Extension Factory Builder
19/01/2011 à 18:47
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Pour les Tunisiens, Leïla Ben Ali symbolise la mainmise des proches du pouvoir sur l'économie. Pour les Tunisiens, Leïla Ben Ali symbolise la mainmise des proches du pouvoir sur l'économie. © Fethi Belaïd / AFP

Les clans Ben Ali et Trabelsi sont visés par des enquêtes anticorruption. Les anciens proches du régime sont chaque jour plus isolés.

Qui l’aurait cru, il y a moins d’une semaine ? Les décisions de la rue font autorité, l’ouverture politique s’installe et les débats s’inscrivent dans les habitudes. Mais la justice a pris tout le monde de vitesse, en annonçant officiellement l’ouverture d’une enquête judiciaire en Tunisie pour acquisition illégale de biens immobiliers et placements illicites à l’étranger contre Zine el-Abidine Ben Ali et Leïla Trabelsi.

Mais l’enquête concerne aussi le beau-frère de l’ex-président, Belhassan Trabelsi, et son gendre Sakhr el-Materi, ainsi que tous les parents au premier et au second degré de Leïla Trabelsi. Selon TV7, la chaîne publique, trente-trois membres de la famille de Ben Ali, soupçonnés de crimes contre la Tunisie, ont été arrêtés ces derniers jours. Les noms des personnes interpellées n'ont pas été précisés, ni leur degré de parenté avec l'ex-président. Mais une chose est sûre : la première révolution du XXIe siècle a chaussé ses bottes de sept lieues…

Quant à l’indéboulonnable Hédi Djilani, il a finalement présenté sa démission de la présidence de la centrale patronale tunisienne après le bras de fer qui l’a opposé hier à 200 chefs d’entreprise. Un nouveau président, qui doit être incessamment désigné par le bureau exécutif de l'organisation, aura pour tâche de préparer les prochaines élections prévues dans les six mois.

Rectificatif : Contrairement à ce que nous avions écrit (le passage a été supprimé), l'homme d'affaires M. Roger Bismuth, membre du bureau exécutif de la centrale patronale et membre éminent de la communauté juive de Tunisie, n'a pas quitté le pays. Nous prions l'intéressé et son entourage d'accepter nos plus sincères excuses pour cette très regrettable erreur et pour tous les désagréments qu'elle a pu occasionner.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : 26 candidats en lice face à Marzouki pour la présidentielle du 23 novembre

Tunisie : 26 candidats en lice face à Marzouki pour la présidentielle du 23 novembre

L'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) a dévoilé mardi les noms de 27 candidats retenus pour la présidentielle du 23 novembre en Tunisie.[...]

Tunisie - Troussier : "Il fallait que je quitte Sfax"

À peine trois mois après son arrivée à Sfax, Philippe Troussier (59 ans) quitte la Tunisie, après l’élimination samedi soir en demi-finale de la Ligue des champions face aux[...]

Tunisie : le procès en appel de deux policiers tunisiens reconnus coupables de viol reporté au 6 novembre

Le procès en appel de deux policiers tunisiens reconnus coupables d'avoir violé une jeune femme a été reporté au 6 novembre à la demande des avocats de la jeune femme.[...]

Démographie : si la Tunisie m'était comptée

Exode rural massif, baisse de la natalité, réduction de la taille des familles, boom de l'immobilier... Le recensement va-t-il orienter l'action du prochain gouvernement tunisien ?[...]

Maghreb : une lueur au bout du couloir de la mort

Au Maghreb, des centaines de détenus croupissent dans les prisons, attendant une hypothétique exécution. À moins que le parti des abolitionnistes ne l'emporte. Rendez-vous à Tunis les 25[...]

Amina Sboui : son "agression" par des salafistes à Paris était bien "un mensonge"

L’ancienne Femen, Amina Sboui a inventé son agression de juillet dernier par des salafistes à Paris. Un mensonge qui était avant tout un "appel au secours", avoue-t-elle au quotidien[...]

Immigration : mort à crédit en Méditerranée

Ils paient des passeurs sans scrupule à prix d'or pour traverser la Méditerranée. Cette année, trois mille migrants ont perdu la vie dans ce voyage. Un commerce lucratif et un drame humain face[...]

Élections tunisiennes : guerre d'influence dans les médias

Profitant d'un flou juridique, plusieurs hommes d'affaires tunisiens ont investi dans les médias pour servir leur camp politique. Voire défendre leur propre candidature aux prochaines élections.[...]

Tunisie : à Gabès, le gouvernement bloque un projet de 25 millions d'euros et 300 emplois

Avec une relance en panne, la Tunisie multiplie les appels aux investisseurs étrangers. Mais le gouvernement ne donne pas toujours une suite positive aux projets, sans pour autant motiver son refus de manière[...]

Divergences jihadistes en Tunisie

Les dirigeants du mouvement jihadiste tunisien Ansar al-Charia se divisent sur l'opportunité d'une lutte armée en période pré-électorale. La base, elle, rêverait d'en découdre.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers