Extension Factory Builder
10/06/2011 à 12:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président congolais Denis Sassou Nguesso et sa femme Antoinette, le 23 octobre 2010 à Montreux. Le président congolais Denis Sassou Nguesso et sa femme Antoinette, le 23 octobre 2010 à Montreux. © AFP

Les juges enquêtant en France sur les biens de plusieurs présidents africains n'ont pas été autorisés par le parquet de Paris à étendre leurs investigations. Une nouvelle plainte a été déposée par Transparency international.

Le parquet de Paris a refusé d'élargir l'enquête sur le patrimoine en France des trois présidents africains visés par une plainte déposée en 2008 par Transparency International France dans l'affaire dite des « biens mal acquis ». « C'est une décision ahurissante, contraire à l'efficacité de l'enquête et en ligne avec la logique d'obstruction du parquet depuis 2007 », s'est insurgé Me Bourdon, l'un des avocats de l'ONG.

Des proches des présidents Denis Sassou Nguesso (Congo), Teodoro Obiang Nguema (Guinée équatoriale) - et notamment son fils Teodorino - ainsi que ceux du défunt chef d'État gabonais Omar Bongo Ondimba ont continué d'acheter des biens en France après la plainte, selon des documents révélés par le journal Le Monde et consultés par l'AFP.

Nouvelle enquête préliminaire

S'appuyant sur ces documents, les juges en charge de l'enquête ont demandé à pouvoir étendre leurs investigations pour vérifier la provenance des fonds ayant servi à ces nouveaux achats. Mais le parquet de Paris a refusé cette extension en mai. Il a toutefois ouvert à la fin du mois une enquête préliminaire visant ces faits à la suite d'une nouvelle plainte de l'avocat de Transparency.

Après une première plainte classée sans suite en 2007 puis en 2008, Transparency avait renouvelé son action en justice avec constitution de partie civile, procédure qui permet de saisir directement un juge d'instruction et de contourner le parquet qui, en France, est hiérarchiquement soumis au pouvoir politique. Transparency avait enfin obtenu gain de cause fin 2009 : la Cour de cassation, plus haute juridiction pénale française, jugeait sa plainte recevable - au grand dam des intéressés. (avec AFP)

____________

Voir ici tous les articles concernant les "biens mal acquis".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Carte interactive : l'Afrique, un continent aux millions d'apatrides ?

Carte interactive : l'Afrique, un continent aux millions d'apatrides ?

Ils pourraient être plusieurs millions en Afrique. Sans nationalité, ils vivent dans des pays sans réellement en faire partie. Focus sur les apatrides du continent.[...]

Carte interactive : où et quand se tiennent les élections de 2015 en Afrique

Du Nigeria au Burundi en passant par la Côte d'Ivoire et la Centrafrique, les élections présidentielles, législatives et locales sont nombreuses en 2015 sur le continent africain. "Jeune[...]

Immunité routière pour diplomates africains à New York ?

Les Africains occupent une place de choix dans le classement des diplomates qui paient le moins leurs contraventions à New York.[...]

Inde : quand la foule passe à tabac des étudiants africains dans le métro

Trois étudiants africains ont été violemment pris à partie, dimanche 28 septembre, par une foule d’Indiens dans le métro de New Delhi. La scène, filmée par des passants, a[...]

Francophonie : Kamel Daoud reçoit le Prix des cinq continents

C’est son roman "Meursault, contre-enquête", qui a valu à l’écrivain et journaliste algérien Kamel Daoud le prix de l'Organisation internationale de la Francophonie. La[...]

L'institut Choiseul classe ses "100 leaders économiques africains de demain"

L'Institut Choiseul vient de publier la "Choiseul 100 Africa", un classement annuel identifiant les "leaders économiques de demain" parmi les jeunes dirigeants africains de 40 ans et moins. Certains[...]

Plus de 3 000 migrants ont péri en Méditerranée depuis début 2014

La traversée de la Méditerranée reste le voyage le plus meurtrier pour les migrants clandestins. Depuis début 2014, plus de 3 000 d'entre eux ont ainsi péri en chemin, selon l'Organisation [...]

Gouvernance en Afrique : votre pays est-il performant, selon l'indice Mo Ibrahim 2014 ?

La fondation Mo Ibrahim a publié, lundi 29 septembre, son indice annuel sur la gouvernance en Afrique. Bilan : l'Afrique progresse globalement, notamment grâce aux questions des droits de l'homme et de la[...]

Satan is back

Même si l'on reproche aux journalistes - souvent à raison - de ne parler de l'Afrique subsaharienne que sous l'angle de ses échecs, lesquels masquent le foisonnement de ses réussites[...]

La Francophonie confrontée au casse-tête de la succession d'Abdou Diouf

Après 12 ans sous la férule de l'ancien président sénégalais Abdou Diouf, l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) se trouve face au casse-tête de sa succession fin novembre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers