Extension Factory Builder
23/03/2011 à 10:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Vue aérienne près d’Akwa, dans la péninsule de Bakassi (Cameroun), le 3 novembre 2008 . Vue aérienne près d’Akwa, dans la péninsule de Bakassi (Cameroun), le 3 novembre 2008 . © AFP

Selon le gouvernement camerounais, 18 pirates ont été tués par l'armée à Bakassi. Les versions des différentes autorités de l'État ne concordent pas. Et ni le matériel saisi ni les corps des victimes n'ont été présentés à la presse, ce qui est en général le cas.

Le bilan de l'accrochage de samedi dernier en mer entre des soldats et des pirates à Bakassi ne cesse d'augmenter. D'abord officiellement fixé à deux morts, lundi, il était officieusement de dix morts, selon une source de sécurité. Désormais, selon la présidence camerounaise, le nombre de tués s'établit à 19, dont 18 pirates qui « retournaient à leur base arrière au Nigeria » après le braquage d'une agence d'Ecobank à Douala (sud) ayant fait cinq morts. Selon le quotidien privé Le Jour, les bandits auraient emporté 200 millions de F CFA (305 000 euros), mais 170 millions (259 163 euros) selon le quotidien d'État Cameroon Tribune. D'après la présidence, « deux suspects » ont été interpellés.

« Dans la matinée du 19 mars, une patrouille maritime [de l'armée camerounaise] a intercepté deux embarcations suspectes dans les eaux territoriales camerounaises », a annoncé le secrétaire général à la présidence Laurent Esso, dans un communiqué lu sur les antennes de la radio d'État. « Au cours de l'accrochage qui s'en est suivi, 18 pirates ont été tués et l'une des embarcations saisie », précise-t-il.

Les médias s'interrogent

« Blessé au cours de cette intervention et promptement évacué à l'hôpital de Douala, le chef de la patrouille décédera au matin du 20 mars à la suite d'une intervention chirurgicale », ajoute le communiqué. Avant de conclure : « Quatre autres militaires blessés et évacués en même temps reçoivent encore des soins appropriés dans la même formation hospitalière. »

Mais les médias s'interrogent sur la véracité de la version officielle, car dimanche, le gouverneur de la province du littoral, Faï Yengo Francis, avait évoqué l'accrochage en parlant de seulement deux morts - un pirate et un soldat camerounais. A-t-il tenté de minimiser l'incident, ou le gouvernement tente-t-il de l'instrumentaliser à son profit ?

« Il subsiste des questions sans réponses : où sont les corps des 18 bandits abattus et le matériel saisi ? », s'interroge notamment Le Jour, dans son édition de mardi. « Pour qui connaît le milieu, on ne se serait pas privés de montrer les "trophées" », remarque le journal. De fait, lundi soir, la télévision d'État a montré les images du ministre de la Défense rendant visite aux militaires blessés alors que le gouverneur Faï Yengo avait parlé de la saisie d'« un important stock de matériel », qui n'a pas été dévoilé.

Selon une source proche des services de sécurité, les pirates font partie d'un groupe nouvellement constitué pour mener des attaques « plus violentes » à Bakassi et ailleurs au Cameroun. (avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Cameroun - Me Bertrand : "On nous cache quelque chose sur la mort d'Albert Ebossé" en Algérie

Le 23 août dernier, quelques minutes après la rencontre entre la JS Kabylie et l’USM Alger (1-2), l’attaquant camerounais de la JSK Albert Ebossé (24 ans) trouvait la mort à la sortie du[...]

Cameroun : Martin Chungong, l'apôtre des Parlements du monde

Ce Camerounais est le premier Africain à diriger, à Genève, l'Union interparlementaire, vénérable institution créée en 1889.[...]

Investissements : le Cameroun lance un plan d'urgence avec l'appui du secteur bancaire

 Deutsch Bank, BGFI, Ecobank, Banque Atlantique et Standard Chartered Bank vont contribuer à hauteur de plus de 630 milliards F CFA au plan d'urgence triennal de 925 milliards de F CFA validé le 09[...]

CAN 2015 : les dix buteurs africains qui affolent les compteurs

Des valeurs sûres, des révélations et des come-back inespérés… Alors que la fin de l’année approche, certains joueurs africains squattent le haut du classement des buteurs des[...]

CAN 2015 : calendrier des matchs, groupes et résultats

La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015 débute le 17 janvier. Consultez le calendrier complet et les résultats des matchs de la compétition qui s'achèvera le 8 février en Guinée[...]

Préparation à la CAN 2015 : Ghana, Mali, Côte d'Ivoire... tous à Abou Dhabi !

Alors que le tirage au sort de la phase finale de la CAN 2015 (17 janvier-8 février) a eu lieu le 3 décembre au soir à Malabo (Guinée Équatoriale), les seize qualifiés ont pour la[...]

Otages : les dessous d'une libération... et d'un coup de pub de la présidence camerounaise

La libération du prêtre polonais Mateusz Dziedzic et d'une trentaine d'autres otages centrafricains et camerounais fin novembre a fait couler beaucoup d'encre. La présidence y est elle aussi allé[...]

Le Camerounais Alain Nkontchou rejoint le conseil d'administration d'Ecobank

 Le conseil d'administration d'Ecobank a annoncé la nomination de quatre nouveaux administrateurs non-exécutifs à son conseil d’administration, parmi lesquels le financier camerounais Alain[...]

Cameroun : Amadou Ali - Cavaye Yéguié Djibril, l'autre guerre du Nord

Tous deux originaires du nord du Cameroun, le président de l'Assemblée nationale, Cavaye Yéguié Djibril, et vice-Premier ministre Amadou Ali se livrent une âpre bataille pour la succession[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers