Extension Factory Builder
28/03/2011 à 10:59
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des supporteurs algériens lors du match contre le Maroc, le 27 mars 2011 à Annaba. Des supporteurs algériens lors du match contre le Maroc, le 27 mars 2011 à Annaba. © AFP

En remportant leur match très attendu face au Maroc, les Fennecs se relancent dans la course à la qualification pour la CAN 2012. Dans leur groupe, toutes les équipes sont à égalité de point.

Ce « derby » du Maghreb était très attendu. Niveau spectacle, il aura accouché d’une souris. Un seul but, marqué par l’Algérie sur un penalty discutable. C’est tout ce que les supporters ont eu à se mettre sous la dent. Mais il n’en fallait pas plus pour faire la joie des Algériens.

Il faut dire que depuis le début des matchs qualificatifs pour la CAN 2012, les Fennecs n’avaient pas remporté une seule victoire. Avec le succès de dimanche soir, ils se replacent à égalité avec le Maroc et les deux autres équipes du groupe D, la Centrafrique et la Tanzanie (victoire de la Tanzanie 2-1 et quatre points chacun).

Les Fennecs peuvent encore espérer

La première mi-temps s’est révélée un peu soporifique : seule une barre transversale suivie du penalty, sifflé pour une main discutable dans la surface de réparation marocaine, étaient à remarquer.

En deuxième période, le match s’est un peu débridé (envenimé surtout) et les Marocains se sont montrés plus dangereux, mais l’Algérie a été sauvée par son gardien.

L’Algérie a donc évité le sort de l’Égypte, qui a enregistré une nouvelle défaite samedi en Afrique du Sud (1-0) et voit ses chances de qualification s’amenuiser.

Dans les autres matchs, outre la victoire de la Côte d’Ivoire à l’issue d’un très beau match, on peut relever l’élimination enregistrée par les Éperviers du Togo au Malawi (1-0), (les Togolais ont évolué sans Emmanuel Adebayor qui avait pris sa retraite internationale après le mitraillage du bus de la sélection en Angola) dans le groupe K. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, le Botswana est d’ores et déjà qualifié dans le même groupe.

______

 

Première mi-temps

Deuxième mi-temps

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Constitution algérienne : le retour de la limitation à deux mandats présidentiels ?

L'avant-projet de Constitution algérienne prévoit un retour à une limitation du nombre de mandats présidentiels à deux. Entre autres choses.[...]

Yémen : des dizaines de civils tués dans des frappes de la coalition arabe

Une frappe aérienne de la campagne militaire arabe au Yémen a touché, lundi, un camp de déplacés situé dans le nord-ouest du pays. Des dizaines de civils ont été[...]

Yémen : le jihad des Saoud

D'un côté, une rébellion houthiste, soutenue par l'Iran. De l'autre, Tempête décisive, une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite. Au milieu de ce champ de bataille entre[...]

Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : ATT entendu comme témoin à Dakar

L'ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré, a été entendu en qualité de témoin le 24 mars à Dakar par la Division des investigations criminelles (DIC) dans le cadre de[...]

Tunisie : que sait-on de Lokmane Abou Sakhr, le cerveau de l'attentat du Bardo ?

Accusé d’avoir dirigé les attentats du Bardo à Tunis, le jihadiste algérien Lokmane Abou Sakhr a été abattu samedi 29 mars par l’armée tunisienne. Le terroriste[...]

Karim Bitar : "Au Yémen, un nouvel épisode de la confrontation irano-saoudienne"

Spécialiste du Moyen-Orient à l’Institut des relations internationales et stratégiques (Iris), Karim Bitar analyse le conflit au Yémen et l'intervention directe de l'armée saoudienne contre[...]

Algérie : haro sur le divorce !

À l'occasion de la Journée de la femme, Abdelaziz Bouteflika a appelé son gouvernement à réviser le code de la famille. Notamment certaines dispositions particulièrement[...]

Algérie : le secteur automobile marque le pas

Fréquentation en baisse, ventes modestes, le Salon de l'automobile d'Alger qui vient de s'achever a été à l'image du marché : en recul progressif depuis les années fastes de 2011-2012.[...]

"Notre pays est plus fort que vous !" : quand le peuple tunisien dit "non au terrorisme"

Plusieurs milliers de personnes ont défilé dimanche dans les rues de Tunis "contre le terrorisme", après l'attentat qui a touché le musée du Bardo, le 18 mars. Parmi elles, des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110328103510 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110328103510 from 172.16.0.100