Extension Factory Builder
30/11/2010 à 11:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le camp de Laayoune, après le démantèlement. Le camp de Laayoune, après le démantèlement. © AFP

En signe d'apaisement, le Maroc a décidé d'approuver une commission d’enquête pour faire le jour sur les conditions du démantèlement du camp de Gdeim Izik, au Sahara occidental.

Pour mettre fin au trouble qui entoure l’intervention des forces de sécurité du Maroc dans le camp sahraoui de Gdeim Izik le 8 novembre dernier, le Parlement va diligenter sa propre enquête, rapporte Radio France internationale (RFI), mardi 30 novembre. Les députés ont décidé de couper l‘herbe sous le pied de la communauté internationale, qui réclame depuis plusieurs semaines la mise en place d’une enquête internationale indépendante de l'ONU, ce à quoi la France se serait opposée selon des sources diplomatiques citées par le quoitidien français Le Monde.

Le démantèlement du camp de Gdeim Izik, situé aux abords du chef-lieu du Sahara occidental, Laayoune, s’est déroulé dans la plus grande confusion, faisant plusieurs morts. Selon les sources (Front Polisario pro-indépendantiste ou autorités marocaines) le bilan des affrontements qui s’en sont suivis diffère.

Le Parlement européen a officiellement réclamé la constitution d’une commission d’enquête internationale par les Nations unies, une demande vivement dénoncée par Rabat.

Définir les responsabilités

Lors d’une réunion lundi 29 novembre, les parlementaires marocains ont donc choisi de constituer une commission de treize députés (dont quatre de l’opposition). Parmi eux figurent des partisans de la ligne choisie par le roi Mohammed VI sur le sort du Sahara occidental - oui pour un statut d’autonomie élargie sous autorité marocaine, non définitif pour l’indépendance -, et des indépendantistes convaincus.

Les débats entre les différents députés s’annoncent donc houleux. Ils devront, selon les informations de RFI, se rendre sur place pendant 45 jours pour une enquête approfondie. Après quoi il s’agira pour eux de rendre sous 6 mois les conclusions de leurs investigations, et de définir les responsabilités dans les événements de Laayoune.

Rabat accuse les militants sahraouis d’avoir violemment attaqué les forces de l’ordre marocaines. Le Front Polisario, épaulé par l’Algérie, soutient, lui, que ces dernières ont chargé les contestataires et ont adopté une stratégie de répression systématique contre la population.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Présidentielle algérienne : Abdelaziz Bouteflika réélu avec 81,53% des voix

Présidentielle algérienne : Abdelaziz Bouteflika réélu avec 81,53% des voix

Abdelaziz Bouteflika a été réélu au premier tour de l'élection présidentielle algérienne. Le chef de l'État sortant, qui briguait son quatrième mandat,a rassembl&eacut[...]

Algérie : les sept vies d'Abdelaziz Bouteflika

Abdelaziz Bouteflika a été réélu vendredi président de la République algérienne à une majorité écrasante de 81,53 % des suffrages exprimés. Alors que[...]

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Le site de Onk el-Jmel, qui a servi de décor au tournage de Star Wars, est menacé par le sable. Les fans de la saga vont-ils se mobiliser pour le sauver ?[...]

Tunisie : Moncef Marzouki va baisser son salaire des deux tiers

Moncef Marzouki a annoncé vendredi son intention de baisser son salaire des deux tiers.[...]

L'État algérien rachète 51% de Djezzy

Après des années de bataille juridique, VimpelCom annonce la cession de 51% du capital de Djezzy au Fonds national d'investissement pour 2,643 milliards de dollars. L'actionnaire russe conserve toutefois le[...]

Moulay Hafid Elalamy : "Le Maroc doit être généreux avec ses forces productives"

Six mois après son entrée au gouvernement, l'homme d'affaires marocain Moulay Hafid Elalamy vient de dévoiler sa nouvelle stratégie industrielle. Objectif : favoriser l'emploi, la valeur ajoutée[...]

Vidéo - Cheb Khaled : "Je ne fais pas de politique"

Ses projets artistiques, ses dernières prises de position, notamment son soutien au président algérien sortant, Abdelaziz Bouteflika, et la polémique qui s'en est suivie, Cheb Khaled, qui signe son[...]

Algérie : Bouteflika en passe d'être réélu, Benflis dénonce une "fraude à grande échelle"

Très affaibli par la maladie, le président sortant Abdelaziz Bouteflika est pourtant sur le point de remporter la présidentielle algérienne. Un scrutin qui n'a attiré que la moitié des[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Kool Food finance sa croissance

Kool Food, le jeune producteur industriel de chocolats fait entrer Abraaj à son tour de table. Objectif de la société marocaine : grandir et exporter.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers