Extension Factory Builder
08/01/2011 à 10:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les otages enlevés par Aqmi dans le nord du Niger en septembre. Les otages enlevés par Aqmi dans le nord du Niger en septembre. © AFP

Vendredi soir, deux Français ont été enlevés à Niamey, la capitale nigérienne, par un groupe d’hommes « enturbannés et armés », parlant parfaitement arabe, alors qu'ils étaient atablés avec des amis dans un restaurant très fréquenté par les expatriés.

On savait que le Niger était une destination sensible pour les expatriés français. Mais jusqu’à présent, la capitale, Niamey, semblait préservée des exactions.

Ce n’est plus le cas depuis vendredi soir. Entre 22h30 et 23h30 (locales et parisienne), deux Français dont l’un devait se marier le lendemain et était accompagné de sa future épouse, ont été enlevés au restaurant Le Toulousain, dans le quartier résidentiel du plateau, au centre-ville de la capitale.

« Toi et toi, suivez-nous ! »

Deux hommes « armés », « enturbannés », à la « peau claire » et « parlant arabe », selon des témoins, sont entrés dans l’établissement, « sont tombés sur les deux Français et ont crié : "toi et toi, suivez-nous !" », selon un client.

Dehors, un 4x4 immatriculé au Bénin les attendait avec d’autres hommes armés à l'intérieur, a précisé un employé du restaurant. « Les Français tentaient de résister mais finalement ils (les ravisseurs) les ont poussés dans la voiture et ils ont démarré vite, vite » a indiqué un autre employé.

D’après des clients du bar, la voiture avait été aperçue à plusieurs reprises dans le quartier dans les jours et heures précédentes.

L’enlèvement a été confirmé par des sources françaises et nigériennes. « L’alerte a déjà été donnée pour éventuellement intercepter les ravisseurs », a affirmé une source policière nigérienne, dont les confrères quadrillaient le quartier dans la soirée.

Niamey, nouvelles zone à risque pour les Occidentaux ?

Selon RFI, un avion français Bréguet (dédié à la surveillance) et les axes menant au Nord-Mali auraient été sécurisés par un dispositif militaire, déployé depuis l’enlèvement de cinq Français, un Malgache et un Togolais à Arlit (nord du pays) en septembre dernier.

Ce précédent rapt, revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), s’est déroulé dans une zone proche du sud de l’Algérie, connue pour sa dangerosité pour les expatriés occidentaux. La capitale Niamey, elle, semblait préservée. Vendredi, elle n’était pas déconseillée par le ministère français des Affaires étrangères à ses ressortissants.

Carte des zones déconseillées aux ressortissants français par le ministère des Affaires étrangères, le 8 janvier 2011 au matin.


©diplomatie.gouv.fr

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Niger

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre gal[...]

Niger : plus de 200 combattants de Boko Haram tués en dix jours, selon l'armée

Dans un communiqué lu jeudi à la télévision nationale, l'armée nigérienne a affirmé avoir tué plus de 200 combattants du groupe islamiste Boko Haram au cours de l'offensive[...]

Boko Haram ne prendra plus de ville au Niger, assure un ministre nigérien

Boko Haram n'est plus en mesure de prendre de ville dans le sud-est du Niger, frontalier du Nigeria, car les islamistes nigérians ont été rendus inopérants par deux mois d'opérations militaires,[...]

Nigeria : offensive militaire "terrestre et aérienne" du Niger et du Tchad

Les armées du Niger et du Tchad ont lancé dimanche une offensive "terrestre et aérienne" d'envergure au Nigeria contre les islamistes de Boko Haram depuis le sud-est du Niger, frontalier, a-t-on[...]

Areva au Niger : plan social d'envergure sur le site d'Imouraren

La grande majorité des salariés de la filiale nigérienne d'Areva a appris la situation délicate de l'entreprise affectée par d'importantes pertes en 2014. Dans une lettre, signée du[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Niger : Mohamed Bazoum quitte la diplomatie pour se rapprocher d'Issoufou

Mohamed Bazoum, le ministre nigérien des Affaires étrangères, a été promu mercredi ministre d'État à la présidence. Il est remplacé à la tête de la[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Boko Haram : la sale guerre a commencé

Composée des troupes du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, la force régionale s'est lancée dans la bataille pour enrayer l'avancée de la secte jihadiste Boko Haram. Une course contre la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110108103240 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110108103240 from 172.16.0.100