Extension Factory Builder
04/02/2011 à 12:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une mine à ciel ouvert dans la province du Katanga, le 9 juillet 2010 en RDC. Une mine à ciel ouvert dans la province du Katanga, le 9 juillet 2010 en RDC. © AFP

Un groupe de sécessionnistes présumés a voulu s’emparer tôt ce matin de l’aéroport de Lubumbashi, avant d’être repoussés. Bilan provisoire : au moins un mort et un blessé.

L’assaut a été donné peu avant l’aube. Un groupe armé encore non identifié a tenté de prendre le contrôle de l'aéroport de Lubumbashi, chef-lieu de la province minière du Katanga (au sud-est de la RDC, elle recèle de plus de 30 % des réserves mondiales estimées de cobalt et 10 % de cuivre, mais aussi de l'étain, de l'or et de l'uranium).

Selon des témoins, les assaillants ont remplacé un drapeau de la Mission des Nations unies en RDC (Monusco), dont une base se trouve à l'aéroport, par le leur de couleur rouge, avant d’être repoussés après plus de trois heures de combats. « On est en train d'essayer d'identifier ce groupe qui a effectivement attaqué les militaires qui étaient de garde à l'aéroport vers 4 heures du matin [2 heures GMT] » a affirmé tôt ce matin le ministre congolais de la Communication et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

Trafic de passager quasi normal

Le corps sans vie d'un agent de sécurité d'une compagnie minière privée a été retrouvé non loin du bâtiment principal de l'aéroport. Selon des sources militaires, un officier des Forces armées de la RDC (FARDC) a été blessé au cours des combats.

Quelque 500 soldats des FARDC étaient déployés autour du périmètre aéroportuaire pour le sécuriser. Mais la situation n’a pas eu l’air de perturber totalement le trafic de passagers : ceux des premiers vols commerciaux intérieurs ont pu faire leur enregistrement normalement en fin de matinée.

Selon des sources aéroportuaires, l'attaque serait due à un « groupe sécessionniste ». Les affrontements n’ont donné lieu à aucun bilan pour l’instant. Selon des sources militaires congolaises, les assaillants ont été repoussés.

Réunion de sécurité

« Tout est calme dans la ville [située à une dizaine de kilomètres de l’aéroport, NDLR], mais les écoliers ont été renvoyés chez eux », a affirmé une source sécuritaire. Par précaution, des banques ont fermé leurs guichets. Une dizaine de militaires congolais se sont postés devant le siège provincial de la télévision publique, habituellement gardé par la police, au cas où...

« En réunion de sécurité », le ministre provincial de l'Intérieur, Jean-Marie Dikanga Kazadi n'était pas joignable à la mi-journée. La région est régulièrement secouée par des velléités sécessionnistes depuis juillet 1960, lorsqu'un de ses leaders politiques, Moïse Tshombé, avait proclamé son indépendance, quelques semaines après l'accession de la RDC à souveraineté nationale le 30 juin 1960. (Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : la mort du général Bahuma suscite un grand malaise à Goma

RDC : la mort du général Bahuma suscite un grand malaise à Goma

Depuis l'annonce du décès du général Bahuma, commandant de l'armée congolaise dans le Nord-Kivu, les habitants de Goma sont inquiets et en colère. Ils ont manifesté lundi dans les r[...]

RDC : mauvaise nouvelle pour Congo News

Lundi 1er septembre, la Chambre du conseil de RDC a placé Mike Mukebayi en détention préventive. L’éditeur du journal Congo News est poursuivi pour diffamation. Auparavant, le ministre des[...]

Sindika Dokolo, l'homme qui collectionne les pièces... d'art contemporain

Businessman congolais et époux d'Isabel dos Santos, la fille du président angolais, Sindika Dokolo est surtout connu pour sa passion pour les créateurs africains.[...]

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015[...]

RDC : qui était le général Lucien Bahuma, chef de l'armée au Nord-Kivu ?

L'armée congolaise connaît un coup dur avec la mort du général Lucien Bahuma, chef d'état-major de la région troublée du Nord-Kivu, qui a joué un rôle clef dans les[...]

RDC : mort du chef de l'armée au Nord-Kivu après un malaise

Le général Lucien Bahuma, chef de l'armée congolaise pour la région troublée du Nord-Kivu, est mort dans la nuit de samedi à dimanche en Afrique du Sud après avoir fait un malaise[...]

Italie : le père de Cécile Kyenge a-t-il (vraiment) ensorcelé Roberto Calderoli ?

Connu notamment pour ses insultes racistes, Roberto Calderoli a affirmé mardi que le père de Cécile Kyenge l'avait ensorcelé. Et le sénateur italien dit détenir des preuves de ses[...]

RDC : Joseph Kabila cherche des alliés

Les concertations nationales de septembre et octobre 2013 en RDC entre Joseph Kabila et une partie de l'opposition n'auraient-elles servi à rien ? C'est bien possible. Explications.[...]

RDC : le journaliste Magloire Paluku toujours inquiet pour sa sécurité

Réchappé d'une tentative d'assassinat le 10 août, Magloire Paluku, directeur de Radio Kivu 1 et correspondant de RFI swahili à Goma, assure aujourd'hui lui-même sa[...]

RDC : l'isolement de la région touchée par Ebola limite la progression de l'épidémie

L’enclavement de la zone touchée par l’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola en République démocratique du Congo limite considérablement sa[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex