Extension Factory Builder
03/01/2011 à 23:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Premier ministre kényan Raila Odinga est arrivé à Abidjan lundi matin. Le Premier ministre kényan Raila Odinga est arrivé à Abidjan lundi matin. © Reuters

Le Premier ministre kényan Raila Odinga, envoyé par l'UA, et les trois présidents ouest-africains mandatés par la Cedeao, Boni Yayi (Bénin), Pedro Pires (Cap-Vert) et Ernest Koroma (Sierra Leone) n'ont pas réussi à trouver une issue à la crise ivoirienne, lundi 3 janvier. Récit d'une journée de médiation, heure par heure.

Heures locales et GMT. Ajouter une heure pour connaître l'heure parisienne.

22h35 : Les médiateurs ont terminé leur second entretien de la journée avec Gbagbo, qui est resté ferme sur sa position. C'est donc un nouvel échec de la médiation. Odinga, Yayi, Pires et Koroma sont repartis à Abuja pour rendre compte de leur mission au président en exercice de la Cedeao, Goodluck Jonathan. Les trois chefs d'État ouest-africains ont néanmoins promis de revenir à Abidjan pour organiser une rencontre bilatérale entre Gbagbo et Ouattara. Mais il faudra faire vite : de source diplomatique, on apprend que neuf pays sur les 15 que compte la Cedeao sont prêts à envoyer des troupes pour faire céder le camp Gbagbo.

21h30 : Les médiateurs sont sortis de leur entretien avec Ouattara et sont repartis voir Gbagbo au palais présidentiel. Les pourpalers ont été pour l'instant peu fructueux. Lors du premier entretien avec le président sortant (qui a duré deux heures), celui-ci a réaffirmé qu'il ne quitterait pas le pouvoir. Il a réitéré sa proposition de mettre sur place un comité d'évaluation des élections comme préalable à une éventuelle discussion sur son départ.

Il accuse également les Forces nouvelles de vouloir se réarmer depuis l'hôtel du Golf. Raila Odinga a quant à lui proposé une rencontre bilatérale entre Gbagbo et Ouattara pour qu'ils se parlent. Mais ce dernier a refusé, posant trois conditions à une telle rencontre. Selon lui, Gbagbo doit accepter le résultat des urnes, le reconnaître président et lever le blocus terrestre de l'hôtel du Golf. Guillaume Soro a, lui, jugé inacceptable que le mandat de la Cedeao soit « dévoyé » par les médiateurs. Pedro Pires s'est senti visé par ces propos et par ceux, similaires, de la presse pro-Ouattara, et a menacé de se retirer de la médiation, tout au moins de ne pas faire partie d'une autre mission de ce genre si la voie du dialogue n'était pas privilégiée pour sortir de la crise.

18h00 : Les quatre médiateurs ont terminé leur entretien avec Laurent Gbagbo. À la sortie, Raila Odinga n'a donné aucun détail sur les propos échangés avec le président sortant. Puis les médiateurs se sont rendus à l'hôtel du Golf pour rencontrer Alassane Ouattara, avec lequel ils discutent en ce moment même.

16h50 : Affrontements à Duékoué. Les quatre médiateurs poursuivent leurs échanges avec Laurent Gbagbo. Objectif : qu'il accepte de quitter le pouvoir en échange de l'immunité et de la garantie d'une transition sans « chasse aux sorcières ». Pendant ce temps, des affrontements entre des membres des ethnies dioula et guéré ont éclaté dans la ville de Duékoué, située dans l'extrême ouest du pays à 500 kilomètres d'Abidjan. On déplore au moins 2 morts et de nombreux dégâts. L'armée s'est déployée dans la ville et s'est interposée entre les émeutiers. Un couvre-feu a été décrété depuis 14 heures locales et un calme précaire règne désormais dans la ville.

15h37 : Les quatre médiateurs ont été accueillis par un Laurent Gbagbo très souriant et chaleureux. La réunion a débuté.

15h22 : Départ des quatre médiateurs pour le palais présidentiel où ils ont rendez-vous avec Laurent Gbagbo.

14h30 : Début d'une réunion à quatre à l'hôtel Pullman. Objectif des médiateurs : s'accorder sur leur feuille de route avant de se rendre au palais présidentiel où les attend Laurent Gbagbo.

13h29 : L'avion du président béninois Boni Yayi, qui est allé chercher à Freetown le président sierra-léonais Ernest Koroma, a atterri à l'aéroport d'Abidjan. Les deux chefs d'État ont été accueillis par le Premier ministre de Gbagbo, Gilbert Marie Aké N'Gbo.

12h30 : Raila Odinga était en réunion ce matin avec le patron de l'Onuci, Choi Young-jin, qui lui expliquait en détail l'ensemble du processus de certification des résultats de la présidentielle. Boni Yayi et Ernest Koroma ne sont pas encore arrivés. Les quatre médiateurs doivent rencontrer Laurent Gbagbo puis Alassane Ouattara, selon un agenda confirmé. Par ailleurs, de source proche de l'UA, on dit qu'ils sont déterminés à obtenir des résultats et seraient prêts à passer la nuit à Abidjan si nécessaire.

12h10 : Le Premier ministre kényan Raila Odinga est arrivé le premier en Côte d’Ivoire, vers 9 heures du matin, et s’est rendu directement à l’hôtel Pullman, dans le quartier du Plateau. Selon des sources diplomatiques, il vient appuyer la mission des trois chefs d’État de la Cedeao (de retour après un échec le 28 décembre) et ne proposerait aucune médiation supplémentaire. Il a été rejoint vers midi par le Cap-verdien Pedro Pires, qui est arrivé à l’aéroport d’Abidjan à bord d’un avion de l’armée de l’air nigériane.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : confirmation de l'interdiction du congrès du FPI, Affi N'Guessan renforcé

Côte d'Ivoire : confirmation de l'interdiction du congrès du FPI, Affi N'Guessan renforcé

En déclarant mercredi "nul et non avenu" le congrès du Front patriotique ivoirien (FPI), la justice ivoirienne a donné raison à Pascal Affi N’Guessan, qui souhaitait d'abord voir tranch&[...]

Alassane Ouattara inaugure le troisième pont d'Abidjan

Construit en un peu plus de deux ans par les équipes de Bouygues, le pont à péage Henri Konan Bédié doit fluidifier la circulation de la capitale économique ivoirienne. Son ouverture[...]

Olam acquiert l'activité cacao d'ADM pour 1,3 milliard de dollars

Après avoir cédé plusieurs de ses activités en Afrique, Olam poursuit sa stratégie de recentrage en faisant l'acquisition de l'activité cacao d'ADM. L'opération permet au[...]

Vidéo : Yaya Touré et Benzema dans la "dream team" de Zidane

Rédacteur en chef spécial de l'émission de Canal+ "L'Équipe de dimanche" du 14 décembre, Zinédine Zidane a dévoilé le nom des 11 joueurs et des remplaçants[...]

Côte d'Ivoire : le parti de Gbagbo appelle la CPI à renoncer à ses poursuites

Le parti de Laurent Gbagbo a appelé vendredi la Cour pénale internationale (CPI) à abandonner ses poursuites contre l'ex-président ivoirien, son épouse et son ancien ministre Charles Blé[...]

Justice et réconciliation en Côte d'Ivoire : le rapport très critique de la FIDH

Dans son dernier rapport, la FIDH reste très sévère à l’égard du régime ivoirien et juge largement incomplètes les actions menées pour solder les comptes de la crise[...]

Exclusif. Blaise Compaoré est de retour à Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire

Parti du Maroc il y a quelques jours, l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré a atterri vendredi matin à Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire.[...]

La Côte d'Ivoire refuse toujours de livrer Simone Gbagbo à la CPI

LA CPI a sommé jeudi la Côte d'Ivoire de lui livrer Simone Gbagbo, l'épouse de l'ancien président. Elle a aussi confirmé quatre charges de crimes contre l'humanité contre Charles[...]

La CPI confirme les charges de crimes contre l'humanité pesant sur Charles Blé Goudé

Le procès de Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale (CPI) aura bien lieu. La chambre préliminaire de la Cour a confirmé jeudi quatre charges de crimes contre[...]

Côte d'Ivoire : la police empêche les pro-Gbagbo d'ouvrir leur congrès du FPI

Les forces de l'ordre étaient positionnées jeudi matin à Treichville pour empêcher les militants pro-Gbagbo de tenir un congrès du FPI reporté par décision judiciaire sur demande de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers