Extension Factory Builder
18/02/2011 à 09:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des manifestants réclament le départ du président Bouteflika, le 12 février à Alger. Des manifestants réclament le départ du président Bouteflika, le 12 février à Alger. © AFP

En dépit de l’interdiction faite par le pouvoir d’organiser des manifestations dans la capitale algérienne, l’opposition reste déterminée à maintenir la marche prévue samedi 19 février.

Les tentatives d’apaisement se multiplient, du coté de l’Alliance présidentielle en Algérie afin d’éviter un scénario de révolte similaire à celui qui agite plusieurs pays du Maghreb et du Moyen-Orient. Des « pseudo-solutions », selon la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD, opposition), qui n’empêcheront pas le maintien d’une journée de mobilisation populaire samedi 19 février, a prévenu Fodil Boumala, un de ses membres.

« L'Algérie est vraiment en marche pour un changement. Notre lutte dépasse largement la levée de l'état d'urgence » (promise par le pouvoir « avant la fin du mois de février »), a-t-il déclaré. « La prochaine manifestation de samedi se prépare très bien. Il y a moins de peur », a-t-il argumenté. À Oran également, la CNDC a annoncé une nouvelle manifestation samedi. Celle-ci sera légale, les regroupements étant autorisés dans les autres villes que la capitale.

Le 12 février dernier, les Algériens descendus dans les rues d’Alger n’avaient pas pu manifester, empêchés par 30 000 membres des autorités conformément à la mesure d’état d’urgence en vigueur dans le pays depuis 1992.

Loi antiterroriste

Des émeutes début janvier provoquées par la flambée des prix de denrées alimentaires ont fait cinq morts et plus de 800 blessés. Le risque de dérapage est grand, au regard des événements historiques qui viennent de se dérouler en Égypte et en Tunisie.

« Ce qui est commun à l'Algérie et à ces pays, c'est la nature même des régimes ! », remarque Abdelhamid Mehri, ex-dirigeant du Front de libération nationale (FLN) et ancien ministre et ambassadeur en France (1984-88), dans une lettre adressée au président Bouteflika et publiée jeudi. Ces pays « se prévalent tous d'une façade démocratique clinquante et empêchent en pratique et par de multiples moyens de très larges catégories de citoyens de participer effectivement à la gestion des affaires », affirme-t-il.

Lors d’une réunion mercredi, l’Alliance présidentielle formée de trois partis a voulu se montrer rassurante. Le Premier ministre Ahmed Ouyahia a promis la levée de l’état d’urgence dans les jours à venir, ainsi qu’un train de réformes et de mesures socio-économiques, comme l’avait déjà suggéré le président Abdelaziz Bouteflika le 3 février dernier.

Mais pour l’opposition, le gouvernement « est en train, en même temps, de préparer une loi antiterroriste qui sera peut-être plus dangereuse » (que l’état d’urgence).  (avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Vol AH5017 : une plainte déposée contre X en France

Vol AH5017 : une plainte déposée contre X en France

Une semaine après le crash du vol AH5017 d'Air Algérie, les parents et le frère d'une Française décédée avec son époux et ses trois enfants à bord ont porté pla[...]

Vol AH5017 : l'identification des victimes peut prendre "des années"

Une semaine après le crash de l'avion d'Air Algérie, le directeur de la police judiciaire algérienne a affirmé jeudi que l'identification de l'ensemble des victimes prendra "peut-être des[...]

Du Maroc à l'Égypte, opération barricades contre le terrorisme

Face à la menace de multiples groupes armés, les pays d'Afrique du Nord se retranchent derrière leurs frontières. Mais la nécessité de passer à l'offensive se fait de plus[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Vol AH 5017 : une "chute vertigineuse de 10 000 mètres en 3 minutes"

Les images radar du contrôle aérien burkinabè révèlent que le MD-83 du vol AH 5017 d'Air Algérie a chuté en quelques minutes après avoir tenté d'éviter un orage.[...]

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Dès que l'alerte a été donnée au sujet de la disparition du vol AH 5017, les militaires burkinabè n'ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver la trace du DC-9[...]

Maghreb : sur les routes du jihad pour la Syrie ou l'Irak

Ils sont des milliers à partir depuis Rabat, Tunis, Alger ou Tripoli pour rejoindre la Syrie ou l'Irak. Qui sont-ils ? Pourquoi partent-ils ? Quelles routes empruntent-ils ? "Jeune Afrique" a [...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Algérie : valse de patrons à la tête du groupe pétrolier Sonatrach

Le groupe pétrolier algérien Sonatrach a un nouveau PDG, le 9e en 15 ans, signe d’une instabilité chronique à la tête du plus grand groupe africain par le chiffre d’affaires,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers