Extension Factory Builder
08/11/2010 à 08:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des Algériens prient, le 1er octobre 2008 à Alger, lors de l'Aïd. Des Algériens prient, le 1er octobre 2008 à Alger, lors de l'Aïd. © AFP

Le procès de huit personnes accusées « de non respect des préceptes de l'islam » pour n'avoir pas observé assidûment le jeûne lors du dernier ramadan s'ouvre lundi 8 novembre en Algérie. La liberté de culte est pourtant garantie à la fois par la Constitution et par le gouvernement.

En Algérie, où l'islam est religion d'État, la liberté de culte est un sujet qui échappe facilement à l'autorité – en la matière bien ambiguë - du gouvernement. Le Premier ministre Ahmed Ouyahia a beau promettre, comme il l'a fait le 21 octobre devant l'Assemblée nationale, que cette liberté sera « toujours garantie », puisqu'elle est inscrite dans la Constitution, les procès contre des « non-jeûneurs », notamment des convertis au christianisme, se multiplient.

Dernière affaire en date, huit personnes doivent comparaître lundi devant le tribunal correctionnel d'Akbou, près de Béjaïa (à 250 km à l'est d'Alger), en Kabylie. Leur crime présumé ? Avoir bu du café, fin août lors du dernier ramadan, dans un local commercial fermé à Ouzellaguen, à une dizaine de km d'Akbou.

L'accusation a requis entre deux et cinq ans de prison lundi peu après l'ouverture du procès.

Deux ans de prison ferme

La police avait débarqué, visiblement sur dénonciation, et avait arrêté les prévenus, tous musulmans. Sept d'entre eux avaient été rapidement libérés tandis que le propriétaire du local avait été placé en détention provisoire jusqu'au 6 septembre. Selon un de leurs avocats, Me Abderrezak Ammar-Khodja, il sont désormais inculpés d'atteinte aux « préceptes de l'islam ».

Ce procès intervient après plusieurs affaires similaires. Selon la presse algérienne, à la mi-octobre dans la ville de Oum El Bouagui (500 km au sud-est d'Alger), un jeune homme a été condamné à deux ans de prison ferme et à une amende de 100 000 dinars (environ 1 000 euros) pour n'avoir pas jeûné.

Par ailleurs, le procureur de Ain el Hammam (Kabylie, est algérien) avait requis trois ans de prison ferme contre deux chrétiens non jeûneurs... qui ont finalement été relaxés le 5 octobre. Le juge avait motivé sa décision par le fait qu'« aucun article (de loi) ne prévoit de poursuite » dans le cas de non respect du jeûne durant le ramadan. (Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : une vidéo de violences policières en Kabylie suscite colère et indignation

Algérie : une vidéo de violences policières en Kabylie suscite colère et indignation

La vidéo d’une manifestation sauvagement réprimée par des policiers en Kabylie, dimanche dernier, provoque un tollé et oblige la police nationale à ouvrir une enquête. À l'or[...]

Algérie : la traque de jihadistes se poursuit en Kabylie après une attaque contre les militaires

L'armée algérienne continuait mardi de ratisser les montagnes de Kabylie (est d'Alger) après l'attentat qui a coûté la vie à onze soldats samedi soir.[...]

Algérie bashing

En Occident, et en France en particulier, où la rengaine "quand on voit ce qu’on leur a laissé et ce qu’ils en ont fait" a la vie dure, l’Algérie génère, par[...]

Algérie : en attendant que Bouteflika prête serment, Benflis crée son parti

Les seuls klaxons que l’on entendait à Alger, samedi 19 avril, étaient ceux des cortèges nuptiaux qui sillonnaient les artères de la capitale. Jeudi soir, avant même la proclamation[...]

Algérie : onze militaires tués à la suite d'une embuscade en Kabylie

Onze militaires algériens ont été tués à la suite d'une embuscade survenue dans la nuit de samedi à dimanche en Kabylie, région montagneuse à l'est d'Alger, a-t-on[...]

Algérie : onze militaires tués samedi soir en Kabylie

Onze militaires algériens ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche en Kabylie, région montagneuse à l'est d'Alger, a-t-on appris dimanche de source sécuritaire.[...]

L'Algérie sans illusions sur la promesse de Bouteflika de rajeunir le pouvoir

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, réélu pour un quatrième mandat, est attendu sur sa promesse de donner le pouvoir à la nouvelle génération mais les jeunes,[...]

Présidentielle algérienne : Abdelaziz Bouteflika réélu avec 81,53% des voix

Abdelaziz Bouteflika a été réélu au premier tour de l'élection présidentielle algérienne. Le chef de l'État sortant, qui briguait son quatrième mandat, a[...]

Algérie : les sept vies d'Abdelaziz Bouteflika

Abdelaziz Bouteflika a été réélu vendredi président de la République algérienne à une majorité écrasante de 81,53 % des suffrages exprimés. Alors que[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces