Extension Factory Builder
09/12/2010 à 18:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de l'UA, le Malawite Bingu Wa Mutharika, et l'Ivoirien Laurent Gbagbo. Le président de l'UA, le Malawite Bingu Wa Mutharika, et l'Ivoirien Laurent Gbagbo. © World Economic Forum/Émilie Régnier/Montage J.A.

Le conseil de l'Union africaine (UA) a décidé de suspendre la Côte d'Ivoire de ses instances jusqu'à ce que Laurent Gbagbo cède enfin son fauteuil au président élu par les Ivoiriens et reconnu par la communauté internationale, Alassane Dramane Ouattara. Le président sortant est plus que jamais isolé.

Laurent Gbagbo aura bien du mal, désormais, à mettre ses déboires sur le dos des Occidentaux, voire des Français, puisque l'Union africaine (UA) elle-même a annoncé jeudi qu'elle suspendait la Côte d'Ivoire jusqu'à nouvel ordre. Ou plutôt jusqu'à ce que le président sortant se décide enfin à quitter le pouvoir après avoir perdu l'élection présidentielle, remportée par Alassane Ouattara avec 54,1 % des voix le 28 novembre.

« Le conseil a décidé de suspendre la Côte d'Ivoire jusqu'au moment où M. Ouattara, président élu démocratiquement, entre effectivement en fonctions », a déclaré ce jeudi Ramtane Lamamra, commissaire de l'UA pour la paix et la sécurité. L'institution panafricaine a donc suivi la position de son président en exercice, le chef de l'État du Malawi Bingu wa Mutharika, qui avait pris partie pour Ouattara dans un communiqué publié mercredi.

« J'ai demandé au leader ivoirien Laurent Gbagbo de se retirer et de donner le pouvoir au chef de l'opposition Alassane Ouattara. Il est le vainqueur de l'élection. Le président Gbagbo doit respecter la volonté du peuple exprimée par les urnes et de ce fait, doit se retirer pour éviter un autre bain de sang en Afrique », déclarait-il. « Il est grand temps que les leaders africains respectent la volonté du peuple exprimée par les urnes. [...] J'ai reçu des informations fiables et convaincantes au sujet de l'élection. Je suis d'accord avec la Communauté économique des États d'Afrique de l'ouest (Cedeao) et les observateurs internationaux pour dire que Ouattara a remporté l'élection ivoirienne du 28 novembre », avait précisé le président de l'UA.

Désert diplomatique

La décision de l'UA pèse lourd symboliquement. Elle s'ajoute à la suspension de la Côte d'Ivoire par la Cedeao mercredi. Et à toutes les déclarations des institutions internationales, politiques et économiques, et des pays qui ne reconnaissent qu'un seul président en la personne d'Alassane Ouattara : ONU (dont le Conseil de sécurité a finalement adopté un texte commun dans la nuit de mercredi à jeudi), UE, États-Unis, FMI, Banque mondiale, Francophonie... Le pouvoir de Laurent Gbagbo est certes bien enraciné. Mais combien de temps pourra-t-il tenir dans un désert diplomatique ?

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Stanislas Zézé : 'La notation de la Côte d'Ivoire a rassuré les entreprises locales'

Stanislas Zézé : "La notation de la Côte d'Ivoire a rassuré les entreprises locales"

Stanislas Zézé, PDG de Bloomfield Investment, et Jean-Paul Tonga, directeur des opérations de l'agence de notation basée à Abidjan, reviennent pour "Jeune Afrique" sur l'impact du succ&[...]

Côte d'Ivoire : "Stop Ebola", un clip pour lutter contre le virus

Spots publicitaires, communiqués, messages radiophoniques, les campagnes de sensibilisation contre le virus Ebola battent leur plein sur le continent. En Côte d'Ivoire, un blogueur a décidé de[...]

Bientôt, les palmiers ivoiriens produiront de l'électricité

 À Aboisso, en Côte d'Ivoire, une minirévolution qui s'annonce : la construction d'une centrale d'énergie alimentée par de la biomasse, la première en Afrique à être[...]

Côte d'Ivoire : le FPI en a-t-il vraiment fini avec sa crise interne ?

La crise qui secoue le Front populaire ivoirien (FPI) a officiellement pris fin mardi. Mais les divergences de fond sur la ligne adoptée par la formation de l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, n'ont pas[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

Justice en Côte d'Ivoire : arnaques, crimes et rhétorique

Divorces, successions, arnaques... À Abidjan, les tribunaux ne désemplissent pas. Jeune Afrique a promené ses oreilles de files d'attente en salles d'audience.[...]

Le cabinet d'avocats Orrick s'installe à Abidjan et recrute localement

 Orrick s'apprête à ouvrir sa première implantation sur le continent, à Abidjan. Le cabinet d'avocats d'affaires entend d'ailleurs faire appel exclusivement à des professionnels ivoiriens et[...]

Ebola : nouveau cas confirmé au Nigeria, inquiétude au Rwanda et au Cameroun

L'inquiétude ne cesse de grandir au Nigeria. Lundi, le ministère de la Santé a confirmé un dixième cas de personne infectée par le virus Ebola dans le pays.[...]

Football : l'Ivoirien Didier Drogba annonce sa retraite internationale

Le footballeur ivoirien Didier Drogba a annoncé vendredi qu'il mettait un terme à sa carrière internationale. "Avec beaucoup de tristesse", confie l'attaquant sur son compte Twitter, après[...]

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à 3 000 détenus

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a gracié plus de 3 000 prisonniers, soit 30% de la population carcérale du pays.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers