Extension Factory Builder
13/10/2010 à 11:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Photo datée de 2004 du secrétaire exécutif des FDLR, Callixte Mbarushimana. Photo datée de 2004 du secrétaire exécutif des FDLR, Callixte Mbarushimana. © AFP

Callixte Mbarushimana, le chef des FDLR arrêté à Paris en exécution d’un mandat de la CPI, est aussi un des responsables du génocide au Rwanda en 1994, selon l’association de rescapés tutsis, Ibuka.

L’arrestation de  Callixte Mbarushimana en tant que secrétaire exécutif des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) pourrait-elle occulter son rôle dans le génocide rwandais de 1994. Oui, craint le président de la principale association de rescapés tutsis, Ibuka (« souviens-toi », en rwandais), qui a estimé mercredi 13 octobre que le dirigeant des FDLR aurait d’abord dû être jugé pour ce crime avant d’être déféré devant la Cour pénale internationale (CPI).

« Son arrestation est en soi une bonne nouvelle mais elle ne devrait pas cacher son rôle dans le génocide commis contre les Tutsis au Rwanda en 1994 », a déclaré Théodore Simburudali, le président d'Ibuka.

Le dirigeant rebelle hutu rwandais a été interpellé à Paris , a-t-on appris lundi 11 octobre, en exécution d’un mandat d’arrêt émis contre lui par la CPI. Il est accusé de cinq chefs de crimes contre l’humanité et de six chefs de crimes de guerre, notamment de meurtres, viols, de tortures, de traitements inhumains et de destructions de biens, des crimes commis en République démocratique du Congo en 2009.

Le TPIR avant la CPI

Callixte Mbarushimana « s’est distingué dans les massacres de Tutsis », avec qui il travaillait au sein du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), à des barrages routiers dressés dans la capitale Kigali. Le président d’Ibuka, l’accuse en ces termes : « Il a utilisé le matériel du Pnud dans la recherche des Tutsis. »

Selon lui, le dirigeant des FDLR méritait d’être jugé par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) basé à Arusha en Tanzanie, avant sa comparution devant la CPI pour ses crimes postérieurs au génocide rwandais.

Mais Callixte Mbarushimana ne figure pas parmi les personnes recherchées par le Tribunal d’Arusha. Une enquête le concernant a cependant bien eu lieu. Elle portait sur son implication présumée dans le génocide, qui a fait 800 000 morts selon l’ONU, dont une majorité de Tutsis, en 1994.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

Rwanda : deux nouveaux génocidaires présumés seront jugés à Paris

Rwanda : deux nouveaux génocidaires présumés seront jugés à Paris

Après Pascal Simbikangwa, jugé en France et condamné à 25 ans de détention en mars 2014, c’est au tour de Tito Barahira et Octavien Ngenzi d'être accusés sur le sol fran&cced[...]

Ashish Thakkar, un businessman presque parfait

Partenaire du banquier Bob Diamond en Afrique, cet homme d'affaires anglo-ougandais bâtit sa légende en même temps que sa fortune. Enquête sur un réfugié autodidacte devenu grand[...]

Rwanda : où étiez-vous le 6 avril 1994 ?

Rescapée du génocide, la chorégraphe rwandaise multicarte Dorothée Munyaneza mêle tous les arts à sa disposition pour retranscrire ses souvenirs et confronter le spectateur à[...]

Jean-Damascène Habarurema, marathonien philosophe, entre la France et le Rwanda

Rescapé du génocide, ce Rwandais court le marathon pour la France et travaille sur une thèse de philosophie.[...]

Rwanda : Valentine Rugwabiza, de l'OMC à l'intégration est-africaine

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Louise Mushikiwabo, héraut du Rwanda de Paul Kagamé

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Philippe Meilhac, l'as du Rwanda

De confortables honoraires, une grande exposition médiatique, le tout dans un cadre juridique familier, hérité du temps des colonies... Quelles que soient la complexité des dossiers ou la[...]

Rwanda : Augustin Ngirabatware, génocidaire sous protection

Soutenu par l'OCDE, la Francophonie et d'éminents universitaires européen, l'ancien ministre rwandais Augustin Ngirabatware a été condamné le 18 décembre à trente ans[...]

Rwanda : Kigeli V, un roi têtu

Le gouvernement rwandais a souhaité offrir au roi Kigeli V, 78 ans, en exil dans la banlieue de Washington depuis 1992, une chance de rentrer au pays.[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20101013112648 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20101013112648 from 172.16.0.100