Extension Factory Builder
09/12/2010 à 18:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de l'UA, le Malawite Bingu Wa Mutharika, et l'Ivoirien Laurent Gbagbo. Le président de l'UA, le Malawite Bingu Wa Mutharika, et l'Ivoirien Laurent Gbagbo. © World Economic Forum/Émilie Régnier/Montage J.A.

Le conseil de l'Union africaine (UA) a décidé de suspendre la Côte d'Ivoire de ses instances jusqu'à ce que Laurent Gbagbo cède enfin son fauteuil au président élu par les Ivoiriens et reconnu par la communauté internationale, Alassane Dramane Ouattara. Le président sortant est plus que jamais isolé.

Laurent Gbagbo aura bien du mal, désormais, à mettre ses déboires sur le dos des Occidentaux, voire des Français, puisque l'Union africaine (UA) elle-même a annoncé jeudi qu'elle suspendait la Côte d'Ivoire jusqu'à nouvel ordre. Ou plutôt jusqu'à ce que le président sortant se décide enfin à quitter le pouvoir après avoir perdu l'élection présidentielle, remportée par Alassane Ouattara avec 54,1 % des voix le 28 novembre.

« Le conseil a décidé de suspendre la Côte d'Ivoire jusqu'au moment où M. Ouattara, président élu démocratiquement, entre effectivement en fonctions », a déclaré ce jeudi Ramtane Lamamra, commissaire de l'UA pour la paix et la sécurité. L'institution panafricaine a donc suivi la position de son président en exercice, le chef de l'État du Malawi Bingu wa Mutharika, qui avait pris partie pour Ouattara dans un communiqué publié mercredi.

« J'ai demandé au leader ivoirien Laurent Gbagbo de se retirer et de donner le pouvoir au chef de l'opposition Alassane Ouattara. Il est le vainqueur de l'élection. Le président Gbagbo doit respecter la volonté du peuple exprimée par les urnes et de ce fait, doit se retirer pour éviter un autre bain de sang en Afrique », déclarait-il. « Il est grand temps que les leaders africains respectent la volonté du peuple exprimée par les urnes. [...] J'ai reçu des informations fiables et convaincantes au sujet de l'élection. Je suis d'accord avec la Communauté économique des États d'Afrique de l'ouest (Cedeao) et les observateurs internationaux pour dire que Ouattara a remporté l'élection ivoirienne du 28 novembre », avait précisé le président de l'UA.

Désert diplomatique

La décision de l'UA pèse lourd symboliquement. Elle s'ajoute à la suspension de la Côte d'Ivoire par la Cedeao mercredi. Et à toutes les déclarations des institutions internationales, politiques et économiques, et des pays qui ne reconnaissent qu'un seul président en la personne d'Alassane Ouattara : ONU (dont le Conseil de sécurité a finalement adopté un texte commun dans la nuit de mercredi à jeudi), UE, États-Unis, FMI, Banque mondiale, Francophonie... Le pouvoir de Laurent Gbagbo est certes bien enraciné. Mais combien de temps pourra-t-il tenir dans un désert diplomatique ?

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Drissa Traoré : 'Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs'

Drissa Traoré : "Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs"

"Justice des vainqueurs", "procès politique"... Que ce soit au sujet du prochain procès de Simone Gbagbo ou de ceux de son mari, Laurent, et de Charles Blé Goudé, les critiques son[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Côte d'Ivoire : incertitudes sur le début du procès de Simone Gbagbo

La date du procès de 83 personnalités pro-Gbagbo, dont l'ancienne première dame Simone Gbagbo, censé s'ouvrir mercredi, reste hypothétique. L'un des avocats de la défense a[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

En Guinée, le doute plane à nouveau sur le mont Simandou

Quatre mois après la signature d'un accord entre la compagnie Rio Tinto et l'État pour relancer le développement du mégagisement, la chute des cours du fer vient compromettre leurs plans.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Côte d'Ivoire : Didier Drogba de retour en sélection ?

Deux conseillers du président Alassane Ouattara travaillent actuellement au retour de Didier Drogba en sélection nationale. Pas sûr que l'attaquant star de Chelsea accepte de rempiler avec les[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Le Marocain Karim Tazi veut installer deux usines à Abidjan

 Le groupe Tazi va construire deux usines à Abdijan dans le secteur de la literie et du plastique. Le tout pour un investissement de 15 millions d'euros et un démarrage effectif de la production prévu[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers