Extension Factory Builder
04/02/2011 à 12:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une mine à ciel ouvert dans la province du Katanga, le 9 juillet 2010 en RDC. Une mine à ciel ouvert dans la province du Katanga, le 9 juillet 2010 en RDC. © AFP

Un groupe de sécessionnistes présumés a voulu s’emparer tôt ce matin de l’aéroport de Lubumbashi, avant d’être repoussés. Bilan provisoire : au moins un mort et un blessé.

L’assaut a été donné peu avant l’aube. Un groupe armé encore non identifié a tenté de prendre le contrôle de l'aéroport de Lubumbashi, chef-lieu de la province minière du Katanga (au sud-est de la RDC, elle recèle de plus de 30 % des réserves mondiales estimées de cobalt et 10 % de cuivre, mais aussi de l'étain, de l'or et de l'uranium).

Selon des témoins, les assaillants ont remplacé un drapeau de la Mission des Nations unies en RDC (Monusco), dont une base se trouve à l'aéroport, par le leur de couleur rouge, avant d’être repoussés après plus de trois heures de combats. « On est en train d'essayer d'identifier ce groupe qui a effectivement attaqué les militaires qui étaient de garde à l'aéroport vers 4 heures du matin [2 heures GMT] » a affirmé tôt ce matin le ministre congolais de la Communication et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

Trafic de passager quasi normal

Le corps sans vie d'un agent de sécurité d'une compagnie minière privée a été retrouvé non loin du bâtiment principal de l'aéroport. Selon des sources militaires, un officier des Forces armées de la RDC (FARDC) a été blessé au cours des combats.

Quelque 500 soldats des FARDC étaient déployés autour du périmètre aéroportuaire pour le sécuriser. Mais la situation n’a pas eu l’air de perturber totalement le trafic de passagers : ceux des premiers vols commerciaux intérieurs ont pu faire leur enregistrement normalement en fin de matinée.

Selon des sources aéroportuaires, l'attaque serait due à un « groupe sécessionniste ». Les affrontements n’ont donné lieu à aucun bilan pour l’instant. Selon des sources militaires congolaises, les assaillants ont été repoussés.

Réunion de sécurité

« Tout est calme dans la ville [située à une dizaine de kilomètres de l’aéroport, NDLR], mais les écoliers ont été renvoyés chez eux », a affirmé une source sécuritaire. Par précaution, des banques ont fermé leurs guichets. Une dizaine de militaires congolais se sont postés devant le siège provincial de la télévision publique, habituellement gardé par la police, au cas où...

« En réunion de sécurité », le ministre provincial de l'Intérieur, Jean-Marie Dikanga Kazadi n'était pas joignable à la mi-journée. La région est régulièrement secouée par des velléités sécessionnistes depuis juillet 1960, lorsqu'un de ses leaders politiques, Moïse Tshombé, avait proclamé son indépendance, quelques semaines après l'accession de la RDC à souveraineté nationale le 30 juin 1960. (Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

Près de deux semaines après leur arrestation à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, plusieurs militants congol[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne survient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

RDC : face aux rebelles rwandais, l'armée progresse sans vrai combat

"Une guerre sans combattants?" L'armée congolaise progresse au Sud-Kivu face à des rebelles rwandais des FDLR qui préfèrent fuir, faisant craindre que les problèmes causés par[...]

RDC - Football : Florent Ibenge, le plafond de verre et le tremplin chinois

En moins de deux ans, Florent Ibenge s’est construit une belle notoriété internationale, en qualifiant l’AS Vita Club pour la finale de la Ligue des champions 2014, puis en installant la RDC sur la[...]

RDC : pourquoi dix militants congolais sont-ils toujours sous les verrous ?

Arrêtés le 15 mars à Kinshasa, à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, dix militants congolais[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110204124015 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110204124015 from 172.16.0.100