Extension Factory Builder
22/02/2011 à 02:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Détail des coupures de billets de banques découverts à Sidi Dhrif. Détail des coupures de billets de banques découverts à Sidi Dhrif. © D.R.

Plus de 21 millions d'euros en grosses coupures ont été découverts dans un palais de l'ex-couple présidentiel, Zine el-Abidine Ben Ali et Leïla Trabelsi. Un montant établi par les experts de la Banque centrale de Tunis, avant restitution des fonds au peuple tunisien.

La Banque centrale de Tunisie a levé le voile sur le fabuleux trésor découvert samedi 19 février dans l'un des palais du président tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali et de son épouse Leïla Trabelsi, celui de Sidi Dhrif, situé sur la colline de Sidi Bousaïd, banlieue huppée à environ 15 km au nord de Tunis.

Les sommes d’argent découvertes dans de grands coffres-forts dissimulés derrière une bibliothèque aux portes glissantes totalisent plus de 41,2 millions de dinars (soit 21 millions d'euros) qui se répartissent en 22,64 millions de dinars en monnaie tunisienne (11,5 millions d'euros) et la contre-valeur de quelque 18,6 millions de dinars en devises étrangères (9,5 millions d'euros).

Les images de cette « caverne d'Ali Baba » étaient diffusées depuis samedi soir par la télévision nationale tunisienne. Une découverte due à la commission nationale d'investigation sur la corruption et les abus de l'ancien régime, présidée par le juriste Abdelfattah Amor, qui était présent sur les lieux.

À côté de parures serties de diamants, d'émeraudes ou de colliers et de ceintures en or massif, figuraient des rangées entières de liasses de billets de banques soigneusement rangées, comme oubliées par le couple Ben Ali pendant sa fuite. En plus de gros paquets de dinars tunisiens, on trouvait des coupures de 500 euros, des dollars (dont un faux billet de 100) ainsi que des devises égyptiennes, libanaises ou turques... dont voici le détail :

- 8 062 670 euros soit la contre-valeur de 15 575 465 906 millimes

- 2 099 324 dollars américains soit la contre-valeur de 2 990 906 903 millimes

- 3 400 dollars canadiens soit la contre-valeur de 4 868 460 millimes

- 60 francs suisses soit la contre-valeur de 88 704 millimes

- 325 livres sterling soit la contre-valeur de 738 660 millimes

- 300 livres égyptiennes soit la contre-valeur de 72 701 millimes

- 46 rials saoudiens soit la contre-valeur de 17 284 millimes

- 14 900 lires turques soit la contre-valeur de 13 439 290 millimes

- 122 000 lires libanaises soit la contre-valeur de 115 837 millimes

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie - Troussier : 'Il fallait que je quitte Sfax'

Tunisie - Troussier : "Il fallait que je quitte Sfax"

À peine trois mois après son arrivée à Sfax, Philippe Troussier (59 ans), quitte la Tunisie, après l’élimination samedi soir en demi-finale de la Ligue des champions face aux congo[...]

Tunisie : le procès en appel de deux policiers tunisiens reconnus coupables de viol reporté au 6 novembre

Le procès en appel de deux policiers tunisiens reconnus coupables d'avoir violé une jeune femme a été reporté au 6 novembre à la demande des avocats de la jeune femme.[...]

Démographie : si la Tunisie m'était comptée

Exode rural massif, baisse de la natalité, réduction de la taille des familles, boom de l'immobilier... Le recensement va-t-il orienter l'action du prochain gouvernement tunisien ?[...]

Maghreb : une lueur au bout du couloir de la mort

Au Maghreb, des centaines de détenus croupissent dans les prisons, attendant une hypothétique exécution. À moins que le parti des abolitionnistes ne l'emporte. Rendez-vous à Tunis les 25[...]

Amina Sboui : son "agression" par des salafistes à Paris était bien "un mensonge"

L’ancienne Femen, Amina Sboui a inventé son agression de juillet dernier par des salafistes à Paris. Un mensonge qui était avant tout un "appel au secours", avoue-t-elle au quotidien[...]

Immigration : mort à crédit en Méditerranée

Ils paient des passeurs sans scrupule à prix d'or pour traverser la Méditerranée. Cette année, trois mille migrants ont perdu la vie dans ce voyage. Un commerce lucratif et un drame humain face[...]

Élections tunisiennes : guerre d'influence dans les médias

Profitant d'un flou juridique, plusieurs hommes d'affaires tunisiens ont investi dans les médias pour servir leur camp politique. Voire défendre leur propre candidature aux prochaines élections.[...]

Tunisie : à Gabès, le gouvernement bloque un projet de 25 millions d'euros et 300 emplois

Avec une relance en panne, la Tunisie multiplie les appels aux investisseurs étrangers. Mais le gouvernement ne donne pas toujours une suite positive aux projets, sans pour autant motiver son refus de manière[...]

Divergences jihadistes en Tunisie

Les dirigeants du mouvement jihadiste tunisien Ansar al-Charia se divisent sur l'opportunité d'une lutte armée en période pré-électorale. La base, elle, rêverait d'en découdre.[...]

Tunisie : soixante-dix candidats déclarés pour la présidentielle du 23 novembre

Soixante-dix personnes ont d'ores et déjà déposé un dossier de candidature à la présidentielle tunisienne, qui aura lieu le 23 novembre. La liste définitive des participants ne[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers