Extension Factory Builder
15/09/2010 à 09:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de la transition en Guinée, le général Sékouba Konaté vote lors du premier tour. Le président de la transition en Guinée, le général Sékouba Konaté vote lors du premier tour. © AFP

D'après son secrétaire général, le président de la transition guinéenne souhaite maintenir le second tour de la présidentielle au 19 septembre, mais attend d'avoir consulté les parties pour trancher.

Après les violences du week-end dernier et malgré la suspension de la campagne présidentielle, Sékouba Konaté semble très réticent à bousculer le calendrier électoral.

Le président de la transition guinéenne a « la ferme volonté de respecter les délais et les engagements » pris à l'égard « du peuple de Guinée et de la communauté internationale », a affirmé le secrétaire général de la Présidence, Tibou Kamara, sur les ondes de la Radio télévision guinéenne (RTG) mardi soir.

La date du 19 septembre pour le second tour, avait fini par faire l'objet d'un consensus entre les deux candidats en lice début août, plus d'un mois après le premier tour.

Adresse à la nation dans la journée

Toutefois la décision ne semble pas encore prise : Sékouba Konaté doit adresser un message à la nation guinéenne dans la journée.

Entre temps, le président de la transition doit consulter les acteurs de cette élection. Il estime « qu'il est important que l'ensemble des acteurs se prononcent clairement sur la possibilité de tenir la date du 19 septembre », a déclaré Tibou Kamara. « C'est à la suite des avis des uns et du sentiment des autres que le chef de l'État fondera sa décision et son jugement par rapport à la suite du processus de transition », a-t-il ajouté.

Rendant hommage au président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) Ben Sékou Sylla, décédé hier dans un hôpital parisien, Tibou Kamara a appelé à « tirer les leçons de sa disparition en ne laissant pas le vide s'installer » et en réussissant « des élections libres et démocratiques ».

On se souvient que Sékouba Konaté était demeuré inflexible sur la tenue du premier tour de la présidentielle à la date prévue (le 27 juin), malgré les doutes alors exprimés par le Premier ministre de la transition, Jean-Marie Doré.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Drague : le bal des faux-culs

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Ebola en Afrique de l'Ouest : le bilan passe le cap des 600 morts, dont 68 en 5 jours

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le bilan de l'épidémie de fièvre Ebola qui frappe la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone depuis mars a désormais franchi le cap des 600[...]

Selon l'OMS, l'épidémie de virus Ebola "peut être stoppée" en Afrique de l'Ouest

Après une accalmie au mois d'avril, la grave épidémie de virus Ebola qui touche l'Afrique de l'Ouest est repartie à la hausse ces derniers jours. Selon des responsables de l'OMS, celle-ci peut encore[...]

Ebola : l'Afrique de l'Ouest réunie à Accra pour riposter à l'épidémie

L'Afrique de l'Ouest, dont onze pays sont réunis à Accra en compagnie d'experts internationaux mercredi et jeudi, tente de riposter à l'épidémie d'Ebola qui a déjà fait 467 morts[...]

Guinée : Ebola, la fièvre monte à Conakry

Ebola tue maintenant au Liberia et en Sierra Leone, mais c'est toujours la Guinée qui paie le plus lourd tribut. Reportage dans un hôpital de Conakry, où l'on se bat pour sauver des vies.[...]

Guinée : polémique entre Alpha Condé et MSF autour de l'épidémie d'Ebola

Le torchon brûle entre le président guinéen, Alpha Condé, et l'organisation Médecins sans frontières (MSF). Lundi 23 juin, celle-ci avait ainsi estimé que l'épidémie[...]

Ebola : l'épidémie est "hors de contrôle" en Afrique de l'Ouest, selon MSF

L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a affirmé lundi que la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone comptaient "60 foyers actifs" de fièvre hémorragique, en grande partie due au[...]

Massacre du 28 septembre en Guinée : "Il y a aura une justice nationale", assure Cheick Sako

Une semaine après les déclarations du Général Sékouba Konaté - qui affirme avoir déposé auprès de la Cour pénale internationale (CPI) une liste de noms de[...]

Hausse des cas d'Ebola en Guinée

Une hausse des cas de fièvre hémorragique, essentiellement due au virus Ebola, suscite l'inquiétude des Guinéens, pays le plus affecté par l'épidémie qui affecte aussi la Sierra[...]

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le virus Ebola continue de se propager dans trois pays d'Afrique de l'Ouest. Le bilan s'alourdissant, l'épidémie actuelle est d'ores et déjà la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers