Extension Factory Builder
06/11/2010 à 19:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'actrice sénégalaise Diariétou Keïta. L'actrice sénégalaise Diariétou Keïta. © Samuel Cuadrado

"Fatma", la pièce de l'Algérien M’Hamed Benguettaf, se joue à Ouagadougou avec l'actrice sénégalaise Diariétou Keïta, sur une mise en scène du Français Christophe Merle. Un monologue bouleversant qui évoque la fragilité des rêves humains.

Ouagadougou, quartier Gounghin Nord. La nuit est tombée il y a quelques heures déjà et n’a pas apporté la fraîcheur tant attendue. Malgré tout, les spectateurs se pressent dans la cour de l’espace Feeren et s’installent sur les gradins disposés autour d’une dalle de béton transformée pour l’occasion en une scène qu’une corde à linge traverse de part et d’autre.

Un balai, une pelle, quelques détritus, un tabouret, des bassines et du savon. Un baril qui trône majestueusement sur la gauche et qui retient une antenne de télévision brinquebalante. Les rumeurs de la ville s’élèvent du sol. Bienvenue sur la terrasse de l’immeuble de Fatma.

Vexations au quotidien

Une fois par mois, elle dispose de ce refuge pour laver son linge. Une journée loin du tumulte quotidien et du regard de ses contemporains. Une journée pour se retrouver et échapper aux vexations ordinaires que cette femme de ménage, bonne à tout faire, subit au quotidien.

Fatma raconte : la mort de ses parents, l’abandon de ses études pour s’occuper de ses frères et sœurs, son rêve brisé d’ascension sociale, l’ingratitude des siens… Elle évoque le regard des hommes, la difficulté d’être une femme dans une société musulmane patriarcale. Et jamais ne se plaint. Au contraire, l’ironie et l’humour la préservent de l’envie et de l’acrimonie. Le verbe se fait souvent piquant. Le ton tantôt emporté tantôt songeur.

Écrit en 1990, par le dramaturge algérien M’Hamed Benguettaf, Fatma est un monologue fort sur la fragilité de l’humanité interprété avec beaucoup de justesse par l’actrice sénégalaise Diariétou Keïta. A découvrir ou redécouvrir à l’occasion des Récréâtrales le 8 novembre, à Ouagadougou.

Fatma, de M’Hamed Benguettaf, avec Diariétou Keïta.

Mise en scène de Christophe Merle.

Le 8 novembre, à 18h30 à l’espace Feeren (Ouagadougou).

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Burkina Faso

Burkina : le projet de loi révisant la Constitution examiné le 30 octobre

Burkina : le projet de loi révisant la Constitution examiné le 30 octobre

C'est le 30 octobre que les députés burkinabè se prononceront sur le projet de loi visant à modifier la Constitution et permettant à Blaise Compaoré de briguer un nouveau mandat en 2015.[...]

Théâtre : Étienne Minoungou sur le ring avec Muhammad Ali

Pour Étienne Minoungou, le directeur des Récréâtrales, qui se tiennent du 25 octobre au 2 novembre à Ouagadougou, l'art est un combat. Sur scène, il incarne le plus[...]

Burkina Faso : le référendum, la seconde option de Blaise Compaoré

Se dirige-t-on vers un référendum au Burkina Faso, comme l’annoncent les partisans de Blaise Compaoré depuis le 21 octobre et, à leur suite, les médias ? Il semble que non. Du moins pas[...]

Burkina - Zephirin Diabre : "Le référendum est inopportun et dangereux pour la paix sociale"

Après l'annonce du gouvernement, mardi, d’un référendum à venir pour ouvrir la voie à une nouvelle candidature de Blaise Compaoré, l'opposition annonce d'ores et déjà[...]

Burkina : l'opposition manifeste contre le référendum favorable au maintien de Compaoré au pouvoir

L’annonce faite par le gouvernement hier d’un référendum à venir pour ouvrir la voie à une nouvelle candidature de Blaise Compaoré a déclenché des manifestations de[...]

Burkina Faso : le gouvernement adopte un projet de loi révisant la Constitution

Réuni en conseil des ministres extraordinaire mardi, le gouvernement burkinabè a décidé de soumettre à l'Assemblée nationale un projet de loi visant à modifier la Constitution,[...]

Carte interactive : ces événements menacés ou annulés à cause d'Ebola

Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, une dizaine d'événements ont été annulés sur le continent. D'autres, censés se[...]

Burkina : il y a 27 ans, Thomas Sankara était assassiné

L'ancien président et leader de la révolution burkinabè a été assassiné il y a tout juste 27 ans, le 15 octobre 1987. À l'occasion de l'anniversaire de sa mort, "Jeune[...]

Sénégal - Burkina : Macky Sall favorable à une candidature de Compaoré en 2015

Le président sénégalais Macky Sall a expliqué à des visiteurs français qu'il valait mieux laisser le président burkinabè se représenter en 2015, même[...]

Burkina Faso : vers un référendum constitutionnel pour Blaise Compaoré ?

Le dialogue politique entre la majorité et l'opposition au Burkina Faso a échoué, lundi. Un fiasco qui fait ressurgir l'option d'un probable référendum constitutionnel visant à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers