Extension Factory Builder
21/10/2010 à 13:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Joseph-Antoine Bell regrette l'époque où le Cameroun était la locomotive du football africain. Joseph-Antoine Bell regrette l'époque où le Cameroun était la locomotive du football africain. © AFP

Deux semaines après le match nul concédé à la RD Congo (1-1) à Garoua en éliminatoires de la CAN 2012, le sélectionneur Javier Clemente est déjà contesté, moins de deux mois après sa nomination. Une situation qui n’étonne pas Joseph-Antoine Bell, l’ancien gardien des Lions Indomptables, aux yeux de qui le football camerounais est en crise depuis de longues années.

JEUNE AFRIQUE : Joseph-Antoine Bell, Javier Clemente semble menacé, alors qu’il n’est en poste que depuis deux mois. Le football camerounais serait-il en train de traverser une nouvelle période de turbulences ?

JOSEPH-ANTOINE BELL : Mais cela fait tellement longtemps qu’il est en crise ! C’est un accès de fièvre supplémentaire. On pensait qu’après la Coupe du monde en Afrique du Sud, des solutions allaient être prises pour envisager l’avenir autrement. Or, il ne s’est rien passé. Le football camerounais n’a pas les bons médecins pour soigner son mal.

En décryptant vos propos, on devine votre hostilité envers la fédération en place (Fecafoot). Et envers son président, Mohamed Iya ?

Après la Coupe du monde, j’avais dit que je ne parlerais plus du foot camerounais, car cela ne sert à rien de parler à des sourds. Dans mon pays, le football est uniquement l’affaire du président de la fédération. En Afrique, le football est souvent une question d’État… Le Cameroun le prouve. Il n’y a aucun projet pour le football camerounais, que ce soit au niveau des jeunes ou de l’équipe nationale. Des gens comme Rigobert Song ou Geremi Njitap viennent d’arrêter leur carrière internationale. Croyez-vous que quelqu’un leur a dit qu’on comptait sur eux pour apporter leur expérience à la sélection ?

Selon vous, la nomination de Clemente était une erreur ?

Après l’échec de Paul Le Guen, je m’attendais à ce que la sélection soit confiée à un homme connaissant parfaitement le football camerounais. Et ils ont nommé Clemente. Je n’ai rien contre lui, mais que savait-il vraiment de cette équipe ? À part Eto’o et peut-être quelques autres, quels joueurs connaissait-il vraiment ? Il ne peut pas avoir de solution pour le Cameroun. Que Laurent Blanc ait été nommé sélectionneur de l’équipe de France, je trouve cela logique, puisqu’il était sensible à la situation des Bleus. Mais Clemente ? Était-il vraiment concerné par les problèmes du Cameroun ? On a parlé de la mauvaise ambiance au sein de la sélection en Afrique du Sud. Mais le problème ne vient-il pas du ressenti qu’avaient les joueurs sur leur encadrement ?

On dit Clemente assis sur un siège éjectable…

Je ne sais pas. On vient lui reprocher de ne pas vivre au Cameroun, de repartir vite en Espagne après les matchs. Mais ce sont des détails. Le problème est plus profond ! Qu’on ne me dise pas qu’il n’y a pas un Camerounais capable de trouver des solutions à nos problèmes ! Mais en Afrique en général, et au Cameroun en particulier, il n’y a que l’immédiateté qui prime ! On veut des résultats tout de suite.

À qui pensez-vous comme nouveau sélectionneur ? À vous, peut-être ?

Non, je ne pense pas à moi (rires). Je parle en tant qu’observateur. Mais j’ai ma petite idée. Que je garde pour moi…

Mais des sélectionneurs étrangers ont réussi au Cameroun ! Lechantre, Le Roy

Mais on peut prendre le problème à l’envers et dire que c’est grâce au Cameroun qu’ils ont gagné des titres ! Qu’ont-ils gagné ailleurs ? Mais au delà de ça, je regrette une chose. Grâce à ses participations aux Coupes du monde en 1982 et en 1990, en particulier, le Cameroun avait su attirer l’attention sur lui. C’était une sorte de locomotive pour le football africain. Mais il n’en a pas profité. Il y a eu quelques CAN et les JO en 2000, mais depuis, il a été dépassé par des pays comme la Côte d’Ivoire ou le Ghana

   


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Rap camerounais : 'Mboko God', de Jovi, album incontournable !

Rap camerounais : "Mboko God", de Jovi, album incontournable !

Si, comme nous, vous attendiez l'album du rappeur camerounais Jovi avec impatience, vous ne serez pas déçus. Disponible depuis le 20 mai, "Mboko God" est une réussite incontestable.[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

Football camerounais : les "stats" d'une crise historique

Trois CAN ratées, une Coupe du monde au goût amer, d'anciennes gloires qui se déchirent... Le football camerounais traverse actuellement l'une des pires périodes de son histoire. Où en est-il [...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Rap camerounais : Tilla "La Marraine"

Impossible de passer à côté d'eux, ils illuminent la scène hip-hop camerounaise. L'un a créé son propre label, les deux autres connaissent des débuts fulgurants.[...]

Mondial 2022 au Qatar : trois hauts dirigeants du football africain nommément accusés de corruption

Au mois de juin 2014, le "Sunday Times" publiait une enquête dénonçant l'existence d'un système de pots-de-vin ayant conduit à l’attribution de la Coupe du monde de football au[...]

Rap camerounais : hip hip-hop hourra !

Les rappeurs camerounais vivent une véritable success-story. Leur recette ? Ils utilisent les langues du pays, évoquent le quotidien de leurs compatriotes et s'adressent directement à la jeunesse.[...]

Cameroun : Douala-Yaoundé par la nationale 3, l'axe du mal

La nationale 3 au Cameroun est l'une des routes les plus dangereuses au monde. Et ce ne sont pas quelques radars qui feront ralentir les chauffards.[...]

Unis pour le Cameroun : Boko Haram ? Même pas peur !

Unis pour le Cameroun, un collectif apolitique, a rassemblé plus de 20 000 personnes contre Boko Haram. Entraînant finalement dans leur mouvement le pouvoir et l'opposition[...]

Jeu vidéo : Aurion, un Fantasy à l'africaine

La société Kiro'o Games lance Aurion, un jeu vidéo entièrement conçu au pays. Séduira-t-il les marchés américain et européen ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers