Extension Factory Builder
24/02/2011 à 17:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des habitants passent devant des pneus enflammés dans une rue d'Abidjan, le 24 février. Des habitants passent devant des pneus enflammés dans une rue d'Abidjan, le 24 février. © AFP

Deux zones du pays sont en proie à des combats : les Forces de défense et de sécurité loyales à Laurent Gbagbo sont aux prises avec les Forces nouvelles (proches d’Alassane Ouattara) près de la frontière libérienne et plusieurs quartiers d’Abidjan voient s’affronter les FDS et le mystérieux "commando invisible".

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) restées loyales au président sortant Laurent Gbagbo, affrontent depuis ce matin les Forces nouvelles (FN) fidèles à Alassane Ouattara dans l’Ouest du pays, dans la province des Dix-huit montagnes. Tout est parti de l’attaque d’un poste frontière sur la ligne de démarcation avec le Liberia, selon un responsable des FDS qui accuse les FN d’avoir donné l’assaut, entraînant des représailles à Zouan-Hounien, près de la frontière. Il affirme que ses hommes doivent être rejoints par des renforts dans les heures qui viennent.

Du côté des FN, autre son de cloche. Dans leur fief de Bouaké, ils affirment que les FDS ont attaqué en premier et ont perdu près de 80 hommes dans la bataille.

Quoi qu’il en soit, et même si ces chiffres sont difficiles à confirmer pour le moment, ces affrontements sont les plus graves qu’a connus la Côte d’Ivoire depuis le début de la crise postélectorale. « Ces combats sont très inquiétants », confirme Hamadoun Touré, porte-parole de la mission de onusienne de maintien de la paix en Côte d’Ivoire (Onuci). « L’ONU estime que ces combats présentent un risque de redémarrage d’un conflit armé […] qui aurait de graves conséquences pour le peuple ivoirien et toute la sous-région », précise-t-il.

Au cœur de la capitale

Déjà, depuis lundi, de vives tensions se faisaient sentir dans la capitale économique Abidjan. Aujourd’hui de nouveau, des violences y ont éclaté, notamment dans les trois quartiers d’Abobo – bastion d’Alassane Ouattara déjà touché lundi et mardi – de Treichville et Adjamé. Des sources locales ont signalé que les affrontements ont pris fin en début d’après-midi et le calme est revenu.

Les habitants d’Abobo ont déserté leurs maisons, fuyant les combats qui opposaient les forces fidèles à Laurent Gbagbo et un groupe armé baptisé le « commando invisible ». Ce dernier serait composé de « jeunes gens qui n'ont même pas la trentaine. Ils sont torse nu ou en débardeur », selon la description qu’en a fait une habitante.

Le mouvement d’exode, entamé hier, s’est renforcé dans la matinée, après la reprise des violences. Le quartier, surnommé « PK18 est en train de se vider », a confirmé un pasteur en fuite, expliquant que les FDS avaient conseillé aux habitants de partir avant la reprise des combats.

Le gouvernement Gbagbo a accusé les « rebelles », alliés à son rival Alassane Ouattara, de mener une véritable « révolution ». Mais celui-ci a démenti toute implication de ses partisans. (Avec agences)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Coup de mou pour l'hévéa

Coup de mou pour l'hévéa

Alors que le cours du caoutchouc ne cesse de baisser depuis trois ans, les producteurs font le dos rond en attendant des jours meilleurs. Et demandent au gouvernement de moins taxer leur activité.[...]

CPI : dernière chance pour Blé Goudé

L'audience de confirmation des charges contre l'Ivoirien Charles Blé Goudé se tient ce lundi à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye. L'ancien bras droit de Laurent Gbagbo, qui s'exprimera dans[...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Frontière maritime : Abidjan demande à son tour un arbitrage international

La côte d'Ivoire a décidé , "à son tour", de porter plainte devant un tribunal international, après "la décision unilatérale" du Ghana, de saisir cette même[...]

Côte d'Ivoire : la primature prend les manettes de la TNT

 C'est désormais le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, en personne qui assure la présidence du comité national de migration vers la télévision numérique terrestre.[...]

Afrique de l'Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

Les dirigeants africains ont-ils pris suffisamment tôt la mesure du danger que représentait le virus Ebola ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons répertorié les[...]

Le Ghana demande à un tribunal international de trancher son différend maritime avec la Côte d'Ivoire

 Après l'échec du dixième round de négociations entre les deux pays, le Ghana a demandé au Tribunal international du droit de la mer de trancher le conflit qui l'oppose à la[...]

Les Brasseries ivoiriennes mettent la pression

La filiale d'Eurofind, nouvelle venue sur le marché de la bière, tourne la tête aux amateurs de houblon. Au point de faire tituber la Solibra, leader historique.[...]

Côte d'Ivoire : Yacou le Chinois, le voyou qui fait trembler la Maca

La Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan est tenue d'une main de fer par... un prisonnier. Derrière les barreaux, Yacou le Chinois fait la loi. Et est devenu célèbre dans tout le pays.[...]

Faut-il avoir peur de l'APE ?

Après plus de dix ans de négociations, l'accord de partenariat économique a enfin été conclu entre l'Union européenne et une grande partie de l'Afrique subsaharienne... Mais[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers