Extension Factory Builder
18/01/2011 à 12:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
De g. à dr. : Alassane Ouattara, Raila Odinga et Laurent Gbagbo. De g. à dr. : Alassane Ouattara, Raila Odinga et Laurent Gbagbo. © DR/Montage J.A.

L’émissaire de l’Union africaine, Raila Odinga, arrivé dans la capitale économique ivoirienne lundi, tente à nouveau d’organiser une rencontre directe entre le président sortant Laurent Gbagbo et le président élu Alassane Ouattara. Dans le camp de ce dernier, on s’interroge sur l’utilité d’un tel évènement.

Une belle photo, avec Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara réunis à ses côtés. C’est l’objectif que l’émissaire de l’Union africaine (UA), le Premier ministre kényan Raila Odinga, semble s’être donné.

Lors de sa seconde visite à Abidjan, depuis le début de la crise ivoirienne, qui a débuté lundi, il s’est employé à organiser une telle rencontre - avant son départ prévu mardi soir de préférence. Pendant une heure et trente minutes, sur les deux heures de discussion qu’il a eu avec le président sortant Laurent Gbagbo, il a cherché à obtenir la levée du blocus de l’hôtel du Golf, où Alassane Ouattara et son gouvernement sont réfugiés depuis début décembre.

Forces nouvelles "lourdement armées"

Le camp Ouattara en avait fait un préalable à toute rencontre, lors de la précédente médiation de l’UA. Selon des proches de Raila Odinga et de Laurent Gbagbo, le président sortant a exposé ses craintes en cas de levée du blocus. Des éléments « lourdement armés » des Forces nouvelles, sont réfugiés à l’hôtel du Golf et sa résidence n’est située qu’à un jet de pierre de là, a-t-il fait valoir.

Mais le président sortant n’a pour autant pas rejeté cette possibilité. Il a par ailleurs fait savoir qu’il acceptait de discuter « sans conditions » avec son rival, étant entendu qu’il ne renoncerait pas à son statut de président. À la demande du médiateur, il a accepté de constituer « une équipe d’appui » à la discussion.

Ouattara pas impressionné

À Alassane Ouattara, Raila Odinga a indiqué que Laurent Gbagbo était prêt à lever le blocus de l’hôtel du Golf. Une ouverture qui n’a pas impressionné, estimant  que le rétablissement de la liberté de circulation était la « normalité ».

Mais c’est sur l’opportunité d’une rencontre, qu’Alassane Ouattara s’est montré le plus réservé. Gbagbo doit démontrer l’utilité de telles discussions, estime-t-on dans le camp Ouattara. Pour ce faire il a exigé qu’un document écrit exposant l’intérêt de telles discussions, ainsi qu’un ordre du jour détaillé des discussions soit rédigé par le camp Gbagbo.

Pour Alassane Ouattara, il est clair qu’aucune rencontre ne sera possible si cet ordre du jour n’inclut pas la reconnaissance, par Laurent Gbagbo, de sa défaite à l'élection présidentielle. Mardi, en fin de matinée, Raila Odinga attendait toujours que ce document lui parvienne. Mais les parties sont de plus en plus sceptiques sur l’intérêt de sa mission.

L’annonce intempestive d’une rencontre entre les deux leaders, après sa précédente visite, avait profondément irrité le camp Ouattara, et entamé sa crédibilité. Raila Odinga serait-il plus préoccupé par sa propre image de conciliateur que par la résolution de cette crise ? C’est la question qu’on se pose de plus en plus à Abidjan.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Le barreau de Côte d'Ivoire fustige l'arrivée d'Orrick

Le barreau de Côte d'Ivoire fustige l'arrivée d'Orrick

 Dans une déclaration écrite, le bâtonnier du barreau de Côte d'Ivoire critique le recours par Orrick au statut de conseiller juridique. Le secrétaire de l'Ordre des avocats demande au cabinet[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara renforce le contrôle des fonds publics

Le gouvernement ivoirien poursuit son action contre les détournements de fonds publics. En Conseil des ministres, le président Alassane Ouattara a signé un projet de décret élargissant les[...]

Côte d'Ivoire : la CPI rejette la demande de Laurent Gbagbo d'assister aux obsèques de sa mère

La chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) a rendu sa décision, mercredi : Laurent Gbagbo ne sera pas autorisé à assister aux funérailles de sa mère en[...]

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

 Selon le rapport "Doing Business" 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui[...]

Football : Yaya Touré, seul candidat africain au Ballon d'or 2014

La liste des 23 candidats au Fifa-Ballon d'or 2014 a été dévoilée mardi. Parmi eux, les habitués tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, ainsi qu'une ribambelle de champions du monde[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Ggagbo aura-t-il lieu ?

Le procès de Simone Gbagbo et de ses 82 coaccusés devait s'ouvrir le 22 octobre, mais il a été reporté sine die. Manque de préparation de la justice ivoirienne ?[...]

Drissa Traoré : "Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs"

"Justice des vainqueurs", "procès politique"... Que ce soit au sujet du prochain procès de Simone Gbagbo ou de ceux de son mari, Laurent, et de Charles Blé Goudé, les critiques[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers