Extension Factory Builder
21/12/2010 à 07:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Samuel Eto'o reçoit le prix du meilleur footballeur africain de 2010, le 20 décembre au Caire. Samuel Eto'o reçoit le prix du meilleur footballeur africain de 2010, le 20 décembre au Caire. © AFP

C'est la quatrième fois que l'attaquant de l'Inter Milan, Samuel Eto'o, est distingué par la CAF meilleur joueur africain de football de l'année. Un trophée qui s'ajoute à un palmarès exceptionnel et récompense une année incroyable du Camerounais avec son club.

Rien ne résiste à Samuel Eto'o. Après avoir gagné la Coupe du monde des clubs samedi dernier avec l'Inter Milan à Abou Dhabi (3-0 face au Tout-Puissant Mazembe),  une compétition dont il a été élu meilleur joueur, l'attaquant camerounais a été désigné pour la quatrième fois de sa carrière (2003, 2004 et 2005, 2010) joueur africain de l'année par la Confédération africaine de football (CAF), au Caire lundi soir. Il succède à cette distinction à l'Ivoirien Didier Drogba, qui figurait sur la liste des trois derniers nominés avec le Ghanéen Asamoah Gyan.

Peu de joueurs possèdent un palmarès aussi complet que Samuel Eto'o. Il a reporté trois Ligues des champions, deux Coupes d'Afrique des nations, trois championnats d'Espagne (avec Barcelone), un championnat d'Italie et un titre olympique en 2000, sans compter la Coupe du monde des clubs. Avec l'inter de Milan, Eto'o a d'ailleurs tout gagné lors de la saison 2009-2010, réussissant le quadruplé en s'imposant en Serie A, Ligue des champions, Coupe d'Italie et Supercoupe d'Italie.

Meilleure équipe, meilleur club, meilleur espoir

Reste que Eto'o s'est fait éliminé avec le Cameroun dès le premier tour du Mondial en Afrique du Sud. Les « Lions indomptables » ont perdu leurs trois matchs de leur groupe. Parmi les équipes africaines, seul le Ghana avait atteint les quarts de finale. L'équipe de Asamoah Gyan a donc été récompensée par la CAF du titre de meilleure équipe africaine de l'année et le Serbe Milovan Rajevac, qui dirigeait la sélection ghanéenne en Afrique du Sud, a également reçu une distinction.

Quant au TP Mazembe, première équipe africaine à atteindre la finale du Mondial des clubs et double vainqueur de la Ligue des champions d'Afrique, il a reçu le prix du club de l'année. Une distinction assez étrange, celle du meilleur joueur de l'année évoluant sur le continent africain, a été décernée au milieu de terrain du club égyptien d'Al-Ahly, Ahmed Hassan, vainqueur cette année de la Coupe d'Afrique des nations avec l'Égypte. Enfin, le Ghanéen du club italien de l'Udinese, Kwadwo Asamoah, 22 ans, a obtenu la récompense du meilleur espoir africain.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Le propos raciste qui fait du bien

Le propos raciste qui fait du bien

Peut-on utiliser les clichés pour mieux les dynamiter ? Des étudiants français répètent les saillies caractéristiques du racisme ordinaire pour en souligner l’absurdité[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

France : quand François Hollande oublie les "tirailleurs"

À la Grande Mosquée de Paris, sur la plaque gravée en hommage aux soldats musulmans mort pour la France, l'Élysée va devoir réparer son omission.[...]

La diversité religieuse ? Une richesse inéquitablement répartie

Chrétiens, juifs, musulmans, animistes, athées... Sur Terre, ce n'est pas la diversité qui manque. Une enquête recense les pays où elle est le plus forte. Première en Afrique, la[...]

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, "c'est maintenant qu'il faut y aller !"

De passage à Paris, l'ancien ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire - et désormais représentant personnel du Premier ministre pour l'Afrique-, Yoshifumi Okamura, évoque l'avancée des[...]

Risque-pays : les bons et les mauvais élèves africains

Aon Risk Solutions vient de publier la 16e édition de la carte de risque pays. Si l'Afrique australe reste (à l'exception du Zimbabwe) la zone la moins risquée du continent, le Maroc, le Ghana et l'Ouganda[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Veni vidi... Vinci ?

Après des années de suprématie chinoise, les français Bouygues, Eiffage et Vinci repartent à l'assaut du continent. Leurs atouts ? Qualité, respect des délais et recours[...]

Olivier Stintzy : "Investir dans les hôpitaux, les écoles, le logement"

Pour ce gestionnaire de fonds, les partenariats public-privé permettent de prolonger la durée de vie des équipements à vocation sociale tout en garantissant leur rentabilité.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces