Extension Factory Builder
08/01/2011 à 10:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les otages enlevés par Aqmi dans le nord du Niger en septembre. Les otages enlevés par Aqmi dans le nord du Niger en septembre. © AFP

Vendredi soir, deux Français ont été enlevés à Niamey, la capitale nigérienne, par un groupe d’hommes « enturbannés et armés », parlant parfaitement arabe, alors qu'ils étaient atablés avec des amis dans un restaurant très fréquenté par les expatriés.

On savait que le Niger était une destination sensible pour les expatriés français. Mais jusqu’à présent, la capitale, Niamey, semblait préservée des exactions.

Ce n’est plus le cas depuis vendredi soir. Entre 22h30 et 23h30 (locales et parisienne), deux Français dont l’un devait se marier le lendemain et était accompagné de sa future épouse, ont été enlevés au restaurant Le Toulousain, dans le quartier résidentiel du plateau, au centre-ville de la capitale.

« Toi et toi, suivez-nous ! »

Deux hommes « armés », « enturbannés », à la « peau claire » et « parlant arabe », selon des témoins, sont entrés dans l’établissement, « sont tombés sur les deux Français et ont crié : "toi et toi, suivez-nous !" », selon un client.

Dehors, un 4x4 immatriculé au Bénin les attendait avec d’autres hommes armés à l'intérieur, a précisé un employé du restaurant. « Les Français tentaient de résister mais finalement ils (les ravisseurs) les ont poussés dans la voiture et ils ont démarré vite, vite » a indiqué un autre employé.

D’après des clients du bar, la voiture avait été aperçue à plusieurs reprises dans le quartier dans les jours et heures précédentes.

L’enlèvement a été confirmé par des sources françaises et nigériennes. « L’alerte a déjà été donnée pour éventuellement intercepter les ravisseurs », a affirmé une source policière nigérienne, dont les confrères quadrillaient le quartier dans la soirée.

Niamey, nouvelles zone à risque pour les Occidentaux ?

Selon RFI, un avion français Bréguet (dédié à la surveillance) et les axes menant au Nord-Mali auraient été sécurisés par un dispositif militaire, déployé depuis l’enlèvement de cinq Français, un Malgache et un Togolais à Arlit (nord du pays) en septembre dernier.

Ce précédent rapt, revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), s’est déroulé dans une zone proche du sud de l’Algérie, connue pour sa dangerosité pour les expatriés occidentaux. La capitale Niamey, elle, semblait préservée. Vendredi, elle n’était pas déconseillée par le ministère français des Affaires étrangères à ses ressortissants.

Carte des zones déconseillées aux ressortissants français par le ministère des Affaires étrangères, le 8 janvier 2011 au matin.


©diplomatie.gouv.fr

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Niger

Niger : pourquoi Hama Amadou a pris la fuite pour la France

Niger : pourquoi Hama Amadou a pris la fuite pour la France

Le président de l’Assemblée nationale et principal opposant du Niger, Hama Amadou, a fui son pays le 27 août après avoir été soupçonné de complicité de "supp[...]

Niger : blocage persistant avec Areva sur la convention d'exploitation des mines d'uranium

Le blocage persiste entre le Niger et le géant du nucléaire français Areva au sujet du renouvellement des conventions d'exploitation de deux mines d'uranium, cent jours après la signature d'un accord[...]

Trafic de bébés : la fuite de Hama Amadou au Burkina divise le Niger

Acharnement de l'État à son encontre pour les uns, comportement indigne pour les autres : au Niger, la fuite burkinabè du président de l'Assemblée nationale, opposant numéro un[...]

Trafic de bébés au Niger : Hama Amadou s'est réfugié "discrètement" au Burkina

Le président de l'Assemblée nationale nigérienne, dont les pairs ont autorisé mercredi l'audition par la justice au sujet d'un trafic présumé de bébés, a quitté le[...]

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

De Nouakchott à Niamey, le nouvel envoyé spécial de l'ONU se démène pour mobiliser chefs d'État et partenaires internationaux. Son nom ? Hiroute Guebre Sellassie.[...]

Niger : le ministre de l'Agriculture incarcéré dans une affaire de trafic de bébés

Le ministre nigérien de l'Agriculture, Abdou Labo, a été placé sous mandat de dépôt samedi après avoir été entendu par un juge dans l'affaire dite des[...]

Tchad : quand la ruée vers l'or provoque des tensions intercommunautaires

Un affrontement entre orpailleurs de retour du Niger a provoqué de fortes tensions entre Zagawas et Toubous dans le Tibesti, à l’extrême nord du Tchad. Retour sur cette ruée vers l’or.[...]

Carte interactive : les mariages précoces encore trop nombreux en Afrique

La communauté internationale se mobilise de plus en plus contre les mariages précoces et forcés. Mais le pourcentage de jeunes filles mariées avant leur majorité ne recule pas suffisamment vite[...]

Nigeria : Boko Haram a fait 650 000 déplacés et réfugiés en un an

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) a indiqué mardi que les attaques du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria ont conduit au déplacement de près de[...]

Terrorisme : les très chers otages d'Al-Qaïda

Une enquête du "New York Times" dévoile les montants des rançons encaissées depuis 2008 par Aqmi en échange de la libération de ses otages occidentaux. Édifiant.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex