Extension Factory Builder
05/02/2011 à 13:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sarkozy et Gbagbo, ici à l'ONU en septembre 2007, ne se donnent pas souvent l'accolade. Sarkozy et Gbagbo, ici à l'ONU en septembre 2007, ne se donnent pas souvent l'accolade. © AFP

Une délégation de sept personnes, dont cinq députés du parti présidentiel français, devait se rendre à Abidjan du 6 au 8 février. Au menu, des rencontres étaient prévues avec les cadres du camp Gbagbo ainsi qu’avec le président sortant et, peut-être, une visite de courtoisie à l’hôtel du Golf pour rencontrer le président élu Alassane Ouattara. Mais le voyage a été annulé au dernier moment.

La Françafrique n’est jamais là où on l’attend… Une délégation de députés de l’Union pour un mouvement populaire (UMP, le parti du président français Nicolas Sarkozy), devait atterrir samedi matin à Abidjan pour une série de rencontres pendant trois jours avec le camp du président Gbagbo et ses ministres. Une demande avait été introduite par les mêmes députés tricolores auprès du président Alassane Ouattara mais ce dernier n'avait pas donné suite. Et, au dernier moment, le voyage a  été annulé sans explication.

Pas moins de cinq députés UMP étaient attendus à Abidjan dès 6 heures 30 (locales et GMT), selon le communiqué du cam Gbagbo. Il s’agissait de Jean-François Mancel (Oise, ancien secrétaire général du RPR), Yves Jego (député-maire de Montreau-Fault Yonne, en Seine-et-Marne, et ancien secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-Mer), Cécile Dumoulin (élue à Mantes-la-Jolie), Yves Censi (Aveyron), et Jean-Michel Fourgous (Yvelines). Ceux-ci deavient être accompagnés d’un avocat, Emmanuel Caulier, qui est également vice-président de l’Université internationale de Brazzaville, et du journaliste François Mattei, l’ancien directeur de la rédaction de France Soir.

Etaient prévues au programme de nombreuses rencontres avec des personnalités du dispositif institutionnel et exécutif de Laurent Gbagbo, comme les présidents de l’Assemblée nationale (Mamadou Koulibaly) et du Conseil constitutionnel (Paul Yao N’Dré), certains membres de la Commission électorale indépendante, le porte-parole du gouvernement Gbagbo (Ahoua Don Mello), quelques ministres régaliens – Défense (Alain Dogou), Intérieur (Émile Guiriéoulou), Affaires étrangères (Alcide Djédjé).

Rencontre avec Blé Goudé

Les hôtes de Laurent Gbagbo devaient rencontrer ce dernier à deux reprises et avoir même en prime un entretien avec le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi, Charles Blé Goudé, patron des « patriotes », que la communauté internationale suspecte de recruter des miliciens anti-Ouattara.

Dans cet emploi du temps très chargé, il était prévu que la délégation française se rende à l’hôtel du Golf entre 16 et 18 heures le lundi, avant de se diriger une dernière fois vers le palais présidentiel. Ils devaient dans ce laps de temps essayer de rencontrer tout à la fois les patrons de l’Onuci, de la force française Licorne et - si possible - le président élu Alassane Ouattara.

Quelles étaient les motivations de ce voyage inopiné en Côte d'Ivoire, et les raisons de son annulation ? Initiatives personnelles, bloquées au dernier moment par l'Elysée ? Ballon d'essai lancé par Nicolas Sarkozy pour tâter le pouls de la situation ivoirienne, alors que les entrepreneurs hexagonaux demandent à l'Élysée de moins s'immiscer dans les affaires politiques ? Toutes les hypothèses sont envisagées pour l’instant, d'autant que l'ambassade de France à Abidjan a été informée très tardivement de cette visite. Peut-être est-ce elle qui a finalement obtenu son annulation...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

La malédiction de la CAN 2015 frappe le Mali

La malédiction de la CAN 2015 frappe le Mali

La Côte d'Ivoire a égalisé en toute fin de match face au Mali (1-1) après avoir pris tous les risques. Les deux équipes sont au coude à coude dans un groupe qui n'a accouché que de m[...]

Côte d'Ivoire : souvenirs du dernier maire d'Abidjan

À 81 ans, Ernest N'Koumo Mobio est toujours épris de sa ville, dont un tableau orne le hall de sa résidence des Deux-Plateaux, à Cocody. Il confie à Jeune Afrique quelques souvenirs de[...]

Côte d'Ivoire : voisins, voisines abidjanais

Ils gagnent leur vie, mais simplement. Ils se croisent chaque jour dans les quartiers modestes ou huppés de Cocody. Rencontre avec Mariette, Éric, Isaac et Franck. Leur quotidien, leurs rêves, leurs[...]

Exclusif : Pourquoi le tribunal d'Abidjan a lourdement condamné Ecobank

Jeune Afrique révèle le contenu de la décision du Tribunal de commerce d'Abidjan ayant mené à la condamnation du groupe Ecobank, du sud-africain PIC et de Daniel Matjila à payer 7,5[...]

Mathias Aka N'Gouan, maire de Cocody : "Notre modèle, c'est Beverly Hills..."

Mathias Aka N'Gouan, membre du PDCI, a été élu à la tête de la municipalité de Cocody, à Abidjan, lors des élections locales d'avril 2013. Interview.[...]

CAN 2015 : la Côte d'Ivoire manque ses débuts face à la Guinée

Lors de son entrée dans la CAN 2015, la Côte d'Ivoire d'Hervé Renard n'a pas brillé et a été tenue en échec par la Guinée (1-1), mardi à Malabo. Les Élephants[...]

Côte d'Ivoire : à Treichville, "on nous a transféré les problèmes, pas les solutions"

Située près du centre d'affaires mais enclavée entre la lagune Ébrié et Marcory, Treichville souffre d'un manque de place et de revenus pour construire de nouveaux logements.[...]

SOMMAIRE Abidjan, le retour

  RETROUVER TOUS LES ARTICLES DE NOTRE DOSSIER Abidjan et les autres Sous pression Robert Beugré Mambé "Tout le monde revient pour faire des affaires" Des jeux et des travaux [...]

Affaire Ecobank/Tanoh : "La décision du Tribunal d'Abidjan est dépourvue de tout fondement", estime Ecobank

Suite à sa condamnation à payer 7,5 milliards de FCFA à Thierry Tanoh, son ancien directeur général, Ecobank conteste dans un communiqué la compétence du Tribunal de[...]

Le Plateau, un mini-Manhattan au coeur d'Abidjan

Même si de nouveaux quartiers d'affaires sont en projet, le Plateau concentre encore l'essentiel des activités financières et administratives du pays. Et il n'est pas près de perdre sa vocation.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110205004750 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110205004750 from 172.16.0.100