Extension Factory Builder
04/02/2011 à 12:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une mine à ciel ouvert dans la province du Katanga, le 9 juillet 2010 en RDC. Une mine à ciel ouvert dans la province du Katanga, le 9 juillet 2010 en RDC. © AFP

Un groupe de sécessionnistes présumés a voulu s’emparer tôt ce matin de l’aéroport de Lubumbashi, avant d’être repoussés. Bilan provisoire : au moins un mort et un blessé.

L’assaut a été donné peu avant l’aube. Un groupe armé encore non identifié a tenté de prendre le contrôle de l'aéroport de Lubumbashi, chef-lieu de la province minière du Katanga (au sud-est de la RDC, elle recèle de plus de 30 % des réserves mondiales estimées de cobalt et 10 % de cuivre, mais aussi de l'étain, de l'or et de l'uranium).

Selon des témoins, les assaillants ont remplacé un drapeau de la Mission des Nations unies en RDC (Monusco), dont une base se trouve à l'aéroport, par le leur de couleur rouge, avant d’être repoussés après plus de trois heures de combats. « On est en train d'essayer d'identifier ce groupe qui a effectivement attaqué les militaires qui étaient de garde à l'aéroport vers 4 heures du matin [2 heures GMT] » a affirmé tôt ce matin le ministre congolais de la Communication et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

Trafic de passager quasi normal

Le corps sans vie d'un agent de sécurité d'une compagnie minière privée a été retrouvé non loin du bâtiment principal de l'aéroport. Selon des sources militaires, un officier des Forces armées de la RDC (FARDC) a été blessé au cours des combats.

Quelque 500 soldats des FARDC étaient déployés autour du périmètre aéroportuaire pour le sécuriser. Mais la situation n’a pas eu l’air de perturber totalement le trafic de passagers : ceux des premiers vols commerciaux intérieurs ont pu faire leur enregistrement normalement en fin de matinée.

Selon des sources aéroportuaires, l'attaque serait due à un « groupe sécessionniste ». Les affrontements n’ont donné lieu à aucun bilan pour l’instant. Selon des sources militaires congolaises, les assaillants ont été repoussés.

Réunion de sécurité

« Tout est calme dans la ville [située à une dizaine de kilomètres de l’aéroport, NDLR], mais les écoliers ont été renvoyés chez eux », a affirmé une source sécuritaire. Par précaution, des banques ont fermé leurs guichets. Une dizaine de militaires congolais se sont postés devant le siège provincial de la télévision publique, habituellement gardé par la police, au cas où...

« En réunion de sécurité », le ministre provincial de l'Intérieur, Jean-Marie Dikanga Kazadi n'était pas joignable à la mi-journée. La région est régulièrement secouée par des velléités sécessionnistes depuis juillet 1960, lorsqu'un de ses leaders politiques, Moïse Tshombé, avait proclamé son indépendance, quelques semaines après l'accession de la RDC à souveraineté nationale le 30 juin 1960. (Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

En fin de contrat avec le TP Mazembe, Patrice Carteron va finalement prolonger son aventure à la tête des Corbeaux. Avec comme objectif principal la reconquête de la Ligue des Champions.[...]

RDC : deux morts à Beni, les tueries se poursuivent

Depuis octobre, plus de 350 personnes ont été tuées à Beni, dans l'est de la RDC. Dans le même territoire, une nouvelle embuscade attribuée aux ADF a fait jeudi deux morts.[...]

CPI : le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 29 septembre

La Cour pénale internationale a annoncé vendredi que le procès du Congolais Jean-Pierre Bemba s'ouvrirait le 29 septembre.[...]

RDC : l'UDPS favorable au dialogue proposé par Kabila

L'UDPS, formation d'opposition très affaiblie, estime que le dialogue avec l'administration Kabila "doit mener à de bonnes élections".[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

RDC : pourquoi Kabila veut négocier avec l'opposition

Après avoir dépêché un émissaire - Kalev Mutond, le patron de l'Agence nationale de renseignements - auprès de ses opposants "radicaux" (Vital Kamerhe, les partisans[...]

RDC - Neeskens Kebano : "Je vis ma meilleure saison depuis que je suis professionnel"

Neeskens Kebano, qui a renoncé à la possibilité de jouer en équipe de France pour porter le maillot des Léopards, a été élu Soulier d’Ebène du championnat de[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

RDC : pourquoi l'hommage de Zoé Kabila aux "kadogo" fait polémique sur Twitter

Le député congolais Zoé Kabila, frère du président de la RDC, a tenu à rendre un hommage samedi sur Twitter aux "kadogos qui ont fait le choix de laisser leurs stylos pour les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers