Extension Factory Builder
21/02/2011 à 16:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manifestation pour des réformes , devant le Parlement marocain à Rabat, le 20 février. Manifestation pour des réformes , devant le Parlement marocain à Rabat, le 20 février. © AFP

À Al-Hoceima (nord du Maroc), les manifestations quoique pacifiques ont été émaillées de violences qui ont fait cinq morts. Une enquête a été ouverte.

Si les manifestations de dimanche au Maroc ont été pacifiques et bien encadrées dans la plupart des cas, des troubles ont été plus violents que ce que les premières informations laissaient supposer. Selon un bilan dressé à la mi-journée, au moins cinq personnes ont été tuées et 128 blessées, dont 115 membres des forces de sécurité. « Les corps calcinés de cinq personnes ont été retrouvés à l'intérieur de l'une des agences bancaires incendiées par les fauteurs de troubles dans la ville d'Al-Hoceima » au nord du pays, a indiqué le ministre de l'Intérieur Taieb Cherkaoui qui a déclaré qu’une enquête était en cours.

Le ministre a précisé que 120 personnes avaient été arrêtées dans une demi-douzaine de villes marocaines, et les mineurs qui avaient été interpellés étaient déjà remis à leurs familles. Le ministre de l'Intérieur a expliqué que selon ses services, quelque 37 000 personnes avaient participé à ces rassemblements. Il a fait valoir que la « pratique démocratique » du Maroc et le « droit à la liberté d'expression que connaît le pays » ont permis aux manifestations de se dérouler « dans un climat pacifique empreint de sérénité et de discipline ».

Pour des réformes politiques

À la suite de l’appel à manifester pour réclamer des réformes politiques et une limitation des pouvoirs du roi, lancé à l'origine par des jeunes sur Facebook et repris par différentes ONG et autres organisations, des troubles avaient éclaté dans les villes de Tanger, Tétouan, Larache, Al-Hoceima, dans le nord, Marrakech et Guelmin dans le sud ainsi qu'à Sefrou (centre). Des violences dues à « des fauteurs de troubles, dont des mineurs et des repris de justice », selon Taieb Cherkaoui.

À Larache, en particulier, ces « fauteurs de trouble » ont investi un immeuble des douanes et se sont emparés de drogue et de boissons alcoolisées saisies par les douaniers. Le ministre a enfin indiqué que 33 bâtiments publics, 24 agences bancaires, 50 commerces et édifices privés, ainsi que 66 véhicules avaient été incendiés ou endommagés. (Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Gouvernement marocain : Mohand Laenser, l'insubmersible

Gouvernement marocain : Mohand Laenser, l'insubmersible

Le 20 mai, Mohammed VI a nommé cinq nouveaux ministres à la place de ceux qui ont démissionné. Parmi eux, Mohand Laenser, l'indéboulonnable secrétaire général du Mouvement [...]

Bientôt une usine marocaine pour PSA Peugeot Citroën

Selon l'agence "Bloomberg", non démentie par PSA Peugeot Citroën, ce dernier prévoit d'ouvrir une usine au Maroc d'une capacité inférieure à 100 000 véhicules par[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Sénégal-Maroc : Macky Sall et Mohammed VI signent 13 accords de coopération

À l'occasion de la visite du roi du Maroc au Sénégal, les gouvernements sénégalais et marocain ont signé jeudi, à Dakar, treize accords dans divers domaines, dont les douanes,[...]

Maroc : décès du général Abdelaziz Bennani, ancien numéro 2 de l'armée

L'ancien inspecteur des Forces armées royales, hospitalisé depuis plusieurs mois, est décédé mercredi 20 mai à Rabat. Parcours d'un acteur-clé de l'histoire militaire du royaume.[...]

Torture : retour sur la passe d'armes entre le Maroc et Amnesty International

L'ONG Amnesty International a publié mardi un rapport contenant de nombreuses allégations d'actes de torture commis au Maroc. La délégation interministérielle aux Droits de l'homme lui a[...]

Maroc : Fès en fête avec le festival des musiques sacrées du monde

Le Festival des musiques sacrées du monde débute ce 22 mai. Au programme : kora, guitare et percussions, mais aussi débats sur la tolérance et le pluralisme.[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : un suspect marocain arrêté en Italie

Un suspect marocain a été appréhendé mercredi dans le nord de l'Italie, pour complicité présumée dans l'attentat du Bardo. Le résultat d'une coopération avancée[...]

Festival de musique gnaoua : (ef)fusions mystiques à Essaouira au Maroc

La 18e édition du festival gnaoua d'Essaouira au Maroc s'est déroulée du 14 au 17 mai. Pendant quatre jours, cette cité de l'Atlantique a été rythmée par la rencontre des sons des[...]

Le roi du Maroc entame ce mercredi au Sénégal une nouvelle tournée africaine

Mohammed VI se rend ce mercredi au Sénégal. Son périple l'emmènera ensuite en Côte d'Ivoire, au Gabon et en Guinée-Bissau. Il s'agit de la troisième tournée africaine du roi[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers