Extension Factory Builder
22/04/2011 à 09:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Paul Yao N'Dré considère que la responsabilité de la crise ivoirienne est partagée. Paul Yao N'Dré considère que la responsabilité de la crise ivoirienne est partagée. © Reuters

De retour du Ghana, le président du Conseil constitutionnel ivoirien, Paul Yao N'Dré, très proche du président déchu Laurent Gbagbo, a été obligé de faire amende honorable... du bout des lèvres.

C'est ce qui s'appelle aller à Canossa. Paul Yao N'Dré, le président du Conseil constitutionnel qui avait validé (en passant outre l'article 64 du code électoral) la « réélection » contestée de Laurent Gbagbo, s'est rendu jeudi soir au Golf Hôtel d'Abidjan pour une entrevue de trois quarts d'heure avec Alassane Ouattara.

Visiblement tendu, redoutant de se sentir humilié, Yao N'Dré a donné son point de vue sur la crise. « Nous sommes allés trop loin, les Ivoiriens », a-t-il déclaré devant la presse. Interrogé sur sa part de responsabilité, il a nié être le seul fautif.

« Nous sommes tous responsables de ce qui est arrivé : le président actuel, le président parti, (Laurent) Gbagbo, les citoyens, les médias, tout le monde est responsable, voilà ! », a-t-il dit, sans plus de précision sur son rôle ultérieur.

Participer à la normalisation

Car Ouattara a prévu d'être investi « dans la deuxième quinzaine de mai » à Yamoussoukro (centre), la capitale politique, et il doit pour cela être proclamé officiellement chef de l'État par le Conseil constitutionnel, la plus haute juridiction du pays. Proche du chef de l'État déchu, actuellement en résidence surveillée à Korhogo (nord), Paul Yao N'Dré, qui avait fui au Ghana, n'aura sans doute pas le choix et devra participer à la normalisation en cours.

Timidement, la vie reprenait son cours à Abidjan vendredi matin. Les derniers miliciens pro-Gbagbo du quartier de Yopougon (ouest) n'ont pas été délogés par les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), mais selon ces dernières, des négociations étaient en cours pour leur faire déposer les armes.

Prêt de 200 millions d'euros

Sur un plan politique, Alassane Ouattara a « souhaité » que les législatives aient lieu « avant la fin de l'année ». L'UA a décidé jeudi « de lever la suspension de la participation de la Côte d'Ivoire aux activités » de l'organisation, c'est à dire d'annuler la sanction imposée le 9 décembre à la Côte d'Ivoire pour protester contre le maintien au pouvoir de Gbagbo.

De son côté, le Conseil de sécurité de l'ONU envisage de reconduire pour un an l'embargo sur les armes à destination de la Côte d'Ivoire, ont indiqué jeudi des diplomates aux Nations unies. Enfin, pour aider notamment au paiement des arriérés de salaires des fonctionnaires, la France a signé la garantie d'une première tranche de 200 millions d'euros de prêt à la Côte d'Ivoire qui sera versée d'ici fin avril, a annoncé la ministre française de l'Économie, Christine Lagarde. (avec AFP)

Reportage de la TCI sur l'entretien entre Alassane Ouattara et Paul Yao N'Dré.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

L'examen de 60 contrats publics accordés entre 2011 et 2013 montre que dans 95 % des cas les motifs avancés pour justifier que ces marchés soient passés de gré à gré ne sont pas fon[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat à New York organisé le 23 septembre par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

L'anniversaire de la BAD à Abidjan reporté ?

Prévu pour début novembre dans la capitale économique de la Côte d'Ivoire, le 50e anniversaire de la Banque africaine de développement pourrait être reporté. En cause :[...]

Côte d'Ivoire : Bédié annonce son ralliement à Ouattara pour la présidentielle de 2015

Le leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, a annoncé ce mercredi lors d’un meeting tenu dans son fief à Daoukro le ralliement de sa formation[...]

Côte d'Ivoire : Youssouf Bakayoko, un diplomate peu consensuel

La reconduction à la tête de la Commission électorale indépendante de Youssouf Bakayoko n'est pas du goût de tous. Et pour cause : il occupait déjà ce poste lors de la[...]

Côte d'Ivoire : "L'Afterwork" de Radio Nostalgie ou les Guignols de l'info

Imitant les chefs d'État africains, les trublions ivoiriens de la quotidienne L'Afterwork sur Radio Nostalgie passent en revue l'actualité du continent. Rendez-vous le 15 septembre pour la[...]

Côte d'Ivoire : Amara Essy, le recours du PDCI pour la présidentielle ?

Plusieurs dirigeants du PDCI cherchent un candidat de consensus dans leurs rangs pour éviter une candidature unique avec le RDR à la présidentielle de 2015. Leur choix s'est porté sur Amara Essy.[...]

Côte d'Ivoire : le japonais Mitsubishi investit dans un champ pétrolier offshore

La maison de commerce japonaise Mitsubishi Corporation a racheté plus d'un tiers (20 % du total) des parts détenues par l'américain Anadarko dans le champ pétrolifère offshore CI-103 au large des[...]

Du changement chez Bolloré en Côte d'Ivoire

Abidjan Terminal, société détenue en commun par le groupe Bolloré Africa Logistics (BAL, 60 %) et Maersk (40 %), a changé de direction. Décryptage.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex