Extension Factory Builder
14/03/2011 à 09:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mahamadou Issoufou et Seini Oumarou, les deux finalistes de la présidentielle. Mahamadou Issoufou et Seini Oumarou, les deux finalistes de la présidentielle. © AFP / Montage J.A.

Le second tour de l'élection présidentielle s'est déroulé sans incident samedi 12 mars au Niger. Mahamadou Issoufou et Seini Oumarou, les deux finalistes, se sont dit optimistes quant au résultat du scrutin qui doit être rendu public ce lundi.

« Tout s'est bien passé pour nous. Nous sommes en train d'additionner les résultats envoyés par nos représentants et nous avons un espoir ferme quant à la victoire », a déclaré Tamboura Issoufou, un porte-parole de l'ex-Premier ministre Seïni Oumarou, 60 ans, rival de l'opposant historique Mahamadou Issoufou, 59 ans.

« Nous sommes toujours très confiants, on est très largement en tête pour les résultats », a de son côté assuré Hassoumi Massaoudou, directeur de campagne de Issoufou. À Niamey, ce dernier l'emporterait à une écrasante majorité. Selon les résultats partiels des cinq communes de la capitale publiés à la télévision par le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), il totaliserait plus de 75 000 voix contre 27 000 pour son rival.

La capitale est le fief de l'ex-Premier ministre Hama Amadou, arrivé troisième au premier tour avec 19 %, et qui soutient désormais Issoufou, lui-même arrivé en tête au premier tour (36 %), et favori pour le second. Oumarou (23 %) bénéficie pour sa part du ralliement de l'ex-chef de l'État, Mahamane Ousmane (8 %).

Satisfaction des missions d'observation

Gousmane Abdourahamane, le président de la Commission électorale nationale indépendante avait affirmé samedi qu'il proclamerait les résultats globaux provisoires au « plus tard dimanche soir », ajoutant que le taux de participation tournait autour de « 35 à 38 % ». Mais il a finalement indiqué dimanche qu'ils seraient « proclamés lundi », sans plus de précision. La Ceni a par ailleurs fait état d'un taux de participation entre 24 et 35% dans la capitale.

Les missions d'observation se sont félicités du calme déroulement du vote. La mission de l'UA « marque sa satisfaction quant à la bonne conduite du processus électoral et de la transition » au Niger, tandis que celle de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) considère que le second tour « s'est déroulée dans une atmosphère de calme et de transparence et que les citoyens nigériens ont pu exercer librement leur droit et devoir civique ». (Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Niger

Exclusif : à qui profite l'uranium du Niger ?

Exclusif : à qui profite l'uranium du Niger ?

L'uranium du Niger, au fond, à qui profite-t-il ? À cette question, qui continue de brûler bien des lèvres, Jeune Afrique s'attèle à donner des réponses dans son édition n°[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Niger : plainte de la famille de l'ex-président assassiné Maïnassara

La famille du président nigérien Ibrahim Baré Maïnassara, assassiné il y a quinze ans à Niamey, a annoncé avoir déposé une plainte devant une Cour ouest-africaine pour[...]

Françafrique : Sassou, Déby, Issoufou... Ils plébiscitent Le Drian !

Le maintien de Jean-Yves Le Drian à son poste de ministre français de la Défense était particulièrement souhaité par les présidents Denis Sassou Nguesso (Congo), Idriss[...]

Niger - États-Unis : une coopération militaire soutenue

Cette semaine Laurent Touchard* revient sur plusieurs décennies de coopération entre le Niger et les États-Unis.[...]

Les négociations entre Areva et Niamey "proches de la conclusion"

D'après Luc Oursel, patron d'Areva, les négociations sur le renouvellement des contrats d'exploitation des deux mines d'uranium du groupe au Niger sont "proches de la conclusion".[...]

Sécurité aérienne : l'armée française inquiète l'Asecna

La multiplication des vols militaires français en Afrique n'est pas du goût de l'Asecna. En cause : un sérieux manque de transparence.[...]

Lune de miel franco-américaine au Sahel

Depuis les récentes interventions militaires françaises au Sahel, les relations entre la France et les États-Unis se sont considérablement réchauffées.[...]

Niger : quelle coopération sécuritaire avec l'Europe ?

Quatrième partie du grand dossier sur les Forces de défense et de sécurité du Niger (FDS), ce billet fait suite à celui consacré à la coopération sécuritaire entre[...]

Libye : les autorités nigériennes ont extradé Saadi Kaddafi vers Tripoli

Les autorités nigériennes ont remis Saadi Kaddafi au gouvernement libyen. Le fils de l'ancien "Guide" Mouammar Kaddafi vivait depuis fin 2011 dans une villa de Niamey.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces