Extension Factory Builder
30/01/2011 à 17:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mohamed el-Baradei devra discuter avec Hosni Moubarak. Mohamed el-Baradei devra discuter avec Hosni Moubarak. © AFP

L’opposition égyptienne s’organise et a désigné Mohamed el-Baradei pour négocier avec le pouvoir. Dans les principales villes, la contestation se poursuit et le chaos s’installe.

Ils se sont tous mis d’accord. L’ensemble des partis d’opposition rassemblés dans la « Coalition nationale pour le changement » - parmi lesquels les Frères musulmans – a désigné dimanche 30 janvier Mohamed el-Baradei pour mener les négociations avec le régime d’Hosni Moubarak, en proie à une contestation sans précédent depuis une semaine.

L’ancien chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), est donc chargé de « négocier avec le pouvoir ». En voyage à l’étranger, il avait effectué un retour très médiatisé en Égypte, jeudi, avant de se joindre à la foule des manifestants qui ont réclamé vendredi, lors d’une journée de mobilisation populaire, le départ d’Hosni Moubarak. Mohamed el-Baradei avait alors déclaré être « prêt à mener la transition » en Égypte si le peuple le lui demandait.

Les Frères musulmans, principale force d'opposition dans le pays, ont rejeté les nominations d’un vice-président et d’un nouveau Premier ministre samedi, décidées par le président Moubarak pour calmer la révolte. Ce dernier a respectivement nommé à ces postes Omar Souleimane et Ahmed Chafik, deux membres influents - et appréciés par l’opinion publique – de l’entourage présidentiel. Les Frères musulmans, ont dénoncé « une tentative pour contourner les revendications du peuple et pour faire avorter sa révolution ».

Chars d’assaut et avions de chasse

Partout dans le pays, la colère du peuple ne semble pas faiblir et s’est une nouvelle fois illustrée au cours d’une sixième journée de mobilisation ce dimanche. Un dernier bilan fait état de près de 125 personnes tuées et de milliers de blessés dans la répression des manifestations depuis mardi. Des policiers figurent aussi parmi les victimes.

« Moubarak dégage ! », scandaient encore des milliers de manifestants à la mi-journée à Midan Tahrir, la place de la Libération, dans le centre du Caire.

La protestation ne se limitait pas au Caire. Ainsi à Mansoura (delta du Nil), 5 000 manifestants ont afflué vers le siège du gouvernorat, réclamant le départ du président sur des pancartes signées des « Jeunes d'Égypte ».

Des émeutes ont éclaté cette nuit dans plusieurs prisons. Des milliers de détenus se sont évadés de la maison d’arrêt de Wadi Natroun. Des dizaines de corps gisaient sur la chaussée près d'une autre prison de l'est du Caire. Un journaliste de l'AFP a vu 14 corps apportés dans une mosquée proche, mais selon les habitants, il y en aurait « beaucoup d'autres ».


Des soldats et un char sur la place Tahrir, au Caire, le 30 janvier.
©AFP

Forte présence de l’armée

Après de nombreux pillages au Caire, soumis tout comme les grandes villes d'Alexandrie et de Suez au couvre-feu de 16h00 à 08h00, l'armée semblait plus présente et plus ferme dimanche dans les rues. Et des comités de quartiers remettaient les pillards aux forces armées. Dans le chaos ambiant, deux momies de l'époque pharaonique entreposées au Musée égyptien au Caire, ont été endommagées lors d'une tentative de vol.

L'armée a bouclé le centre-ville avec des chars d'assaut, et des avions de chasse ont survolé la capitale à basse altitude dans l'après-midi. Hosni Moubarak a par ailleurs visité dans la matinée le centre opérationnel de l'armée.

Les ressortissants étrangers fuient le pays

Les États-Unis se préparent à évacuer leurs ressortissants actuellement en Égypte. La Libye et la Turquie ont prévu des avions pour faire de même.

Mais la secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, a toutefois assuré qu'il n'était pas question de suspendre l'aide à l'Égypte, principal allié des États-Unis dans le monde arabe. Elle a plaidé pour « une transition en bon ordre » et estimé que le processus était « à peine au début ».

Destination touristique très prisée en cette saison, l’Égypte a vu aussi ses touristes déserter le pays, la plupart des voyagistes ayant choisi d'annuler les départs.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : plus de 500 islamistes arrêtés après les heurts avec la police

Égypte : plus de 500 islamistes arrêtés après les heurts avec la police

La manifestation commémorative de l'anniversaire de la révolte de 2011 a dégénéré lundi en affrontements sanglants entre policiers et islamistes au Caire. Plus de 500 personnes ont é[...]

Triste anniversaire de la révolution en Égypte: onze morts et un enterrement

Onze personnes ont été tuées lors d'affrontements entre les manifestants islamistes et la police dimanche en Égypte, tandis qu'une militante socialiste morte la veille était enterrée.[...]

Égypte: une manifestante tuée à la veille de l'anniversaire de la révolution de 2011

Une manifestante a été tuée samedi soir au Caire lors de heurts avec la police durant une rare manifestation d'un mouvement de gauche, a indiqué un responsable à la veille du quatrième[...]

Égypte : une révolution en perdition

Au jour du 4e anniversaire de la révolution, l’Égypte est plus que jamais déchirée entre une passion pour son nouveau dirigeant Abdel Fattah al-Sissi et la peur de voir la révolution[...]

Égypte : les deux fils de Moubarak sont libres, mais...

Un tribunal égyptien a ordonné aujourd'hui la libération d'Alaa et de Gamal Moubarak, les deux fils de l'ex-président Hosni Moubarak. Mais un nouvel épisode judiciaire les attend.[...]

Au tribunal, Morsi répète qu'il reste le "président" égyptien

À l'audience de l'un de ses procès pour lesquels il encourt la peine de mort, l'ex-président islamiste égyptien Mohamed Morsi, destitué en 2013 par l'armée, a répété[...]

Décès de l'actrice égyptienne Faten Hamama, icône du cinéma arabe

L'actrice égyptienne Faten Hamama, icône du cinéma arabe et ex-femme du célèbre acteur Omar Sharif, est décédée samedi à l'âge de 83 ans, a indiqué son[...]

Égypte: les autorités religieuses mettent en garde contre la nouvelle une de "Charlie Hebdo"

L'instance représentant l'islam auprès des autorités égyptiennes, Dar al-Ifta, a "mis en garde" contre la publication d'un nouveau dessin représentant le prophète Mahomet dans le[...]

Égypte : Moubarak reste en prison en attendant d'être rejugé pour corruption

Hosni Moubarak sera rejugé dans la seule affaire de corruption qui le maintenait en détention, mais son éventuelle remise en liberté dépend d'une nouvelle décision de la justice.  [...]

Homosexualité en Égypte : verdict inédit de la justice pour les 26 hommes accusés de "débauche"

Les 26 hommes accusés de "débauche" pour avoir organisé et participé à des "orgies homosexuelles" dans un hammam public ont été acquittés lundi par la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110130171959 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110130171959 from 172.16.0.100