Extension Factory Builder
16/04/2011 à 09:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Abdelaziz Bouteflika le 29 novembre 2010 au sommet Afrique-UE. Abdelaziz Bouteflika le 29 novembre 2010 au sommet Afrique-UE. © AFP/Archives - Mahmud Turkia

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a prononcé, vendredi soir, un discours à la nation attendu depuis plusieurs semaines. Il s'est engagé à entreprendre une série de réformes "visant à renforcer la démocratie" et à effectuer une révision constitutionnelle.

Les Algériens n'auront pas attendu en vain. Abdelaziz Bouteflika s'est finalement adressé à eux, vendredi 15 avril. Un discours très attendu de 20 minutes, préenregistré et diffusé à 20 heures au cours duquel le président algérien est apparu fatigué, la voix faible. Après avoir fait une longue rétrospective des réalisations accomplies depuis son arrivée au pouvoir, en 1999, le raïs a abordé le chapitre des « réformes » dont le principe avait été annoncé le 19 mars.

« Nous sommes aujourd'hui appelés à aller de l'avant dans l'approfondissement du processus démocratique, le renforcement des bases de l'État de droit, la réduction des disparités et l'accélération du développement socio-économique. (…) Conscient de la responsabilité qui m'incombe, fort de votre soutien et soucieux de préserver l'équilibre des pouvoirs, j'œuvrerai à introduire des amendements législatifs et constitutionnels en vue de renforcer la démocratie représentative dans notre pays », a-t-il indiqué.

Les "courants politiques" associés à la réflexion

La première étape de ce processus consistera à réviser le code électoral algérien. « Cette révision doit répondre à l'aspiration de nos concitoyens à exercer leur droit électoral dans les meilleures conditions, empreintes de démocratie et de transparence, afin de choisir leurs représentants dans les assemblées élues », souligne Bouteflika.

Doivent suivre une « révision de la loi sur les partis politiques » et l'adoption d'une loi organique visant à renforcer la « représentation des femmes au sein des assemblées élues ». Les étapes suivantes seront consacrées à la révision du code Wilaya (département) et de la loi régissant les associations.

Clé de voûte du processus de réformes politiques, celui-ci s'achèvera par une révision de la Constitution. Et contrairement aux précédentes modifications de la Loi fondamentale, Abdelaziz Bouteflika envisage cette fois ci d'associer les « courants politiques agissants et des experts en doit » qui travailleront ensemble au sein d'une « commission constitutionnelle ».

"Dépénalisation du délit de presse"

Le président algérien veut aller vite. « Une année seulement nous sépare du rendez-vous des prochaines échéances électorales nationales. C'est une période suffisante pour procéder à la révision, à l'amélioration et au renforcement des bases juridiques de l'exercice démocratique et de l'expression de la volonté populaire ».

Enfin, Abdelaziz Bouteflika a achevé son discours par un « geste » envers les professionnels des médias en annonçant la « dépénalisation du délit de presse ». Après 12 années de règne sans partage, le président algérien s'engage, à deux années de la fin de son mandat, dans un processus d'ouverture démocratique. Un processus politique dont il veut, néanmoins, garder le contrôle et l'exclusivité.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie - Sonatrach : Chakib Khelil à découvert

Algérie - Sonatrach : Chakib Khelil à découvert

Soupçonné de corruption dans l'affaire Sonatrach, l'ancien ministre de l'Énergie a tenté en vain d'empêcher la justice suisse de transmettre à Alger des informations sur ses comptes[...]

Algérie : les manifestations se poursuivent contre l'exploitation du gaz de schiste dans le Sud

Les manifestants opposés à l'exploitation du gaz de schiste ne désarment pas. Ils ont repris jeudi leur sit-in à In-Salah, près du premier site d'exploration dans le Sahara algérien,[...]

Assia Djebar, une académicienne artiste

* Clothilde Monat est auteur, journaliste et professeur de Lettres au Lycée français d'Abu Dhabi. À l'annonce du décès de l’académicienne Assia Djebar, je me souviens de cette[...]

Algérie : sexisme et misogynie à l'Assemblée contre la réforme du code de la famille

Le député algérien Mohamed Daoui (islamiste) a déclaré mardi devant l’Assemblée populaire nationale (APN) que les Algériennes "étaient responsables des violences[...]

Algérie : non, Chakib Khelil n'est pas américain

Son mandat d'arrêt international a été levé pour vice de procédures, donc Chakib Khelil, l'ancien ministre algérien de l'Énergie, continue de couler des jours tranquilles aux[...]

Algérie : Bouteflika et les femmes

Célibataire endurci, le chef de l'État fait presque figure d'exception en Afrique et dans le monde arabe. De quoi alimenter depuis toujours rumeurs et fantasmes. Cette enquête est parue dans "Jeune[...]

Classement Forbes : 29 Africains dans le palmarès 2015

Le magazine "Forbes" a livré lundi sa cuvée 2015 de milliardaires en dollars dans le monde. Cette année, le chiffre record de 1 826 personnalités a été atteint (181 de plus qu'en[...]

Algérie : une manifestation anti-gaz de schiste dégénère

Une quarantaine de policiers ont été attaqués et deux bâtiments incendiés, ce dimanche, lors d'une manifestation contre le forage de puits d'exploration du gaz de schiste, à In Salah, dans[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

In Amenas : l'enquête britannique provoque la colère des familles de victimes

Selon les conclusions de l'enquête judiciaire britannique sur l'attaque du complexe gazier algérien d'In Amenas, il "est probable que la balle" qui a tué Stephen Green, l'un des sept otages, "a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110416091404 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110416091404 from 172.16.0.100