Extension Factory Builder
15/09/2010 à 09:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de la transition en Guinée, le général Sékouba Konaté vote lors du premier tour. Le président de la transition en Guinée, le général Sékouba Konaté vote lors du premier tour. © AFP

D'après son secrétaire général, le président de la transition guinéenne souhaite maintenir le second tour de la présidentielle au 19 septembre, mais attend d'avoir consulté les parties pour trancher.

Après les violences du week-end dernier et malgré la suspension de la campagne présidentielle, Sékouba Konaté semble très réticent à bousculer le calendrier électoral.

Le président de la transition guinéenne a « la ferme volonté de respecter les délais et les engagements » pris à l'égard « du peuple de Guinée et de la communauté internationale », a affirmé le secrétaire général de la Présidence, Tibou Kamara, sur les ondes de la Radio télévision guinéenne (RTG) mardi soir.

La date du 19 septembre pour le second tour, avait fini par faire l'objet d'un consensus entre les deux candidats en lice début août, plus d'un mois après le premier tour.

Adresse à la nation dans la journée

Toutefois la décision ne semble pas encore prise : Sékouba Konaté doit adresser un message à la nation guinéenne dans la journée.

Entre temps, le président de la transition doit consulter les acteurs de cette élection. Il estime « qu'il est important que l'ensemble des acteurs se prononcent clairement sur la possibilité de tenir la date du 19 septembre », a déclaré Tibou Kamara. « C'est à la suite des avis des uns et du sentiment des autres que le chef de l'État fondera sa décision et son jugement par rapport à la suite du processus de transition », a-t-il ajouté.

Rendant hommage au président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) Ben Sékou Sylla, décédé hier dans un hôpital parisien, Tibou Kamara a appelé à « tirer les leçons de sa disparition en ne laissant pas le vide s'installer » et en réussissant « des élections libres et démocratiques ».

On se souvient que Sékouba Konaté était demeuré inflexible sur la tenue du premier tour de la présidentielle à la date prévue (le 27 juin), malgré les doutes alors exprimés par le Premier ministre de la transition, Jean-Marie Doré.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Guinée : l'opposition exclut un dialogue sans modification du calendrier électoral

Guinée : l'opposition exclut un dialogue sans modification du calendrier électoral

L'opposition guinéenne manifestera jusqu'à ce que le président Alpha Condé accepte une modification du calendrier électoral et l'organisation des scrutins locaux avant la présidentielle,[...]

Les pays touchés par Ebola demandent un "Plan Marshall" de 8 milliards de dollars

Les trois pays les plus touchés par le virus Ebola (Guinée, Liberia et Sierra Leone) ont demandé vendredi depuis Washington un "Plan Marshall" s'élevant à huit milliards de dollars[...]

Guinée : des militants de l'opposition condamnés pour "attroupement sur la voie publique"

Les tribunaux de Dixinn (banlieue de Conakry) et de Matam ont prononcé des décisions de justice à l'encontre de prévenus accusés d'avoir participé aux manifestations des 13 et 14[...]

Ebola : les chefs d'État de la Guinée, du Liberia et du Sierra Leone reçus par Barack Obama

Les présidents des trois pays les plus durement touchés par Ebola, la Guinée, le Liberia et le Sierra Leone, ont été reçus à la Maison Blanche par le président[...]

Guinée : l'opposition suspend ses manifestations jusqu'à lundi

Après deux jours d'affrontements entre ses partisans et les forces de l'ordre, l'opposition guinéenne a annoncé mardi la suspension de ses manifestations jusqu'à lundi. Alors que, de son[...]

Guinée : les élections communales d'abord

Vincent Foucher est analyste principal pour l'Afrique de l'Ouest à l’International Crisis Group (ICG).[...]

Ballets africains : quand la Guinée abandonne ses danseurs

Ils ont contribué au rayonnement culturel de leur pays à travers les plus grandes scènes du monde dès les années 1950. Et pourtant, l'État a abandonné ses danseurs,[...]

Guinée : reprise des affrontements entre opposants et forces de l'ordre à Conakry

Les échauffourées entre partisans de l'opposition et policiers guinéens ont repris mardi matin à Conakry, au lendemain d'une journée de heurts qui ont fait un mort et au moins une dizaine de [...]

Guinée : un mort et plusieurs blessés lors d'une manifestation de l'opposition

La manifestation de l'opposition guinéenne, lundi à Conakry, a dégénéré. Selon un bilan officiel, un jeune homme est décédé après avoir reçu une balle[...]

Guinée : comment la manifestation contre l'insécurité a viré à l'affrontement avec la police

Pour protester notamment contre l'agression le 4 avril de son porte-parole, l'opposition guinéenne a appelé lundi ses partisans à descendre dans les rues de Conakry. Une "volonté d'instituer de la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100915091049 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100915091049 from 172.16.0.100