Extension Factory Builder
25/03/2011 à 13:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Miliciens soutenant Alassane Ouattara filtrant un barrage à Abobo. Miliciens soutenant Alassane Ouattara filtrant un barrage à Abobo. © AFP

Au lendemain de la demande de la Cedeao pour un renforcement de l'Onuci en Côte d'Ivoire, le camp de Laurent Gbagbo continue ses critiques contre la mission onusienne et propose ses solutions de sortie de crise.

Mis à jour à 15h00

Nouveau leitmotiv de Laurent Gbagbo, un dialogue inter-ivoirien a été de nouveau proposé par son porte-parole, Ahou Don Mello, pour résoudre la crise postélectortale. « Il faut arrêter la violence, c'est par le dialogue qu'on peut s'en sortir. La force ne va pas régler le problème, la force est une voie sans issue, de non sagesse », a estimé le représentant du gouvernement Gbagbo.

« Notre objectif est de rester dans le cadre de l'Union africaine, avec un Haut représentant, véritablement neutre, qui ouvre un dialogue inter-ivoirien. On souhaite sa nomination le plus rapidement possible », a-t-il ajouté.

Il répondait à une question sur la requête présentée par la Communauté économique des États  d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) jeudi 24 mars, réclamant un renforcement de la mission onusienne en Côte d’Ivoire. Il a qualifié d’ « un peu absurdes » les demandes de sanctions « plus contraignantes » à l’encontre de Laurent Gbagbo. Selon lui, l'ONU « veut protéger les civils en envoyant des bombes sur eux, comme en Libye ». Car « l'Onuci est partisane » et « on a besoin d'un arbitre impartial qui ne prenne pas position », a-t-il poursuivi.

Le porte-parole du gouvernement a par ailleurs assuré qu' « il ne peut pas y avoir de discussions sans concessions ». Mais que « le partage du pouvoir n'est pas la solution ».

Création d'une commission d'enquête internationale indépendante par l'ONU

L'ONU a certifié les résultats du scrutin présidentiel du 28 novembre et a reconnu, comme l'ensemble de la communauté internationale, la victoire d'Alassane Ouattara, considéré comme le président élu de la Côte d'Ivoire.

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a par ailleurs décidé vendredi 25 mars de créer une commission d'enquête internationale indépendante sur les violations qui auraient été commises depuis la présidentielle de fin novembre. Une résolution en ce sens, initiée par le groupe des pays africains, a été adoptée par consensus des 47 membres du Conseil.

Le texte réclame « une commission d'enquête internationale et indépendante, nommée par le président du Conseil [...] afin de mener des investigations sur les faits et les circonstances concernant des allégations de sérieux abus et violations des droits de l'homme ». Il s'agit « d'identifier les responsables de ces actes et de les traduire en justice ». Il recommande aussi que l'Assemblée générale de l'ONU transmette ces résultats à « toutes les instances pertinentes ». Cela pourrait concerner, selon un diplomate occidental, la Cour pénale internationale (CPI). (avec AFP)

 

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : les faits que la procureure de la CPI reproche à Charles Blé Goudé

Côte d'Ivoire : les faits que la procureure de la CPI reproche à Charles Blé Goudé

La Cour pénale internationale (CPI) étudie depuis lundi l'oportunité de juger - ou pas - Charles Blé Goudé. L'accusation, portée par la procureure Fatou Bensouda, demande que quatre chefs [...]

Le gouvernement ivoirien va liquider la Banque pour le financement de l'agriculture

 Le gouvernement ivoirien a décidé de liquider la Banque pour le financement de l'agriculture (BFA). Lancée en 2004 pour soutenir les PME et le monde rural, cet[...]

Côte d'Ivoire : pour l'accusation, Blé Goudé est responsable "de certains des pires crimes"

L'audience de confirmation des charges retenues contre Charles Blé Goudé devant la CPI a débuté lundi à la Haye. Elle doit se poursuivre jusqu'à jeudi.[...]

Coup de mou pour l'hévéa

Alors que le cours du caoutchouc ne cesse de baisser depuis trois ans, les producteurs font le dos rond en attendant des jours meilleurs. Et demandent au gouvernement de moins taxer leur activité.[...]

CPI : dernière chance pour Blé Goudé

L'audience de confirmation des charges contre l'Ivoirien Charles Blé Goudé se tient ce lundi à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye. L'ancien bras droit de Laurent Gbagbo, qui s'exprimera dans[...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Frontière maritime : Abidjan demande à son tour un arbitrage international

La côte d'Ivoire a décidé , "à son tour", de porter plainte devant un tribunal international, après "la décision unilatérale" du Ghana, de saisir cette même[...]

Côte d'Ivoire : la primature prend les manettes de la TNT

 C'est désormais le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, en personne qui assure la présidence du comité national de migration vers la télévision numérique terrestre.[...]

Afrique de l'Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

Les dirigeants africains ont-ils pris suffisamment tôt la mesure du danger que représentait le virus Ebola ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons répertorié les[...]

Le Ghana demande à un tribunal international de trancher son différend maritime avec la Côte d'Ivoire

 Après l'échec du dixième round de négociations entre les deux pays, le Ghana a demandé au Tribunal international du droit de la mer de trancher le conflit qui l'oppose à la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers