Extension Factory Builder
04/02/2011 à 15:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le désert algérien près de Djanet. Le désert algérien près de Djanet. © AFP

Des membres présumés d’Aqmi ont enlevé mercredi une touriste italienne dans la région de Djanet. Ils auraient déjà quitté l’Algérie.

Encore un coup d’Al-Qaïda au Maghreb islamique ? Pour l’instant, personne n’a revendiqué l’enlèvement d’une touriste italienne dans le sud de l'Algérie, dans la zone désertique d'Alidena (130 km au sud de Djanet, la principale ville du sud-est du pays, elle-même située à 2 300 km d'Alger non loin de la frontière avec la Libye). Mais tout porte à croire que la nébuleuse terroriste a encore frappé.

Il s'agit en tout cas du premier Occidental à être kidnappé depuis huit ans dans cette zone algérienne du Sahel. À l’époque, entre la mi-février et la mi-mars 2003, 32 touristes européens voyageant en plusieurs groupes avaient été enlevés dans le Sahara algérien par des combattants islamistes. Tous les otages avaient été libérés dans le nord du Mali, au plus tard en août de la même année.

Le chauffeur et le guide libérés

Âgée de 56 ans, l'Italienne a été kidnappée mercredi vers 18h00 locales (17h00 GMT) par « quatorze hommes, qui circulaient à bord de deux Toyota station », selon des sources sécuritaires dans la région. Son chauffeur et son guide ont ensuite été libérés. Le ministère italien des Affaires étrangères s'est contenté d'indiquer que des « vérifications étaient en cours » sur cette information.

Selon l'agence algérienne APS, les ravisseurs ont autorisé leur otage à avertir grâce à leur téléphone cellulaire (Thuraya) le patron de l’agence de voyages qui avait organisé son séjour et qui a aussitôt donné l'alerte. Les recherches menées par l'armée algérienne n'ont rien donné. Les ravisseurs « sont probablement sortis du territoire national », ont indiqué les sources sécuritaires.

Évacuation urgente de deux Espagnols

L'Espagne a par ailleurs fait évacuer d'urgence deux de ses ressortissants du nord du Mali, en leur évitant « un risque imminent » d'enlèvement, selon des sources humanitaire et administrative.

Le 7 janvier, en plein centre de Niamey, Aqmi avait enlevé deux jeunes Français, tués le lendemain lors d'une opération de sauvetage franco-nigérienne en territoire malien. L’un est décédé d’un tir « à bout touchant » des ravisseurs, l’autre des suites de l’incendie du véhicule dans lequel il était prisonnier. (Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Mali : réouverture des négociations d'Alger, à la recherche d'une 'solution définitive' à la crise

Mali : réouverture des négociations d'Alger, à la recherche d'une "solution définitive" à la crise

Le gouvernement et des groupes armés maliens ont repris lundi les pourparlers d'Alger en vue de ramener la paix dans le nord du pays. Un deuxième round de discussions après la signature fin juillet d'une "[...]

Le complexe gazier d'In Amenas redémarre, 18 mois après l'attaque terroriste

Un an et demi après une attaque terroriste qui a entraîné la mort de 40 salariés et la destruction d'une partie de ses infrastructures, le complexe gazier d'In Amenas, en Algérie, redémarre[...]

Amara Benyounes : "Bouteflika, la Constitution algérienne et nous"

Leader de la troisième force politique du pays, le ministre du Commerce revient sur le processus de révision du texte fondamental. Et détaille les amendements proposés par son mouvement.[...]

Mali : deux diplomates algériens libérés plus de 2 ans après leur rapt

Deux diplomates algériens enlevés en avril 2012 par un groupe islamiste armé au Mali ont été libérés samedi, ont annoncé les autorités algériennes en confirmant[...]

Algérie - Maroc : la déchirure

Tranchées d’un côté, clôture de l’autre. Alors que le fossé entre les deux voisins ne cesse de se creuser, "Jeune Afrique" a enquêté, vingt ans après la[...]

Mali : IBK ne veut plus de la médiation du Burkinabè Compaoré

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta soupçonne Blaise Compaoré de vouloir réintroduire dans le jeu Iyad Ag Ghaly, le chef d'Ansar Eddine.[...]

Mort d'Ebossé : ce que l'Algérie doit faire pour en finir avec les "supportueurs"

Le décès d’Albert Ebossé (24 ans), l’attaquant camerounais de la JS Kabylie, atteint mortellement par un projectile lancé par un supporteur samedi à l’issue de la rencontre[...]

Algérie : ma fortune pour un yacht !

Dernière tendance algéroise : se procurer un bateau et s'échapper en mer le week-end. Médecins, avocats... Pour quelques dizaines de milliers d'euros, ils sont de plus en plus nombreux à[...]

Algérie - Cameroun : la dépouille d'Albert Ebossé transférée vendredi à Douala

Le corps du footballauer camerounais Albert Ebossé sera transféré vendredi à Douala, au Cameroun, où il devrait arriver dans l'après-midi. Le joueur est décédé[...]

L'Algérie prépare un programme d'investissements de 260 milliards de dollars

 L'Algérie prépare le lancement d'un nouveau programme d'investissements quinquennal. D'un montant de 260 milliards de dollars, ce plan, qui court jusqu'à 2019, vise à faire de l'Algérie une[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex