Extension Factory Builder
24/02/2011 à 17:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des habitants passent devant des pneus enflammés dans une rue d'Abidjan, le 24 février. Des habitants passent devant des pneus enflammés dans une rue d'Abidjan, le 24 février. © AFP

Deux zones du pays sont en proie à des combats : les Forces de défense et de sécurité loyales à Laurent Gbagbo sont aux prises avec les Forces nouvelles (proches d’Alassane Ouattara) près de la frontière libérienne et plusieurs quartiers d’Abidjan voient s’affronter les FDS et le mystérieux "commando invisible".

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) restées loyales au président sortant Laurent Gbagbo, affrontent depuis ce matin les Forces nouvelles (FN) fidèles à Alassane Ouattara dans l’Ouest du pays, dans la province des Dix-huit montagnes. Tout est parti de l’attaque d’un poste frontière sur la ligne de démarcation avec le Liberia, selon un responsable des FDS qui accuse les FN d’avoir donné l’assaut, entraînant des représailles à Zouan-Hounien, près de la frontière. Il affirme que ses hommes doivent être rejoints par des renforts dans les heures qui viennent.

Du côté des FN, autre son de cloche. Dans leur fief de Bouaké, ils affirment que les FDS ont attaqué en premier et ont perdu près de 80 hommes dans la bataille.

Quoi qu’il en soit, et même si ces chiffres sont difficiles à confirmer pour le moment, ces affrontements sont les plus graves qu’a connus la Côte d’Ivoire depuis le début de la crise postélectorale. « Ces combats sont très inquiétants », confirme Hamadoun Touré, porte-parole de la mission de onusienne de maintien de la paix en Côte d’Ivoire (Onuci). « L’ONU estime que ces combats présentent un risque de redémarrage d’un conflit armé […] qui aurait de graves conséquences pour le peuple ivoirien et toute la sous-région », précise-t-il.

Au cœur de la capitale

Déjà, depuis lundi, de vives tensions se faisaient sentir dans la capitale économique Abidjan. Aujourd’hui de nouveau, des violences y ont éclaté, notamment dans les trois quartiers d’Abobo – bastion d’Alassane Ouattara déjà touché lundi et mardi – de Treichville et Adjamé. Des sources locales ont signalé que les affrontements ont pris fin en début d’après-midi et le calme est revenu.

Les habitants d’Abobo ont déserté leurs maisons, fuyant les combats qui opposaient les forces fidèles à Laurent Gbagbo et un groupe armé baptisé le « commando invisible ». Ce dernier serait composé de « jeunes gens qui n'ont même pas la trentaine. Ils sont torse nu ou en débardeur », selon la description qu’en a fait une habitante.

Le mouvement d’exode, entamé hier, s’est renforcé dans la matinée, après la reprise des violences. Le quartier, surnommé « PK18 est en train de se vider », a confirmé un pasteur en fuite, expliquant que les FDS avaient conseillé aux habitants de partir avant la reprise des combats.

Le gouvernement Gbagbo a accusé les « rebelles », alliés à son rival Alassane Ouattara, de mener une véritable « révolution ». Mais celui-ci a démenti toute implication de ses partisans. (Avec agences)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Drissa Traoré : 'Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs'

Drissa Traoré : "Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs"

"Justice des vainqueurs", "procès politique"... Que ce soit au sujet du prochain procès de Simone Gbagbo ou de ceux de son mari, Laurent, et de Charles Blé Goudé, les critiques son[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Côte d'Ivoire : incertitudes sur le début du procès de Simone Gbagbo

La date du procès de 83 personnalités pro-Gbagbo, dont l'ancienne première dame Simone Gbagbo, censé s'ouvrir mercredi, reste hypothétique. L'un des avocats de la défense a[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

En Guinée, le doute plane à nouveau sur le mont Simandou

Quatre mois après la signature d'un accord entre la compagnie Rio Tinto et l'État pour relancer le développement du mégagisement, la chute des cours du fer vient compromettre leurs plans.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Côte d'Ivoire : Didier Drogba de retour en sélection ?

Deux conseillers du président Alassane Ouattara travaillent actuellement au retour de Didier Drogba en sélection nationale. Pas sûr que l'attaquant star de Chelsea accepte de rempiler avec les[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Le Marocain Karim Tazi veut installer deux usines à Abidjan

 Le groupe Tazi va construire deux usines à Abdijan dans le secteur de la literie et du plastique. Le tout pour un investissement de 15 millions d'euros et un démarrage effectif de la production prévu[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers