Extension Factory Builder
10/08/2010 à 16:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Alpha Condé (à g.) et Cellou Dallein Diallo (à dr.) d'accord pour la date du 19 septembre. Alpha Condé (à g.) et Cellou Dallein Diallo (à dr.) d'accord pour la date du 19 septembre. © Reuters/Youri Lenquette pour J.A.

L’annonce de la date choisie pour le second tour de la présidentielle guinéenne a soulagé tout le monde, et particulièrement les deux candidats encore en lice.

Les deux partis qui verront leur représentant s’affronter au second tour de l’élection présidentielle en Guinée – celui de Cellou Dalein Diallo, l’UFDG et celui d’Alpha Condé, le RPG – ont fait savoir leur satisfaction à l’annonce de la date enfin choisie pour cette échéance.

Celui-ci aura lieu le 19 septembre prochain, soit près de trois mois après le premier tour.

« Éviter à notre pays des violences »

« Notre souhait était que le scrutin se tienne le plus vite possible. Maintenant que nous avons une date, c'est bien et c'est très bien d'ailleurs. Chacun est fixé, notre combat consiste à remporter cette élection de façon incontestable », a déclaré l'ancien Premier ministre, Cellou Dalein Diallo. « Nous avons les moyens et les militants pour arriver à notre fin », a-t-il ajouté.

Au RPG, le secrétaire administratif du parti d’Alpha Condé a « pris acte de cette décision ». Au nom de l’opposant historique au  régime guinéen, il a demandé « que les imperfections et autres faiblesses constatées au premier tour soient revues et corrigées. Notre exigence, c'est de ne pas accepter les légèretés constatées et sciemment entretenues lors du premier tour. Que chacun s'y mette pour un bon déroulement du scrutin pour éviter à notre pays des violences ».

Dénouement du processus électoral

La date du second tour a été annoncée lundi par le Cabinet du président de la transition Sékouba Konaté. Le 6 août, la Cour suprême l'avait officiellement reportée sine die, ce qui avait été perçu comme une victoire du Premier ministre Jean-Marie Doré, qui militait ouvertement pour différer ce deuxième tour de scrutin.

Mais une partie de l'opinion guinéenne s'inquiétait pour l'achèvement du processus électoral, dont le premier tour est entaché de recours pour fraude et bourrage d’urnes.

Le 27 juin dernier, les Guinéens ont voté dans le calme, choisissant parmi 24 candidats. Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé ont respectivement obtenu 43,69 % et 18,25 % des suffrages. Il s’agit de la première élection libre depuis l’indépendance en 1958 du pays, qui n'a connu que des régimes dictatoriaux civils et militaires.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Deux congrès qui divisent l'UFC

Article pr�c�dent :
Condamnations en série

Réagir à cet article

Guinée

Guinée : l'opposition exclut un dialogue sans modification du calendrier électoral

Guinée : l'opposition exclut un dialogue sans modification du calendrier électoral

L'opposition guinéenne manifestera jusqu'à ce que le président Alpha Condé accepte une modification du calendrier électoral et l'organisation des scrutins locaux avant la présidentielle,[...]

Les pays touchés par Ebola demandent un "Plan Marshall" de 8 milliards de dollars

Les trois pays les plus touchés par le virus Ebola (Guinée, Liberia et Sierra Leone) ont demandé vendredi depuis Washington un "Plan Marshall" s'élevant à huit milliards de dollars[...]

Guinée : des militants de l'opposition condamnés pour "attroupement sur la voie publique"

Les tribunaux de Dixinn (banlieue de Conakry) et de Matam ont prononcé des décisions de justice à l'encontre de prévenus accusés d'avoir participé aux manifestations des 13 et 14[...]

Ebola : les chefs d'État de la Guinée, du Liberia et du Sierra Leone reçus par Barack Obama

Les présidents des trois pays les plus durement touchés par Ebola, la Guinée, le Liberia et le Sierra Leone, ont été reçus à la Maison Blanche par le président[...]

Guinée : l'opposition suspend ses manifestations jusqu'à lundi

Après deux jours d'affrontements entre ses partisans et les forces de l'ordre, l'opposition guinéenne a annoncé mardi la suspension de ses manifestations jusqu'à lundi. Alors que, de son[...]

Guinée : les élections communales d'abord

Vincent Foucher est analyste principal pour l'Afrique de l'Ouest à l’International Crisis Group (ICG).[...]

Ballets africains : quand la Guinée abandonne ses danseurs

Ils ont contribué au rayonnement culturel de leur pays à travers les plus grandes scènes du monde dès les années 1950. Et pourtant, l'État a abandonné ses danseurs,[...]

Guinée : reprise des affrontements entre opposants et forces de l'ordre à Conakry

Les échauffourées entre partisans de l'opposition et policiers guinéens ont repris mardi matin à Conakry, au lendemain d'une journée de heurts qui ont fait un mort et au moins une dizaine de [...]

Guinée : un mort et plusieurs blessés lors d'une manifestation de l'opposition

La manifestation de l'opposition guinéenne, lundi à Conakry, a dégénéré. Selon un bilan officiel, un jeune homme est décédé après avoir reçu une balle[...]

Guinée : comment la manifestation contre l'insécurité a viré à l'affrontement avec la police

Pour protester notamment contre l'agression le 4 avril de son porte-parole, l'opposition guinéenne a appelé lundi ses partisans à descendre dans les rues de Conakry. Une "volonté d'instituer de la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100810162147 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100810162147 from 172.16.0.100