Extension Factory Builder
04/02/2011 à 12:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une mine à ciel ouvert dans la province du Katanga, le 9 juillet 2010 en RDC. Une mine à ciel ouvert dans la province du Katanga, le 9 juillet 2010 en RDC. © AFP

Un groupe de sécessionnistes présumés a voulu s’emparer tôt ce matin de l’aéroport de Lubumbashi, avant d’être repoussés. Bilan provisoire : au moins un mort et un blessé.

L’assaut a été donné peu avant l’aube. Un groupe armé encore non identifié a tenté de prendre le contrôle de l'aéroport de Lubumbashi, chef-lieu de la province minière du Katanga (au sud-est de la RDC, elle recèle de plus de 30 % des réserves mondiales estimées de cobalt et 10 % de cuivre, mais aussi de l'étain, de l'or et de l'uranium).

Selon des témoins, les assaillants ont remplacé un drapeau de la Mission des Nations unies en RDC (Monusco), dont une base se trouve à l'aéroport, par le leur de couleur rouge, avant d’être repoussés après plus de trois heures de combats. « On est en train d'essayer d'identifier ce groupe qui a effectivement attaqué les militaires qui étaient de garde à l'aéroport vers 4 heures du matin [2 heures GMT] » a affirmé tôt ce matin le ministre congolais de la Communication et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

Trafic de passager quasi normal

Le corps sans vie d'un agent de sécurité d'une compagnie minière privée a été retrouvé non loin du bâtiment principal de l'aéroport. Selon des sources militaires, un officier des Forces armées de la RDC (FARDC) a été blessé au cours des combats.

Quelque 500 soldats des FARDC étaient déployés autour du périmètre aéroportuaire pour le sécuriser. Mais la situation n’a pas eu l’air de perturber totalement le trafic de passagers : ceux des premiers vols commerciaux intérieurs ont pu faire leur enregistrement normalement en fin de matinée.

Selon des sources aéroportuaires, l'attaque serait due à un « groupe sécessionniste ». Les affrontements n’ont donné lieu à aucun bilan pour l’instant. Selon des sources militaires congolaises, les assaillants ont été repoussés.

Réunion de sécurité

« Tout est calme dans la ville [située à une dizaine de kilomètres de l’aéroport, NDLR], mais les écoliers ont été renvoyés chez eux », a affirmé une source sécuritaire. Par précaution, des banques ont fermé leurs guichets. Une dizaine de militaires congolais se sont postés devant le siège provincial de la télévision publique, habituellement gardé par la police, au cas où...

« En réunion de sécurité », le ministre provincial de l'Intérieur, Jean-Marie Dikanga Kazadi n'était pas joignable à la mi-journée. La région est régulièrement secouée par des velléités sécessionnistes depuis juillet 1960, lorsqu'un de ses leaders politiques, Moïse Tshombé, avait proclamé son indépendance, quelques semaines après l'accession de la RDC à souveraineté nationale le 30 juin 1960. (Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : l'isolement de la région touchée par Ebola limite la progression de l'épidémie

RDC : l'isolement de la région touchée par Ebola limite la progression de l'épidémie

L’enclavement de la zone touchée par l’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola en République démocratique du Congo limite considérablement sa progres[...]

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

À la suite de la plainte déposée par la FIDH et les familles des victimes dans l'affaire Chebeya début juin, la justice sénégalaise a ouvert mardi une information judicaire à[...]

RDC 

Kin-Kiey Mulumba : "La majorité des Congolais souhaitent voir Kabila continuer"

Au cœur du débat sur l'éventuelle modification de la Constitution en RDC, Kin-Kiey Mulumba, ministre congolais en charge des Nouvelles technologies, lance "Kabila désir". Une structure qui[...]

RDC : l'épidémie d'Ebola n'a "aucun lien avec celle qui sévit en Afrique de l'Ouest"

"Les résultats sont sortis positifs. Le virus Ebola est confirmé en RDC", a déclaré le ministre congolais (RDC) de la Santé, Félix Kabange Numbi.[...]

RDC : la fièvre hémorragique d'origine indéterminée "sous contrôle"

Le ministre congolais de la Santé, le Dr Félix Kabange Numbi, a annoncé vendredi que la fièvre hémorragique d'origine indéterminée qui a fait treize morts depuis le 11 août[...]

RDC : Jean-Claude Kifwa, le général "action, réaction" à Kisangani

Alors que Kisangani, dans le nord-est de la RDC, s’apprête à accueillir temporairement des ex-rebelles FDLR, le climat est tendu entre société civile et autorités militaires. Sur place, le[...]

RDC - Congo : Mbata ya bakolo, un retour fortement conseillé

Les ressortissants de RDC sont priés de se mettre en règle ou de quitter le pays. Une opération qui accentue les tensions entre les deux voisins.[...]

CAN 2015 : Etekiama s'explique, le Rwanda va faire appel

Agiti Taddy Etekiama, alias Dady Birori, l’attaquant rwandais d’origine congolaise (RDC), a été suspendu par la CAF, qui a également exclu le Rwanda des qualifications pour la CAN 2015 au profit du[...]

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

RDC : le dernier rapatriement de réfugiés angolais a commencé

Le rapatriement des réfugiés angolais en RDC touche à sa fin. La dernière opération de retour a débuté mardi à Kinshasa.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex