Extension Factory Builder
29/03/2011 à 18:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les forces pro-Ouattara à Bloléquin (ouest de la Côte d'Ivoire), le 28 mars 2011. Les forces pro-Ouattara à Bloléquin (ouest de la Côte d'Ivoire), le 28 mars 2011. © AFP

Les Forces républicaines pro-Ouattara ont enregistré une nette progression mardi et se retrouvent à quelque 200 km d'Abidjan, moins de quarante-huit heures après avoir lancé une vaste offensive vers le sud. Les combattants fidèles au président sortant Laurent Gbagbo semblent dépassés par les événements.

Les Forces républicaines (FRCI) soutenant le président élu Alassane Ouattara n’en finissent pas de gagner du terrain en Côte d'Ivoire. Mardi après-midi, elles se sont emparées de la ville d’Abengourou, à 220 km au nord-est d'Abidjan. La prochaine ville sur leur chemin est désormais Akoupé, quelque 50 km plus au sud.

Mais l’avance des FRCI est également remarquable à l’ouest du pays, où elles tentent visiblement de prendre les fiefs du président sortant Laurent Gbagbo, pour empêcher que les partisans de ce dernier n’y organisent une rébellion si Ouattara était installé dans ses fonctions de chef d'État à Abidjan.

Objectif Gagnoa, le fief de Gbagbo

Les FRCI ont en effet enregistré une nette progression dans la région natale de Gbagbo sans rencontrer apparemment de grande résistance. À Daloa (centre-ouest), les membres des Forces de défense et de sécurité (FDS) pro-Gbagbo ont pris la fuite. Le prochain objectif des partisans de Ouattara semble désormais être Gagnoa, le village même du président sortant. Ils auraient d’ores et déjà pris Bouaflé, à 60 km de Yamoussoukro. Et pour que les choses soient claires, Alassane Ouattara a estimé mardi que les « voies pacifiques » de sortie de crise étaient « épuisées ».

Vu la rapidité de leur progression, les FRCI pourraient arriver avant le week-end aux portes d’Abidjan. Leur percée fait suite à l’offensive générale lancée hier sur trois fronts : Duékoué (ouest), Daloa (centre-ouest) et Bondoukou (est), les trois villes étant désormais tombées entre leurs mains. Dans la nuit de lundi à mardi, les FRCI ont également pris le contrôle de Bondoukou, importante ville de l'est du pays, frontalière du Ghana où les Nations unies se préparent désormais à un fort afflux de réfugiés.

Tirs croisés contre un hélicoptère de l'Onuci ?

L'Onuci a par ailleurs indiqué mardi que l’un de ses hélicoptères avait « essuyé des tirs » des forces pro-Ouattara, lundi lors d’un « vol de reconnaissance » au-dessus de Duekoué (ouest). « Des éléments des Forces républicaines [pro-Ouattara] sont les auteurs de ces tirs qui n'ont pas atteint l'hélicoptère », avait accusé l'Onuci, condamnant « avec la dernière énergie cette attaque contre des Casques bleus qui constitue un crime de guerre ».

Mais les forces pro-Ouattara ont démenti avoir tiré sur l' hélicoptère. « Nous connaissons très bien les hélicoptères de l'Onuci, nous ne pouvons donc pas tirer sur eux », a déclaré le porte-parole militaire des FRCI, Seydou Ouattara, depuis leur fief de Bouaké (centre). « Cela ne peut venir que des miliciens et mercenaires [soutenant le président sortant Laurent Gbagbo] en débandade dans les forêts », a-t-il ajouté. Autre hypothèse : dans la fureur des combats, les deux protagonistes ont pu prendre pour cible l’hélicoptère, mais comme les FRCI étaient censés tenir la ville, ils ont été désignés comme responsables par l’Onuci… (Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire - Burkina : Soro, visiteur discret de Compaoré à Casablanca

Côte d'Ivoire - Burkina : Soro, visiteur discret de Compaoré à Casablanca

Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, a profité fin novembre d'un déplacement officiel au Maroc pour discrètement rendre visite à l'ex-président burkinab[...]

Côte d'Ivoire : PDCI et FPI unis dans la division à dix mois de la présidentielle

À dix mois de la présidentielle ivoirienne, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) d'Henri Konan Bédié et le Front populaire ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo n'ont jamais[...]

Côte d'Ivoire : confirmation de l'interdiction du congrès du FPI, Affi N'Guessan renforcé

En déclarant mercredi "nul et non avenu" le congrès du Front patriotique ivoirien (FPI), la justice ivoirienne a donné raison à Pascal Affi N’Guessan, qui souhaitait d'abord voir[...]

Alassane Ouattara inaugure le troisième pont d'Abidjan

Construit en un peu plus de deux ans par les équipes de Bouygues, le pont à péage Henri Konan Bédié doit fluidifier la circulation de la capitale économique ivoirienne. Son ouverture[...]

Olam acquiert l'activité cacao d'ADM pour 1,3 milliard de dollars

Après avoir cédé plusieurs de ses activités en Afrique, Olam poursuit sa stratégie de recentrage en faisant l'acquisition de l'activité cacao d'ADM. L'opération permet au[...]

Vidéo : Yaya Touré et Benzema dans la "dream team" de Zidane

Rédacteur en chef spécial de l'émission de Canal+ "L'Équipe de dimanche" du 14 décembre, Zinédine Zidane a dévoilé le nom des 11 joueurs et des remplaçants[...]

Côte d'Ivoire : le parti de Gbagbo appelle la CPI à renoncer à ses poursuites

Le parti de Laurent Gbagbo a appelé vendredi la Cour pénale internationale (CPI) à abandonner ses poursuites contre l'ex-président ivoirien, son épouse et son ancien ministre Charles Blé[...]

Justice et réconciliation en Côte d'Ivoire : le rapport très critique de la FIDH

Dans son dernier rapport, la FIDH reste très sévère à l’égard du régime ivoirien et juge largement incomplètes les actions menées pour solder les comptes de la crise[...]

Exclusif. Blaise Compaoré est de retour à Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire

Parti du Maroc il y a quelques jours, l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré a atterri vendredi matin à Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire.[...]

La Côte d'Ivoire refuse toujours de livrer Simone Gbagbo à la CPI

LA CPI a sommé jeudi la Côte d'Ivoire de lui livrer Simone Gbagbo, l'épouse de l'ancien président. Elle a aussi confirmé quatre charges de crimes contre l'humanité contre Charles[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers