Extension Factory Builder
18/02/2011 à 09:36
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des manifestants pro-gouvernementaux en Libye, le 17 février 2011 à Tripoli. Des manifestants pro-gouvernementaux en Libye, le 17 février 2011 à Tripoli. © AFP

Plusieurs soulèvements populaires ont eu lieu jeudi dans différents pays du Maghreb et du Moyen-Orient. En quarante-huit heures, on dénombre une vingtaine de mort et des dizaines de blessés. Bilan.

Face à la montée des contestations au Maghreb et au Moyen-Orient, les régimes contestés ont réprimé dans le sang. À Bahrein, en Libye, au Yémen, les affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont fait plusieurs morts, et de nombreux blessés. Après la chute des régimes tunisiens et égyptiens, partout, les revendications sont les mêmes : de meilleures conditions de vie, la fin de la corruption et des régimes autoritaires.

La communauté internationale a appelé au calme, multipliant les gestes d’apaisement. Sortant de sa réserve habituelle, le chef de l'ONU Ban Ki-moon a même donné jeudi 17 février une leçon de démocratie à ces pays, estimant qu'il fallait promouvoir « des réformes audacieuses » et bannir la répression.

En Libye

Des appels avaient été lancés sur Facebook pour faire de jeudi une « journée de la colère » contre le régime de Mouammar Kadhafi au pouvoir depuis bientôt quarante-deux ans. Au moins sept personnes ont été tuées à Benghazi, la deuxième ville du pays, selon des sites d'opposition, ainsi que 35 blessés. Selon un dernier bilan, il y aurait eu entre neuf et 24 morts à travers la Libye, selon des chiffres cités par Human Rights Watch et la presse libyenne.

Mercredi, deux personnes avaient été tuées dans la ville d'Al-Baïda (à l'est de Tripoli, selon le journal libyen Quryna. Des manifestations violentes ont eu lieu jeudi où plusieurs personnes ont été arrêtées et des postes de police et un bâtiment public incendiés, a indiqué Quryna sur son site internet.

Les partisans de Kadhafi ont eux aussi manifesté dans la capitale, Tripoli, sur la Place verte.

À Bahrein

L'armée s'est déployée en force à Manama, la capitale, se disant déterminée à rétablir l'ordre. La police, elle, a durement réprimé une manifestation anti-régime. Ce qui a coûté la vie à trois manifestants et suscité la colère de l'opposition.

Les alliés régionaux du petit royaume ont apporté leur « soutien total » aux autorités de Bahrein.

Au total, cinq manifestants ont péri depuis le début de la contestation à Bahrein. Les manifestations ont débuté lundi à l'initiative d'internautes pour réclamer des réformes politiques et sociales. Cet appel a été très suivi par la majorité chiite qui s'estime discriminée dans ce royaume gouverné par une dynastie sunnite.

Au Yémen

Les manifestations se sont multipliées et étendues, faisant trois morts et des dizaines de blessés depuis mercredi.

Dans la capitale Sanaa, quelque 2 000 étudiants ont été attaqués dès leur sortie du campus de l'université par des partisans du parti présidentiel armés de gourdins et de pierres. « Le peuple réclame la chute du régime », ont scandé les étudiants certains ripostant à coups de pierres à leurs agresseurs. Vingt-cinq personnes ont été blessées. Les forces de sécurité ont tiré en l'air pour séparer les deux camps.

À Aden, la capitale du Sud-Yémen, un manifestant a été tué jeudi et dix personnes ont été blessées par des tirs de la police qui a dispersé des milliers de protestataires réclamant le départ du président Ali Abdallah Saleh, selon une source médicale. Les protestations ont continué malgré un déploiement militaire. Les manifestants ont tenté de prendre d'assaut le poste de police et la prison centrale, attaqué trois hôtels et des commerces, et coupé la circulation en incendiant des pneus. (avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Égypte : sommet arabe focalisé sur la création d'une force militaire et le Yémen

Égypte : sommet arabe focalisé sur la création d'une force militaire et le Yémen

La création d'une force multinationale va dominer le sommet des chefs d'Etat de la Ligue arabe qui s'est ouvert samedi en Egypte, au moment où l'intervention militaire d'une coalition arabe au Yémen contre [...]

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le jour même où la coalition menée par Ryad[...]

Israël : Bibi repetita

Déjouant tous les pronostics, Benyamin Netanyahou est sorti vainqueur des législatives anticipées du 17 mars, accentuant même l'emprise de son parti, le Likoud.[...]

Yémen : importante offensive de l'Arabie saoudite, les forces loyalistes reprennent Aden

L'Arabie saoudite a lancé mercredi une opération militaire au Yémen impliquant "plus de 10 pays" pour défendre le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi. Ce dernier a[...]

Syrie : à table avec le diable

Pendant des mois, les Occidentaux ont fait du départ de Bachar al-Assad un préalable. Mais après quatre ans de guerre, son régime est toujours debout et sa cruauté est[...]

Yémen : au moins 142 morts dans des attentats contre deux mosquées revendiqués par l'EI

Au moins 142 personnes ont péri lors de la grande prière du vendredi dans un triple attentat suicide contre deux mosquées à Sanaa. L’Etat islamique a revendiqué les attaques.[...]

Liban : "Offrez une bonne pour la fête des mères, offres spéciales sur les Éthiopiennes et les Kényanes"

Le texto d'une agence de recrutement d'employés de maison au Liban, proposant une "promotion" sur les employées de nationalité éthiopienne et kényane, a suscité un tollé[...]

Mort d'Arafat : des experts français rejettent à nouveau la thèse d'un empoisonnement

Le mystère entourant la mort en 2004 de l’ancien leader palestinien reste entier après la publication, lundi, des conclusions d’une étude menée par une équipe d’experts[...]

L'Arabie saoudite, premier importateur d'armes au monde

L'Arabie saoudite détient depuis 2014 le record des importations d'armes dans le monde, un volume qui dépasse celui de tous les pays européens réunis.[...]

L'Africa CEO Forum s'ouvre dans un climat économique incertain

Le coup d'envoi de l'Africa CEO Forum, qui réunit les principaux acteurs du secteur privé en Afrique, a été donné. Avec des interrogations sur les vents contraires qui s'annoncent sur les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110218092950 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110218092950 from 172.16.0.100