Extension Factory Builder
05/02/2011 à 13:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sarkozy et Gbagbo, ici à l'ONU en septembre 2007, ne se donnent pas souvent l'accolade. Sarkozy et Gbagbo, ici à l'ONU en septembre 2007, ne se donnent pas souvent l'accolade. © AFP

Une délégation de sept personnes, dont cinq députés du parti présidentiel français, devait se rendre à Abidjan du 6 au 8 février. Au menu, des rencontres étaient prévues avec les cadres du camp Gbagbo ainsi qu’avec le président sortant et, peut-être, une visite de courtoisie à l’hôtel du Golf pour rencontrer le président élu Alassane Ouattara. Mais le voyage a été annulé au dernier moment.

La Françafrique n’est jamais là où on l’attend… Une délégation de députés de l’Union pour un mouvement populaire (UMP, le parti du président français Nicolas Sarkozy), devait atterrir samedi matin à Abidjan pour une série de rencontres pendant trois jours avec le camp du président Gbagbo et ses ministres. Une demande avait été introduite par les mêmes députés tricolores auprès du président Alassane Ouattara mais ce dernier n'avait pas donné suite. Et, au dernier moment, le voyage a  été annulé sans explication.

Pas moins de cinq députés UMP étaient attendus à Abidjan dès 6 heures 30 (locales et GMT), selon le communiqué du cam Gbagbo. Il s’agissait de Jean-François Mancel (Oise, ancien secrétaire général du RPR), Yves Jego (député-maire de Montreau-Fault Yonne, en Seine-et-Marne, et ancien secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-Mer), Cécile Dumoulin (élue à Mantes-la-Jolie), Yves Censi (Aveyron), et Jean-Michel Fourgous (Yvelines). Ceux-ci deavient être accompagnés d’un avocat, Emmanuel Caulier, qui est également vice-président de l’Université internationale de Brazzaville, et du journaliste François Mattei, l’ancien directeur de la rédaction de France Soir.

Etaient prévues au programme de nombreuses rencontres avec des personnalités du dispositif institutionnel et exécutif de Laurent Gbagbo, comme les présidents de l’Assemblée nationale (Mamadou Koulibaly) et du Conseil constitutionnel (Paul Yao N’Dré), certains membres de la Commission électorale indépendante, le porte-parole du gouvernement Gbagbo (Ahoua Don Mello), quelques ministres régaliens – Défense (Alain Dogou), Intérieur (Émile Guiriéoulou), Affaires étrangères (Alcide Djédjé).

Rencontre avec Blé Goudé

Les hôtes de Laurent Gbagbo devaient rencontrer ce dernier à deux reprises et avoir même en prime un entretien avec le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi, Charles Blé Goudé, patron des « patriotes », que la communauté internationale suspecte de recruter des miliciens anti-Ouattara.

Dans cet emploi du temps très chargé, il était prévu que la délégation française se rende à l’hôtel du Golf entre 16 et 18 heures le lundi, avant de se diriger une dernière fois vers le palais présidentiel. Ils devaient dans ce laps de temps essayer de rencontrer tout à la fois les patrons de l’Onuci, de la force française Licorne et - si possible - le président élu Alassane Ouattara.

Quelles étaient les motivations de ce voyage inopiné en Côte d'Ivoire, et les raisons de son annulation ? Initiatives personnelles, bloquées au dernier moment par l'Elysée ? Ballon d'essai lancé par Nicolas Sarkozy pour tâter le pouls de la situation ivoirienne, alors que les entrepreneurs hexagonaux demandent à l'Élysée de moins s'immiscer dans les affaires politiques ? Toutes les hypothèses sont envisagées pour l’instant, d'autant que l'ambassade de France à Abidjan a été informée très tardivement de cette visite. Peut-être est-ce elle qui a finalement obtenu son annulation...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : la commission électorale, cocktail explosif

Côte d'Ivoire : la commission électorale, cocktail explosif

L'accord sur la composition de la commission électorale ivoirienne, signé le 11 août entre les partis, est fondamental pour la tenue de la prochaine présidentielle en 2015. S'il s'effrite, les dém[...]

Côte d'Ivoire : l'ombre de gbagbo

Laurent Gbagbo sera bien jugé à la Cour pénale internationale (CPI). C'est officiel depuis le 12 juin, date à laquelle les juges ont confirmé les quatre charges de crimes contre[...]

Ebola : la Côte d'Ivoire annonce l'ouverture de couloirs humanitaires avec la Guinée et le Liberia

La Côte d’Ivoire, épargnée par l'épidémie d'Ebola, a annoncé lundi soir l’ouverture de couloirs humanitaires avec la Guinée et le Liberia. Ses frontières avec ces[...]

Côte d'Ivoire : le siège du FPI attaqué et vandalisé par des jeunes

Un groupe d'une vingtaine de jeunes a saccagé lundi à Abidjan le siège du Front populaire ivoirien (FPI), de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo. Plusieurs membres du parti ont été[...]

Côte d'Ivoire - Christian Bouquet : "Certains n'ont pas tiré de leçons du passé"

Selon Christian Bouquet, spécialiste français de la Côte d'Ivoire et auteur du "Désespoir de Kourouma", des symptômes inquiétants pour la démocratie subsistent.[...]

Côte d'Ivoire : présidentielle 2015, les lièvres et la tortue

Alors que la présidentielle de 2015 se dessine, les grands leaders politiques s'apprêtent à se lancer dans la course. Alassane Ouattara, déjà candidat, préfère, lui, rester[...]

Côte d'Ivoire : le FPI se déchire au sujet de la commission électorale

Le parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo se déchire sur sa participation à la nouvelle commission électorale, chargée d'organiser la cruciale présidentielle de 2015. Pour les[...]

Côte d'Ivoire : un VRP nommé Ouattara

Pour le président ivoirien Alassane Ouattara, qui savourait fin août ses derniers jours de vacances à Mougins, dans le sud de la France, la rentrée s'annonce chargée avec un voyage en[...]

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Après avoir octroyé 60 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lutter contre l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la Banque africaine de[...]

Côte d'Ivoire : la commune du Plateau se fait noter

La commune du Plateau est devenue la deuxième collectivité locale d’Afrique occidentale francophone, après la ville de Dakar, à se faire noter par Bloomfield Investments.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex