Extension Factory Builder
13/02/2011 à 17:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le maréchal Tantaoui, ministre de la Défense, dirige le conseil suprême des forces armées. Le maréchal Tantaoui, ministre de la Défense, dirige le conseil suprême des forces armées. © AFP

L'armée a annoncé dans un communiqué ce dimanche 13 février une série de mesures dont la dissolution du Parlement et la suspension de la Constitution afin de la réviser. Elle réaffirme également sa volonté d'organiser des élections dans les six mois et indique qu'elle gouvernera d'ici là par décrets-lois.

Sous la pression populaire, l'armée égyptienne a satisfait ce dimanche deux des principales revendications des manifestants qui ont déjà obtenu, vendredi dernier, la démission d'Hosni Moubarak. Le Conseil suprême des forces armées, formé d'une vingtaine de généraux, a d'abord annoncé « la dissolution de l'Assemblée du peuple et de la Choura », les deux chambres d'un Parlement largement dominé par le Parti national démocrate (PND) de l'ancien chef de l'État. De fait, les élections législatives de novembre dernier, marquées par les fraudes et les violences, sont donc annulées.

Deuxième décision de l'armée, annoncée dans son « communiqué numéro 5 », lu à la télévision nationale : la « suspension de la Constitution », la création d'une commission pour élaborer des amendements et l'organisation d'un référendum pour les valider. Ce qui devrait répondre à l'un des principaux griefs de l'opposition : les conditions auxquelles sont soumises les candidatures, notamment pour l'élection présidentielle.

Verrouillage de la présidentielle

En 2007, plusieurs amendements constitutionnels avaient en effet verrouillé le scrutin présidentiel, chaque candidat devant être un haut cadre d’un parti politique existant depuis au moins cinq ans et détenant au moins 3 % de sièges au Parlement ou recueillant la signature de 250 élus. Des mesures qui visaient à écarter toute candidature des Frères musulmans, mouvement non reconnu, ou celles d'indépendants sans parti, comme le porte-parole de l'opposition Mohamed el-Baradei ou Amr Moussa, secrétaire général de la Ligue arabe. De même, un autre amendement avait supprimé le contrôle des élections par des juges, ouvrant ainsi la voie à des fraudes massives.

Le conseil militaire a par ailleurs confirmé qu'il prenait « en charge la direction des affaires du pays provisoirement pendant six mois, ou jusqu'à la fin des élections législatives et pour la présidence de la République ». « Le chef du Conseil suprême des forces armées [le ministre de la Défense, le maréchal Mohammed Hussein Tantaoui, NDLR] le représentera auprès de toutes les parties à l'intérieur et à l'extérieur » d'ici là, ajoute-t-il.

Élections dans les six mois

« Le Conseil suprême des forces armées publiera des décrets à valeur de loi pendant la période transitionnelle » et « le gouvernement d'Ahmed Chafiq est chargé de continuer à travailler jusqu'à la formation d'un nouveau gouvernement ». Lequel aura pour objectif principal d'organiser « des élections pour les chambres haute et basse [du Parlement] et pour la présidence ».

« L'État s'engage à appliquer tous les traités et pactes internationaux dont il fait partie », réaffirme enfin le communiqué, conformément à ce que les militaires avaient annoncé la veille. Seul bémol toutefois, l'armée ne fait pour l'instant pas mention de sa promesse, faite vendredi, de mettre fin à l'état d'urgence en vigueur en Égypte tout au long des trois décennies de règne de Moubarak. (Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : sept soldats tués par une bombe dans le Sinaï

Égypte : sept soldats tués par une bombe dans le Sinaï

Sept soldats égyptiens ont été tués et quatre blessés dimanche par l'explosion d'une bombe au passage de leur véhicule dans la péninsule du Sinaï, ont indiqué des resp[...]

Cartier women's initiative awards 2014 : quatre Africaines parmi les finalistes

 Elles se nomment Winnifred Selby, Amy de Castro, Achenyo Idachaba et Mariam Hazem. Originaires du Ghana, de l'Afrique du Sud, du Nigéria et de l'Égypte, se sont les finalistes africaines du prix Cartier Women's[...]

John Kerry : "Les Égyptiens doivent faire entendre leur voix"

En visite au Caire, John Kerry, le secrétaire d'État américain, a insisté sur la nécessité de garantir la liberté d'expression lors d'une rencontre lundi avec le président[...]

Égypte : les donateurs se penchent au Caire sur la reconstruction de Gaza

La communauté internationale va tenter dimanche au Caire de réunir quatre milliards de dollars réclamés par l'Autorité palestinienne pour la reconstruction de la bande de Gaza, alors que[...]

Transferts de migrants : les pays africains les mieux lotis en 2014 sont...

Selon un rapport de la Banque mondiale, "les envois de fonds officiellement comptabilisés" vers les pays en développement devraient atteindre 435 milliards de dollars en 2014, soit une hausse de 5 %[...]

Égypte : un groupe jihadiste publie une nouvelle vidéo de décapitation d'otages

Ansar Beït al-Maqdess, traduisez les Partisans de Jérusalem, a revendiqué dimanche l'exécution de quatre hommes, dont trois par décapitation. Le groupe jihadiste égyptien, qui a ensuite[...]

Égypte : comment Sissi fait rentrer les universités dans le rang

Les autorités égyptiennes ont décidé de reporter le début de la nouvelle année universitaire de plus d’un mois. Dans le même temps, le gouvernement accentue la[...]

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Qu'ils soient animistes, chrétiens ou musulmans, les leaders religieux du continent possèdent souvent une influence considérable sur les plans politique et économique. Connaissez vous les plus[...]

Égypte : 10 à 15 ans de prison pour 68 partisans de Mohamed Morsi

La justice égyptienne a condamné mercredi 63 partisans de Mohamed Morsi à 15 ans de prison. 5 autres ont écopé d'une peine de 10 ans de détention.[...]

Immunité routière pour diplomates africains à New York ?

Les Africains occupent une place de choix dans le classement des diplomates qui paient le moins leurs contraventions à New York.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers