Extension Factory Builder
06/11/2010 à 19:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'actrice sénégalaise Diariétou Keïta. L'actrice sénégalaise Diariétou Keïta. © Samuel Cuadrado

"Fatma", la pièce de l'Algérien M’Hamed Benguettaf, se joue à Ouagadougou avec l'actrice sénégalaise Diariétou Keïta, sur une mise en scène du Français Christophe Merle. Un monologue bouleversant qui évoque la fragilité des rêves humains.

Ouagadougou, quartier Gounghin Nord. La nuit est tombée il y a quelques heures déjà et n’a pas apporté la fraîcheur tant attendue. Malgré tout, les spectateurs se pressent dans la cour de l’espace Feeren et s’installent sur les gradins disposés autour d’une dalle de béton transformée pour l’occasion en une scène qu’une corde à linge traverse de part et d’autre.

Un balai, une pelle, quelques détritus, un tabouret, des bassines et du savon. Un baril qui trône majestueusement sur la gauche et qui retient une antenne de télévision brinquebalante. Les rumeurs de la ville s’élèvent du sol. Bienvenue sur la terrasse de l’immeuble de Fatma.

Vexations au quotidien

Une fois par mois, elle dispose de ce refuge pour laver son linge. Une journée loin du tumulte quotidien et du regard de ses contemporains. Une journée pour se retrouver et échapper aux vexations ordinaires que cette femme de ménage, bonne à tout faire, subit au quotidien.

Fatma raconte : la mort de ses parents, l’abandon de ses études pour s’occuper de ses frères et sœurs, son rêve brisé d’ascension sociale, l’ingratitude des siens… Elle évoque le regard des hommes, la difficulté d’être une femme dans une société musulmane patriarcale. Et jamais ne se plaint. Au contraire, l’ironie et l’humour la préservent de l’envie et de l’acrimonie. Le verbe se fait souvent piquant. Le ton tantôt emporté tantôt songeur.

Écrit en 1990, par le dramaturge algérien M’Hamed Benguettaf, Fatma est un monologue fort sur la fragilité de l’humanité interprété avec beaucoup de justesse par l’actrice sénégalaise Diariétou Keïta. A découvrir ou redécouvrir à l’occasion des Récréâtrales le 8 novembre, à Ouagadougou.

Fatma, de M’Hamed Benguettaf, avec Diariétou Keïta.

Mise en scène de Christophe Merle.

Le 8 novembre, à 18h30 à l’espace Feeren (Ouagadougou).

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Burkina Faso

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015 u[...]

Mali : IBK ne veut plus de la médiation du Burkinabè Compaoré

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta soupçonne Blaise Compaoré de vouloir réintroduire dans le jeu Iyad Ag Ghaly, le chef d'Ansar Eddine.[...]

Mali : les groupes armés du Nord veulent faire front commun face au gouvernement

Les six principaux groupes armés du Nord du Mali ont signé jeudi à Ouagadougou une déclaration commune censée mettre fin à leurs divisions. Ils entendent ainsi présenter un front[...]

Trafic de bébés : la fuite de Hama Amadou au Burkina divise le Niger

Acharnement de l'État à son encontre pour les uns, comportement indigne pour les autres : au Niger, la fuite burkinabè du président de l'Assemblée nationale, opposant numéro un[...]

Ballaké, l'une des grandes voix d'Afrique s'est éteinte

Le chanteur Burkinabè Ballaké s'est éteint. Florent Mazzoleni rend hommage cet artiste qui comptait parmi les dernières grandes voix africaines.[...]

Mali : les groupes armés du nord peaufinent leurs revendications à Ouagadougou

Les principaux mouvements armés du Nord du Mali sont réunis depuis mardi à Ouagadougou. Objectif : harmoniser leur plateforme de revendications avant un second round de négociations décisif avec[...]

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

De Nouakchott à Niamey, le nouvel envoyé spécial de l'ONU se démène pour mobiliser chefs d'État et partenaires internationaux. Son nom ? Hiroute Guebre Sellassie.[...]

Au Burkina, les étudiants font de la résistance contre Blaise Compaoré

Pour beaucoup d'étudiants, pas question de laisser Blaise Compaoré briguer un cinquième mandat en 2015. Reportage sur le campus de Ouagadougou, potentielle bombe à retardement.[...]

Afrique subsaharienne : ces étonnants banquiers qui aiment le risque

D'un bout à l'autre du continent, des banques rivalisent d'ingéniosité pour offrir aux Africains des services financiers adaptés à leurs besoins.[...]

Burkina Faso : manifestation d'ampleur contre un potentiel référendum

Des dizaines de milliers de personnes ont marché samedi matin à Ouagadougou, renforçant l'opposition burkinabè dans son combat contre un éventuel référendum constitutionnel, qui[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex