Extension Factory Builder
12/02/2011 à 11:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un homme tentant de s’immoler par le feu, le 6 février à Alger. Un homme tentant de s’immoler par le feu, le 6 février à Alger. © AFP

Un père de famille de six enfants, Lotfi Maamir, est décédé suite à ses brûlures en Algérie après s'être immolé par le feu trois semaines auparavant. Cette annonce conjuguée à la démission de Moubarak en Égypte, intervient la veille d'une marche de protestation à Alger contre le pouvoir.

La veille de la marche du 12 février de l'opposition algérienne "contre le système" (comprendre celui du président Abdelaziz Bouteflika), le chômeur de 36 ans, Lotfi Maamir, qui s'était immolé par le feu dans la la ville d'El-Oued (extrême est de l'Algérie), près de la frontière avec la Tunisie, a succombé vendredi à ses brûlures au service des grands brûlés de l'hôpital de Douera, dans la banlieue sud-est d'Alger, selon sa famille. Il s'agit du quatrième décès par immolation enregistré en Algérie depuis la mi-janvier.

Pour un emploi et un logement

Lotfi Maamir était père de six enfants. Il s'était aspergé d'essence avant d'y mettre le feu le 17 janvier, dans l'enceinte du siège de l'Assemblée populaire de Wilaya (APW, assemblée départementale) où il était venu réclamer un emploi et un logement.

Depuis le déclenchement au début de janvier d'un mouvement de protestation social qui a provoqué des émeutes faisant 5 morts et plus de 800 blessés, au moins onze tentatives de suicide par le feu, ont été enregistrées en Algérie. (Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Carrefour fait son retour en Algérie

Carrefour fait son retour en Algérie

 Cinq ans après l'échec d'une précédente implantation, la marque Carrefour fait son retour en Algérie et prépare l'ouverture d'un hypermarché en mars prochain à Alger, l[...]

Algérie : un des assassins du Français Hervé Gourdel a été tué par l'armée

Le ministre algérien de la Justice a annoncé mercredi qu'un des assassins d'Hervé Gourdel avait été tué dans une opération de l'armée. Le touriste français avait[...]

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Recep Tayyip Erdogan effectuait, mercredi et jeudi, une visite officielle en Algérie, accompagné d'une forte délégation de ministres et d'hommes d'affaires. Un sommet Turquie-Afrique se tient en ce[...]

Football - Algérie : joue-la comme Gourcuff...

Nommé juste après le glorieux Mondial des Fennecs, le successeur du bouillant Vahid Halilhodzic n'avait jusque-là jamais dirigé de sélection nationale. Pour un coup d'essai, c'est un coup[...]

Cinéma - "L'Oranais" : il était une fois l'Algérie

Très ambitieux, le nouveau film de Lyes Salem, L'Oranais, est une fresque romanesque évoquant sans tabou trente années d'histoire - et une tentative pour se réapproprier la mémoire du[...]

Chute du cours du pétrole : qui perd, qui gagne en Afrique ?

Depuis quelques mois, le cours de l'or noir dégringole. Les pays producteurs africains s'inquiètent pour l'équilibre de leurs budgets. Mais il n'y aura pas que des perdants.[...]

Algérie : après son hospitalisation, Bouteflika reçoit des ambassadeurs à Alger

Vingt-quatre heures après sa brève hospitalisation de deux jours à Grenoble, non confirmée par la présidence algérienne, Abdelaziz Bouteflika a reçu dimanche quatre nouveaux[...]

Téléphérique : Poma créera bientôt une filiale en Algérie

 Après Alstom et Renault, un autre géant français s'apprête à s'installer en Algérie. Le leader mondial du téléphérique Poma compte y créer une filiale avec[...]

Abdelaziz Bouteflika a quitté la France après une brève hospitalisation

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, affaibli depuis un AVC en 2013 et dont l'état de santé fait l'objet de rumeurs récurrentes, a quitté la France samedi après une[...]

Algérie : la règle des 51 %-49 % abrogée ?

Instaurée il y a cinq ans, la règle dite des 51 %-49 % pourrait être abandonnée à la faveur de l'adoption d'un nouveau code des investissements - actuellement en cours d'élaboration.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers