Extension Factory Builder
22/02/2011 à 02:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Détail des coupures de billets de banques découverts à Sidi Dhrif. Détail des coupures de billets de banques découverts à Sidi Dhrif. © D.R.

Plus de 21 millions d'euros en grosses coupures ont été découverts dans un palais de l'ex-couple présidentiel, Zine el-Abidine Ben Ali et Leïla Trabelsi. Un montant établi par les experts de la Banque centrale de Tunis, avant restitution des fonds au peuple tunisien.

La Banque centrale de Tunisie a levé le voile sur le fabuleux trésor découvert samedi 19 février dans l'un des palais du président tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali et de son épouse Leïla Trabelsi, celui de Sidi Dhrif, situé sur la colline de Sidi Bousaïd, banlieue huppée à environ 15 km au nord de Tunis.

Les sommes d’argent découvertes dans de grands coffres-forts dissimulés derrière une bibliothèque aux portes glissantes totalisent plus de 41,2 millions de dinars (soit 21 millions d'euros) qui se répartissent en 22,64 millions de dinars en monnaie tunisienne (11,5 millions d'euros) et la contre-valeur de quelque 18,6 millions de dinars en devises étrangères (9,5 millions d'euros).

Les images de cette « caverne d'Ali Baba » étaient diffusées depuis samedi soir par la télévision nationale tunisienne. Une découverte due à la commission nationale d'investigation sur la corruption et les abus de l'ancien régime, présidée par le juriste Abdelfattah Amor, qui était présent sur les lieux.

À côté de parures serties de diamants, d'émeraudes ou de colliers et de ceintures en or massif, figuraient des rangées entières de liasses de billets de banques soigneusement rangées, comme oubliées par le couple Ben Ali pendant sa fuite. En plus de gros paquets de dinars tunisiens, on trouvait des coupures de 500 euros, des dollars (dont un faux billet de 100) ainsi que des devises égyptiennes, libanaises ou turques... dont voici le détail :

- 8 062 670 euros soit la contre-valeur de 15 575 465 906 millimes

- 2 099 324 dollars américains soit la contre-valeur de 2 990 906 903 millimes

- 3 400 dollars canadiens soit la contre-valeur de 4 868 460 millimes

- 60 francs suisses soit la contre-valeur de 88 704 millimes

- 325 livres sterling soit la contre-valeur de 738 660 millimes

- 300 livres égyptiennes soit la contre-valeur de 72 701 millimes

- 46 rials saoudiens soit la contre-valeur de 17 284 millimes

- 14 900 lires turques soit la contre-valeur de 13 439 290 millimes

- 122 000 lires libanaises soit la contre-valeur de 115 837 millimes

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Pourquoi la Tunisie est une et indivisible

Aïssa Baccouche est sociologue et urbaniste.[...]

Tunisie : Loukil autorisé à coter sa branche automobile

La Bourse de Tunis a donné son accord de principe pour la cotation de UADH (Universal automobile distributors holding), la branche automobile du groupe tunisien Loukil. L'opération, prévue pour la seconde[...]

Tunisie : tapis rouge pour la démocratie

La visite de Béji Caïd Essebsi à Paris a été marquée par des honneurs exceptionnels. Les deux pays peuvent maintenant envisager une nouvelle amitié. En attendant que les[...]

Tunisie : l'Algérien Belmokhtar derrière l'attentat du Bardo ?

Le terroriste algérien Mokhtar Belmokhtar serait impliqué dans l'attentat du musée du Bardo, le 18 mars à Tunis.[...]

Tunisie : en attendant les hélicoptères Black Hawk

Plusieurs hélicoptères vont être mis à disposition de l'armée tunisienne par les Émirats arabes unis, en attendant la livraison de douze appareils Black Hawk commandés aux[...]

Tunisie : l'école, premier rempart contre l'obscurantisme

Pourquoi tant de jeunes éduqués, comme l'un des tueurs du Musée du Bardo, partent combattre en Syrie ? Une partie de la réponse se trouve peut-être dans la faillite du système[...]

Racisme en Tunisie : Saadia Mosbah, l'indignée

De retour d'une tournée dans le Sud, l'égérie tunisienne de la lutte contre le racisme appelle à un débat national, mais peine à se faire entendre.[...]

Tunisie : le festival "Jazz à Carthage", la culture à cor et à cri

Initialement prévue pour le 8 avril, le festival de musique tunisien "Jazz à Carthage" débutera finalement le 10 avril. En cause, l’annulation de plusieurs artistes américains, qui[...]

Tunisie : haro sur les médias français

Tropisme pro-islamiste, racolage, sensationnalisme... Les griefs du camp moderniste contre les journalistes de l'Hexagone sont symptomatiques.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110222015449 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110222015449 from 172.16.0.100