Extension Factory Builder
09/07/2010 à 19:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La reine Paola lors de sa visite à Kinshasa, le 1er juillet 2010. La reine Paola lors de sa visite à Kinshasa, le 1er juillet 2010. © AFP

À Kinshasa, la Reine des Belges a reçu des bijoux somptueux. Des cadeaux qui font grincer des dents...

Lors de son séjour à Kinshasa pour la commémoration du cinquantenaire de la République démocratique du Congo, la Reine des Belges, Paola, s’est vu offrir des bijoux par le couple présidentiel congolais. Un cadeau pour le moins embarrassant qui fait les délices de la presse belge…

Lorsque le quotidien belge La dernière heure a fait état du somptueux cadeau reçu par la Reine à Kinshasa la semaine dernière, le Palais royal s’est empressé de préciser que la parure - un collier, des boucles d’oreille et un bracelet en « diamants et pierres précieuses » - serait propriété de l’État (tout en restant à la disposition de la famille royale).

Pendant ce temps, l’ambassade de la République démocratique du Congo a démenti l’information, arguant que le seul cadeau qui ait été offert par le président Kabila au couple royal - ainsi qu'à tous les autres invités - était une « montre à l’effigie du cinquantenaire ».

Malaise

Le Palais royal a finalement concilié les deux déclarations officielles. Oui, il y a bien un cadeau. Non, il ne vient pas du président Joseph Kabila… mais de son épouse Olive Lembe Di Sita.

De toute évidence, les deux pays ne sont pas très à l’aise dans cette histoire. Et la presse belge - en particulier néerlandophone - a pris un malin plaisir à égratigner les deux parties. Les scandales de corruption et de violation de droits de l’homme en RD Congo ont refait surface pour l’occasion.

Mais c’est encore la monarchie belge que ces révélations mettent le plus en difficultés. La presse mettant en avant l’indécence de son train de vie en cette période de disette. Après la poussée victorieuse des partis indépendantistes flamands aux dernières législatives, le roi Albert II n’avait pas besoin de ça.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Le président défie l'armée

Article pr�c�dent :
Les champions visent les pays émergents

Réagir à cet article

RD Congo

Drôles de révolutionnaires !

Drôles de révolutionnaires !

De dangereux émeutiers prêts à utiliser la violence pour déstabiliser l'État ? C'est ainsi que les autorités congolaises ont, après leur interpellation, présenté[...]

Kyungu wa Kumwanza : "La RDC doit privilégier les échéances électorales importantes"

De retour de Kinshasa, où il a pris part la semaine dernière à la réunion du bureau politique de la coalition au pouvoir, convoquée par le président Joseph Kabila, Antoine Gabriel Kyungu[...]

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

Près de deux semaines après leur arrestation à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, plusieurs militants[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne survient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

RDC : face aux rebelles rwandais, l'armée progresse sans vrai combat

"Une guerre sans combattants?" L'armée congolaise progresse au Sud-Kivu face à des rebelles rwandais des FDLR qui préfèrent fuir, faisant craindre que les problèmes causés par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100709173722 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100709173722 from 172.16.0.100