Extension Factory Builder
27/05/2011 à 16:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Dmitri Medvedev et Barack Obama, à Deauville. Dmitri Medvedev et Barack Obama, à Deauville. © Reuters

Moscou, qui pourrait mener une médiation dans la crise libyenne, a signé la déclaration du G8 réclamant le départ de Mouammar Kadhafi.

« Mouammar Kadhafi doit quitter le pouvoir. » Finalement, la Russie s’est rangée vendredi 27 mai derrière cette injonction des dirigeants occidentaux qui réclament le retrait du numéro un libyen, en paraphant la déclaration finale des leaders mondiaux réunis en somment du G8 à Deauville (France).

« Nous pensons que le colonel Kadhafi a perdu sa légitimité au regard de ses actions, a ajouté Sergueï Riabkov, vice-ministre russe des Affaires étrangères. Bien entendu, nous avons besoin de l'aider à partir », a-t-il précisé.

Le président Dmitri Medvedev a même affirmé à l'issue du G8, que « le monde ne considère plus Mouammar Kadhafi comme le leader libyen ».

« Kadhafi et le gouvernement libyen ne sont pas parvenus à assumer leur responsabilité de protection du peuple libyen et ont perdu toute légitimité. Il n'a pas d'avenir dans une Libye libre et démocratique. Il doit partir », dit le texte adopté par le G8.

Médiation

Jeudi, la Russie avait affirmé en effet avoir été saisie par les Occidentaux, mais aussi par Tripoli, d'une demande de médiation dans le conflit libyen. « Des demandes ont été exprimées pour que la Russie assume un rôle de médiateur dans le but de régler la situation en Libye », avait dit à la presse Natalia Timakova, porte-parole du président Dmitri Medvedev.

Vendredi, le président russe a annoncé l'envoi d'un émissaire à Benghazi, tandis que Nicolas Sarkozy reconnaissait un « besoin de la Russie » dans la crise libyenne, sans employer pour autant le terme précis de « médiation ».

La Russie avait jusqu'à présent vivement critiqué l’intervention militaire de l’Otan, jugeant que les Occidentaux détournaient le sens d'une résolution de l’ONU autorisant initialement une intervention pour protéger les populations civiles. (avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

ONU : vers la délocalisation des négociations interlibyennes... en Libye ?

ONU : vers la délocalisation des négociations interlibyennes... en Libye ?

Les négociations interlibyennes, qui se déroulent actuellement à Genève, pourraient se délocaliser en Libye, du moins si les conditions de sécurité y sont "suffisantes", [...]

Sommet de l'UA : les pays africains écartent l'idée d'une intervention en Libye

Réunis ce mercredi à Addis-Abeba à l'occasion du sommet de l'UA, les pays membres du groupe international de contact sur la Libye se sont prononcés en faveur d'une solution politique au détriment[...]

Libye : trois questions autour de l'attaque terroriste de l'hôtel Corinthia à Tripoli

L'hôtel Corinthia à Tripoli a été la cible mardi d'une attaque revendiquée par la branche libyenne de l'État islamique. Neuf personnes, dont cinq étrangers, ont été[...]

La branche libyenne de l'État islamique revendique un attentat qui a fait au moins 12 morts à Tripoli

L'hôtel Corinthia, qui accueille régulièrement diplomates et journalistes à Tripoli, a été la cible mardi d'une attaque terroriste. Des hommes armés ont fait au moins douze morts[...]

Mohamed al-Zehawi est mort, confirme le groupe terroriste libyen Ansar al-Charia qu'il dirigeait

Le groupe libyen Ansar al-Charia, classé comme "terroriste" par les Etats-Unis et l'ONU, a confirmé samedi soir dans un communiqué la mort de son chef Mohamed al-Zehawi, annoncée plus[...]

Annonces de cessez-le-feu en Libye, le début d'une sortie de crise ?

Emboîtant le pas à la coalition de milices Fajr Libya, l'armée libyenne a annoncé dimanche 18 janvier un cessez-le-feu dans le pays. Objectif : donner une petite chance à des négociations[...]

Libye : l'armée annonce à son tour un cessez-le-feu

L'armée libyenne a annoncé dimanche un cessez-le-feu, comme l'a fait il y a deux jours la milice Fajr Libya, pour soutenir les négociations de Genève en faveur d'un règlement du conflit qui[...]

Libye : le Conseil de sécurité salue l'annonce d'un cessez-le-feu

Le Conseil de sécurité de l'ONU a salué samedi l'annonce par une coalition de milices, notamment islamistes, d'un cessez-le-feu en Libye et a menacé de sanctions ceux qui feraient obstacle aux efforts[...]

Libye : des barils et des balles

Principale source de revenus de l'État libyen, l'or noir est plus que jamais au coeur de la guerre sans merci que se livrent les différentes factions qui se disputent le pouvoir.[...]

Libye : le contenu de l'accord signé à Genève entre les parties en conflit

Après 48 heures de discussions, les protagonistes du conflit armé en Libye sont parvenus à un accord à Genève sur la fin des hostilités et la formation d'un gouvernement d'unité[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110527164644 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110527164644 from 172.16.0.100