Extension Factory Builder
18/01/2011 à 15:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Eddie Hudanski a aussi qualifié sa sélection au Mondial des moins de 17 ans, Mexico 2011. Eddie Hudanski a aussi qualifié sa sélection au Mondial des moins de 17 ans, Mexico 2011. © D.R.

Parmi les sélectionneurs présents au Rwanda à la CAN 2011 des moins de 17 ans, Eddie Hudanski, sélectionneur des Diables rouges du Congo-Brazzaville est le seul qui s’occupe en même temps des équipes de cadets, juniors et seniors. Il revient pour Jeune Afrique sur quelques aspects de son travail.

Formateur ou sélectionneur

« Je suis plus passionné par le métier de formateur que par celui de sélectionneur tout court. Sélectionner, c’est travailler une semaine tous les trois mois : ça ne me suffit pas. Formateur dans l’âme, j’ai besoin d’être sur le terrain au quotidien, en particulier avec les plus jeunes. Car, évoluer avec les joueurs seniors, c’est les prendre avec toutes leurs qualités, mais aussi tous leurs défauts. Avec les cadets, en revanche, je participe à une œuvre de construction : je les guide, en essayant de gommer leur défaut, sans nécessairement chercher à leur apporter quelque chose. Le talent, on l’a ou on ne l’a pas. »

Fierté après la réussite

« L’une des plus grandes joies de ce métier, c’est de voir les enfants que l’on prend presque à l’état brut, devenir, au bout de trois à quatre ans, des jeunes sachant jouer au football, ayant un certain état d’esprit et qui pourront ensuite représenter leur pays. Quand je regarde l’équipe du Cameroun jouer, je me dis que tout ce j’ai fait n’est pas inutile. Samuel Eto’o est venu à Brazzaville me remercier, c’est inouï.

Nous avons ouvert le Centre national de formation de football au Congo (CNFF) en 2005 et nous commençons à en récolter les fruits : une première victoire en CAN-Junior, en 2007, un huitième de finale en Coupe du monde-Junior la même année au Canada, une médaille d’or aux Jeux de la Francophonie 2009, à Beyrouth (Liban) et, à présent, une qualification pour la Coupe du monde des moins de 17 ans au Mexique. Si cette réussite est incontestablement gratifiante, ce qui l’est davantage, c’est de voir ces enfants issus du peuple – on ne devient pas footballeur en faisant l’office du curé – arrivent à nourrir tout une famille grâce à ce que nous leur avons appris. »

Impresarios véreux

« Pour moi, la plus grande des contrariétés, c’est de voir certains de ces jeunes partir en cours de formation, sans être totalement prêts, parce qu’un impresario véreux leur a fait miroiter une place au firmament. Achetés en Europe ou ailleurs, ils passent généralement un coup de fil de détresse au bout de six mois, demandant à revenir ; ça fait mal au cœur. Certes les agents de joueur prétendre assurer à nos clubs une certaine visibilité. Ils oublient de dire qu’ils en sortent 1 000 pour une seule réussite. Le pire, c’est qu’il n’y a souvent aucune collaboration entre nous : ils ne rencontrent ni l’entraîneur-formateur, ni la fédération, se contentant de débaucher l’enfant. C’est affligeant. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Le classement société civile

Article précédent :
Le classement culture et médias

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Congo (Brazzaville)

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte in[...]

Éric Jennings : "L'Afrique a financé la résistance française"

Sans l'engagement d'une partie du continent, de Gaulle aurait-il pu vaincre l'Allemagne nazie ? Pas sûr. C'est ce que démontre l'historien dans un ouvrage fort documenté, fruit d'une large enquête[...]

Françafrique : Sassou, Déby, Issoufou... Ils plébiscitent Le Drian !

Le maintien de Jean-Yves Le Drian à son poste de ministre français de la Défense était particulièrement souhaité par les présidents Denis Sassou Nguesso (Congo), Idriss[...]

RDC, Gabon, Maroc, Togo : short-list des sélectionneurs potentiels

De nombreuses sélections africaines, dont celles de RDC, du Gabon, du Maroc et du Togo, cherchent un nouveau coach. Tour d’horizon des candidats les plus sérieux.[...]

Papas présidents !

C'est reparti. La plupart de nos dirigeants, bien ou mal élus, malgré de longues années de pouvoir, se sont illustrés par leur impéritie. Ils n'ont pas réussi à nous faire[...]

Détournements, disparitions, crashs... Les dix faits marquants de l'aviation africaine

Le mystère du vol MH370 de la Malaysia Airlines, disparu depuis plus de dix jours, passionne, autant qu'il inquiète. Ce n'est pourtant pas la première que l'aviation se retrouve sous les projecteurs, y compris[...]

Afrique centrale : la Cemac malade de la Centrafrique

Alors qu'elle fête son vingtième anniversaire, la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac), relocalisée de Bangui à Libreville, au Gabon, subit de plein[...]

Congo-Brazzaville : pour Le Roy, le calendrier de la CAF "manque totalement de cohérence"

Alors que le Congo-Brazaville va affronter la Libye mercredi en match amical à Tunis, Claude Le Roy, le sélectionneur des Diables rouges, s’étonne que la Confédération africaine de[...]

L'Afrique Centrale à l'heure des partenariats gagnant-gagnant

Le professeur Gaston Mandata N'Guérékata est ancien minsitre de la Recherche scientifique et Technique et porte-parole du président André Kolingba, doyen associé de la "Morgan State[...]

Vidéo : dans "Nkembo", Fredy Massamba met en scène une battle de sapeurs congolais

Dans le clip "Nkembo" de son nouvel album "Makasi", l'artiste musicien congolais Fredy Massamba rend hommage à la sape sur un ring de boxe. Avec des battles des sapeurs qui exhibent les marques de leurs[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces