Extension Factory Builder
22/02/2011 à 02:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Détail des coupures de billets de banques découverts à Sidi Dhrif. Détail des coupures de billets de banques découverts à Sidi Dhrif. © D.R.

Plus de 21 millions d'euros en grosses coupures ont été découverts dans un palais de l'ex-couple présidentiel, Zine el-Abidine Ben Ali et Leïla Trabelsi. Un montant établi par les experts de la Banque centrale de Tunis, avant restitution des fonds au peuple tunisien.

La Banque centrale de Tunisie a levé le voile sur le fabuleux trésor découvert samedi 19 février dans l'un des palais du président tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali et de son épouse Leïla Trabelsi, celui de Sidi Dhrif, situé sur la colline de Sidi Bousaïd, banlieue huppée à environ 15 km au nord de Tunis.

Les sommes d’argent découvertes dans de grands coffres-forts dissimulés derrière une bibliothèque aux portes glissantes totalisent plus de 41,2 millions de dinars (soit 21 millions d'euros) qui se répartissent en 22,64 millions de dinars en monnaie tunisienne (11,5 millions d'euros) et la contre-valeur de quelque 18,6 millions de dinars en devises étrangères (9,5 millions d'euros).

Les images de cette « caverne d'Ali Baba » étaient diffusées depuis samedi soir par la télévision nationale tunisienne. Une découverte due à la commission nationale d'investigation sur la corruption et les abus de l'ancien régime, présidée par le juriste Abdelfattah Amor, qui était présent sur les lieux.

À côté de parures serties de diamants, d'émeraudes ou de colliers et de ceintures en or massif, figuraient des rangées entières de liasses de billets de banques soigneusement rangées, comme oubliées par le couple Ben Ali pendant sa fuite. En plus de gros paquets de dinars tunisiens, on trouvait des coupures de 500 euros, des dollars (dont un faux billet de 100) ainsi que des devises égyptiennes, libanaises ou turques... dont voici le détail :

- 8 062 670 euros soit la contre-valeur de 15 575 465 906 millimes

- 2 099 324 dollars américains soit la contre-valeur de 2 990 906 903 millimes

- 3 400 dollars canadiens soit la contre-valeur de 4 868 460 millimes

- 60 francs suisses soit la contre-valeur de 88 704 millimes

- 325 livres sterling soit la contre-valeur de 738 660 millimes

- 300 livres égyptiennes soit la contre-valeur de 72 701 millimes

- 46 rials saoudiens soit la contre-valeur de 17 284 millimes

- 14 900 lires turques soit la contre-valeur de 13 439 290 millimes

- 122 000 lires libanaises soit la contre-valeur de 115 837 millimes

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : 74 migrants venus de Libye recueillis par des pêcheurs

Tunisie : 74 migrants venus de Libye recueillis par des pêcheurs

Des pêcheurs tunisiens ont recueilli jeudi soixante-quatorze migrants qui tentaient de gagner l'Italie depuis la Libye. Ils avaient erré cinq jours en mer.[...]

Diaporama : "Djerbahood", le street art s'invite en Tunisie

Cet été, des graffeurs du monde entier ont investi les ruelles d'Erriadh, une petite bourgade de l'île de Djerba, pour réaliser une expérience inédite de street art en Tunisie. Armés[...]

Tunisie : frictions entre la Défense et la présidence pour la succession du général Hamdi

La question de la succession du chef d'état-major de l'armée de terre, le général Mohamed Salah Hamdi, remplacé le 12 août par Ismaïl Fathalli, a opposé le président[...]

Douze chefs d'État africains avec Hollande aux cérémonies du débarquement en Provence

François Hollande accueille ce vendredi 13 chefs d'État, dont douze africains, à bord du Charles-de-Gaulle pour les commémorations du 70e anniversaire du Débarquement de Provence avec en point[...]

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des "indigènes"

Avant le grand débarquement, la reconquête des Alliés est amorcée par la Corse et l'Italie. Des batailles aussi épiques que méconnues menées par les[...]

Salma Hamza, architecte tunisienne : "La modernité peut très bien respecter le traditionnel"

L'architecte tunisienne Salma Hamza milite pour la réhabilitation des matériaux traditionnels. Et la restauration du patrimoine de son pays. Interview.[...]

Tunisie : des balles et des morsures

Depuis la révolution (des épines) du jasmin, les Tunisiens comptent plus de journées de deuil que de fêtes nationales (mises sous éteignoir), créant un climat[...]

Tunisie : Mondher Zenaidi va-t-il revenir sur la scène politique ?

Exilé volontaire à Paris depuis trois ans, l'ex-ministre du Commerce de Ben Ali reste populaire dans son fief de Kasserine comme dans les milieux destouriens. Cédera-t-il à la tentation de[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

La Tunisie commence l'examen d'une nouvelle loi antiterroriste

La nouvelle loi antiterroriste, dont l'examen a débuté lundi, doit remplacer la législation jugée liberticide adoptée sous le régime de Zine el-Abidine Ben Ali.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers