Extension Factory Builder
29/03/2011 à 12:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
De g. à dr. Mbokani, Mongongu et Mabiala, les trois bannis. De g. à dr. Mbokani, Mongongu et Mabiala, les trois bannis. © AFP

Le sélectionneur de la RDC, Robert Nouzaret, a exclu trois joueurs pour motifs disciplinaires la veille de la victoire face à l’Île Maurice (3-0). Leur avenir en sélection est compromis. Du moins tant que le Français reste aux commandes.

« Mbokani, Mabiala et Mongongu en sélection, c’est terminé ! », a décrété Robert Nouzaret. Larrys Mabiala (Nice, France), Cédric Mongongu (Monaco, France) et Dieumerci Mbokani (Wolfsburg, Allemagne) vont sans doute devoir patienter jusqu’au départ de Nouzaret, programmé au plus tard après la CAN 2012. Les trois joueurs ont été priés par le sélectionneur des Léopards de quitter toutes affaires cessantes le stage de préparation, la veille de la rencontre disputée dimanche à Kinshasa face aux Mauriciens.

Aval de Constant Omari

« Quand ils ont compris qu’ils ne débuteraient pas la rencontre, ils ont prétexté des blessures bidon. Il ne faut pas me prendre pour un con ! Ils estimaient sans doute que leur seule présence en sélection leur garantissait une place de titulaire. Je leur ai donc demandé de quitter l’hôtel le soir même, avec l’accord de Constant Omari, le président de la fédération », a expliqué Nouzaret, joint à Kinshasa par jeuneafrique.com.

Le sélectionneur de la RDC avait rappelé Mbokani pour le match face à l’île Maurice. « Je n’en voulais plus après ses écarts disciplinaires l’année dernière. Il s’était excusé et j’avais accepté de le faire revenir. Son comportement ne m’étonne pas. Pour les deux autres, je suis plus surpris », a poursuivi Nouzaret. Il assure : « Tant que je serai à la tête de la sélection, ils ne seront plus convoqués... Ils se sont mis eux-mêmes en marge. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne suvient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

RDC : face aux rebelles rwandais, l'armée progresse sans vrai combat

"Une guerre sans combattants?" L'armée congolaise progresse au Sud-Kivu face à des rebelles rwandais des FDLR qui préfèrent fuir, faisant craindre que les problèmes causés par[...]

RDC - Football : Florent Ibenge, le plafond de verre et le tremplin chinois

En moins de deux ans, Florent Ibenge s’est construit une belle notoriété internationale, en qualifiant l’AS Vita Club pour la finale de la Ligue des champions 2014, puis en installant la RDC sur la[...]

RDC : pourquoi dix militants congolais sont-ils toujours sous les verrous ?

Arrêtés le 15 mars à Kinshasa, à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, dix militants congolais[...]

Nations unies : les Casques bleus auraient commis près de 80 abus sexuels en 2014

Près de 80 nouveaux cas d’abus sexuels par des agents des Nations Unies ont été recensés en 2014. Des crimes perpétrés en grande majorité dans des missions de paix, là[...]

"Y'en a marre", "Balai citoyen", "Filimbi"... : l'essor des sentinelles de la démocratie

Apparu au Sénégal en 2011, "Y'en a marre" a inspiré plusieurs mouvements citoyens dans différents pays d'Afrique francophone. Du Sénégal à la RDC en passant par le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110329114317 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110329114317 from 172.16.0.100