Extension Factory Builder
24/02/2011 à 17:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des habitants passent devant des pneus enflammés dans une rue d'Abidjan, le 24 février. Des habitants passent devant des pneus enflammés dans une rue d'Abidjan, le 24 février. © AFP

Deux zones du pays sont en proie à des combats : les Forces de défense et de sécurité loyales à Laurent Gbagbo sont aux prises avec les Forces nouvelles (proches d’Alassane Ouattara) près de la frontière libérienne et plusieurs quartiers d’Abidjan voient s’affronter les FDS et le mystérieux "commando invisible".

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) restées loyales au président sortant Laurent Gbagbo, affrontent depuis ce matin les Forces nouvelles (FN) fidèles à Alassane Ouattara dans l’Ouest du pays, dans la province des Dix-huit montagnes. Tout est parti de l’attaque d’un poste frontière sur la ligne de démarcation avec le Liberia, selon un responsable des FDS qui accuse les FN d’avoir donné l’assaut, entraînant des représailles à Zouan-Hounien, près de la frontière. Il affirme que ses hommes doivent être rejoints par des renforts dans les heures qui viennent.

Du côté des FN, autre son de cloche. Dans leur fief de Bouaké, ils affirment que les FDS ont attaqué en premier et ont perdu près de 80 hommes dans la bataille.

Quoi qu’il en soit, et même si ces chiffres sont difficiles à confirmer pour le moment, ces affrontements sont les plus graves qu’a connus la Côte d’Ivoire depuis le début de la crise postélectorale. « Ces combats sont très inquiétants », confirme Hamadoun Touré, porte-parole de la mission de onusienne de maintien de la paix en Côte d’Ivoire (Onuci). « L’ONU estime que ces combats présentent un risque de redémarrage d’un conflit armé […] qui aurait de graves conséquences pour le peuple ivoirien et toute la sous-région », précise-t-il.

Au cœur de la capitale

Déjà, depuis lundi, de vives tensions se faisaient sentir dans la capitale économique Abidjan. Aujourd’hui de nouveau, des violences y ont éclaté, notamment dans les trois quartiers d’Abobo – bastion d’Alassane Ouattara déjà touché lundi et mardi – de Treichville et Adjamé. Des sources locales ont signalé que les affrontements ont pris fin en début d’après-midi et le calme est revenu.

Les habitants d’Abobo ont déserté leurs maisons, fuyant les combats qui opposaient les forces fidèles à Laurent Gbagbo et un groupe armé baptisé le « commando invisible ». Ce dernier serait composé de « jeunes gens qui n'ont même pas la trentaine. Ils sont torse nu ou en débardeur », selon la description qu’en a fait une habitante.

Le mouvement d’exode, entamé hier, s’est renforcé dans la matinée, après la reprise des violences. Le quartier, surnommé « PK18 est en train de se vider », a confirmé un pasteur en fuite, expliquant que les FDS avaient conseillé aux habitants de partir avant la reprise des combats.

Le gouvernement Gbagbo a accusé les « rebelles », alliés à son rival Alassane Ouattara, de mener une véritable « révolution ». Mais celui-ci a démenti toute implication de ses partisans. (Avec agences)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Approché par Bastia (France, Ligue 1), Hervé Renard, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, n’est plus certain de rester à la tête des Éléphants. À cause, [...]

Côte d'Ivoire : le FPI valide la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du parti

Le comité de contrôle du Front populaire ivoirien (FPI) a validé mercredi la candidature de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo à la présidence du parti, a appris "Jeune[...]

Armée ivoirienne : la grogne des grognards

D'anciens rebelles intégrés à l'armée, réclamant le paiement d'arriérés de solde, ont lancé un mouvement de protestation. Un message que le gouvernement a reçu[...]

Guillaume Soro : "Blaise Compaoré a évité le pire, et c'est le plus important"

L'ancien chef rebelle ivoirien a longtemps bénéficié des conseils et des largesses de son grand frère burkinabè. Aujourd'hui, Guillaume Soro réagit pour la première fois aux[...]

Côte d'Ivoire : une dizaine de pro-Gbagbo, dont 3 anciens ministres, mettent fin à leur exil au Ghana

Trois anciens ministres de Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye, Odette Sauyet et Assoa Adou, ont regagné la Côte d'Ivoire lundi avec d'autres cadres de l'ancien régime, mettant fin à un exil de quatre ans au[...]

La Côte d'Ivoire veut lever 160 milliards de F CFA

L'État ivoirien a entamé la levée de 160 milliards de F CFA (243 millions d'euros) sur le marché de l'Uemoa. Une partie de ces ressources pourrait servir à apurer la solde des militaires[...]

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Livre : le baroud d'honneur de Robert Dulas

Barbouze : un mot que Robert Dulas déteste, mais qui lui colle à la peau. Longtemps, ce pro du renseignement a traîné ses guêtres en Afrique. Aujourd'hui, c'est dans un livre qu'il[...]

Football : la Côte d'Ivoire se qualifie pour la CAN 2015

La sélection ivoirienne de football a obtenu son billet pour la Coupe d'Afrique des nations 2015 grâce à son match nul contre le Cameroun (0-0) mercredi à Abidjan. Les Lions indomptables étaient[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces