Extension Factory Builder
11/05/2011 à 15:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Cinq 'sorciers blancs' qu'on peut retrouver bientôt sur les terrains de football africains. Cinq "sorciers blancs" qu'on peut retrouver bientôt sur les terrains de football africains. © Montage J.A.

Patrice Neveu, Bertrand Marchand, Diego Garzitto, François Bracci et Pierre Lechantre ont fait une grande partie de leur carrière en Afrique. Actuellement à la recherche d’un club ou d’une sélection, ces cinq "sorciers blancs" français pourraient revenir prochainement sur un continent qui a largement contribué à les faire connaître.

Neveu, l’Afrique subsaharienne avant tout. Il a connu le Maroc (CA Rabat, Tétouan), la Tunisie (Médenine) et l'Égypte (Ismaïly et Smouha Alexandrie). Ainsi que le Niger, la Guinée et la RDC, où il a dirigé leur sélection nationale. Patrice Neveu, 57 ans, parcourt le continent depuis 1999. Désormais, il souhaite « avant tout entraîner une sélection en Afrique subsaharienne. Je préfère cette zone au Maghreb ou au golfe Persique ». Approché ces derniers mois par le la JS Kabylie (Algérie), un club du Togo, l’équipe nationale togolaise et même une sélection en Asie, Neveu espère voir son souhait aboutir prochainement, « via un vrai projet ».

Marchand, partant pour de nouvelles expériences. « L’Afrique reste un continent attractif, malgré ses difficultés, car on peut y trouver de vrais talents. » À 58 ans, Bertrand Marchand ne connaît de l’Afrique que la Tunisie (Étoile du Sahel, Club Africain et sélection nationale), mais reste ouvert à de nouvelles expériences sur le continent. Le Togo et plusieurs clubs - E.S. Sétif (Algérie), Al-Ahly (Égypte), WAC Casablanca (Maroc) et des formations tunisiennes - l’ont approché ces dernières semaines. « Cela ne s’est pas fait, mais j’ai d’autres pistes. Cela devrait bouger en juin », confie-t-il.

Lechantre en contact avancé. Refroidi par ses récentes expériences à Fès (Maroc) et Sfax (Tunisie), Pierre Lechantre (61 ans) ne fait pas d’un retour en Afrique une priorité. Le Français, qui vient de refuser le poste de sélectionneur du Vietnam, pourrait retourner dans le golfe Persique, où il a déjà exercé. « Mais j’ai aussi un contact avancé avec un club d’un grand championnat africain, admet-il. Sur le continent, seuls les clubs du Maghreb, d'Égypte et d’Afrique du Sud peuvent proposer quelque chose d’intéressant sportivement et financièrement. » Une sélection ? « Pourquoi pas », répond Lechantre, qui a déjà dirigé le Cameroun et le Mali.

Bracci : une sélection, pourquoi pas ? Limogé du Club Africain (Tunisie) en début de saison, François Bracci (59 ans) a entraîné dans deux autres pays maghrébins : en Algérie (CSC Constantine, MC Alger) et au Maroc (FUS Rabat, Khouribga, El Jadida). Et c’est justement à Constantine, actuellement en Division 2, que l’ancien international français (18 sélections), également contacté par Shanghai (Chine), pourrait rebondir. « Mais à mon âge, prendre une équipe nationale ne me déplairait pas », explique-t-il. Son nom a notamment circulé au Congo.

Garzitto, la piste algérienne. Déjà contacté par Sétif en janvier dernier après son départ du WAC Casablanca, l’ancien entraîneur du TP Mazembe (61 ans) pourrait vite retravailler en Afrique. L’ex-sélectionneur de l'Éthiopie, qui a été récemment approché par le Togo, a rencontré il y a quelques jours à Marseille le président d’un club algérien de Division 1. « C’est exact, mais rien n’est signé », a admis Diego Garzitto.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

OIF - Succession de Diouf : l'Afrique parlera-t-elle d'une seule voix ?

OIF - Succession de Diouf : l'Afrique parlera-t-elle d'une seule voix ?

Une réunion de la dernière chance pourrait avoir lieu avant le huis-clos des chefs d'État, dimanche. Objectif : arriver à dégager un consensus sur une candidature africaine à la succession[...]

Sondage : qui est l'Africain de l'année 2014 ?

En cette fin d'année 2014, Jeune Afrique vous propose d'élire l'Africain de ces onze derniers mois. Nous avons sélectionné 17 candidats qui se sont illustrés dans des domaines aussi variés[...]

Jumia lève 120 millions d'euros

 En perte, le jeune site de commerce en ligne panafricain se renfloue auprès de ses actionnaires, dont MTN et Millicom, pour poursuivre sa croissance intensive.[...]

Le Maroc hôte du deuxième Forum mondial des droits de l'homme

Du 27 au 30 novembre, le Maroc organise le Forum mondial des droits de l'homme. Un événement chargé de symboles pour un pays qui sort d'un passé marqué par de nombreuses violations des droits[...]

Football : les fédérations d'Afrique australe boudent le Maroc

Dans un communiqué publié le 22 novembre, les fédérations d'Afrique australe expliquent qu'elles déclinent l'invitation de Rabat à venir assister, en décembre, à la Coupe du[...]

Photographie : l'Afrique sans fard

Affranchi des stéréotypes, le continent se raconte au festival de Lagos. Un rendez-vous international où se croisent les regards d'artistes nigérians et étrangers.[...]

Ebola : des artistes français s'emparent du misérabiliste "Do they know it's Christmas ?"

Après le désastreux "Do they know it’s Christmas ?" du collectif Band Aid (Bob Geldof, Bono), Carla Bruni, Joey Starr et d'autres artistes français s'apprêtent à leur[...]

Une pêche durable est essentielle pour la sécurité alimentaire en Afrique

Catherine Novelli est sous-secrétaire d'État américaine pour la Croissance économique, l'Énergie et l'Environnement.[...]

Ces avocats qui ont marqué 2014

 Pour la troisième année consécutive, "Jeune Afrique" dresse la liste des avocats d'affaires qui ont marqué l'actualité économique récente en Afrique francophone.[...]

Lutte conte Ebola : qui donne, combien et à qui ?

Depuis le mois de mars, le virus Ebola a déjà fait officiellement plus de 5 400 morts en Afrique de l'Ouest. Qui, à travers le monde, se mobilise financièrement pour stopper l'épidémie ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces