Extension Factory Builder
17/03/2011 à 17:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un policier protège le réacteur nucléaire du Cren à Kinshasa, le 14 mars 2011. Un policier protège le réacteur nucléaire du Cren à Kinshasa, le 14 mars 2011. © AFP

Au moment où le Japon est confronté à la plus grande crise nucléaire civile de son histoire, tous les gouvernements utilisant cette technologie essaient de rassurer leurs citoyens. Et la République démocratique du Congo (RDC) ne fait pas exception.

Construit en 2004 pour la recherche, le réacteur nucléaire de Kinshasa ne présenterait aucun danger, selon les autorités de RDC. Il est à l'arrêt à cause d’un manque de « pièces de rechange », notamment un pupitre de commande numérique d'un coût d'environ trois millions de dollars, a expliqué lors d’une conférence de presse le Pr. Vincent Lukanda Muamba, commissaire général du Centre régional d'études nucléaires (Cren) de l'université de Kinshasa.

Capacité d’un mégawatt

Les ingénieurs congolais assurent que leur réacteur, de type Triga Mark II d'une capacité d'un mégawatt, est totalement inoffensif. Selon le Cren, il est plongé dans une piscine d'eau déminéralisée et son cœur est entouré d'un écran de protection biologique constitué d'une colonne d'eau de sept mètres et d'un béton baryté.

« Nous sommes en bonne coopération avec l'AIEA. Chaque année, il y a des inspecteurs qui viennent ici pour des contrôles », ajoute le Pr Muamba, qui se félicite de n'avoir « jamais eu d'incident nucléaire » depuis la construction du réacteur en 1972.

Certes, « les catastrophes naturelles sont imprévisibles », reconnaît le chercheur. Mais il assure que le réacteur de Kinshasa a été bâti « dans un milieu non sismique, loin de l'océan », ce qui le met à l'abri des accidents nucléaires comme ceux de Fukushima au Japon. (Avec AFP)

Retrouver ici le reportage de notre envoyée spéciale : "Au coeur du centre d'études nuclaires de Kinshasa".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : le docteur Mukwege lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

RDC : le docteur Mukwege lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

 Le premier Global Africa Investment Summit à Londres a été nettement dominé par la présence des pays anglophones. Rare exception, la RD Congo a présenté plusieurs projets[...]

RDC : opération "villes mortes" dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

Une opération "villes mortes" a été organisée mardi dans la plupart des grandes agglomérations du Nord-Kivu (est de la RDC) pour protester contre l'insécurité[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers