Extension Factory Builder
01/07/2010 à 19:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La belle Naomi devra se présenter face à la 'bête' Charles Taylor. La belle Naomi devra se présenter face à la "bête" Charles Taylor. © AFP

La comparution du top model britannique Naomi Campbell au procès de Charles Taylor a été fixée au 29 juillet. Son témoignage pourrait faire capoter la défense de l'ancien président du Liberia, accusé de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre.

Mis à jour le 1er juillet à 19h20.

La belle voulait se dérober. C’est désormais trop tard : Naomi Campbell, la mannequin britannique d’origine jamaïquaine, ne devrait pas tarder à témoigner devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL), qui est hébergé à la Haye par la Cour pénale internationale (CPI). Une date est même déjà fixée : le 29 juillet.

Le tribunal avait annoncé plus tôt dans la journée du 1er juillet que la belle serait dans l’obligation de se présenter devant sa juridiction. La chambre « ordonne que l'accusation prépare et soumette sur le champ une citation à comparaître dans le but de témoigner » et ordonne de transmettre celle-ci « aux autorités compétentes de l'Etat dans lequel Mlle Campbell réside », indiquait une ordonnance datée de mercredi. Le zèle des avocats des parties civiles n'a pas tardé à produire son effet.

Viols, meurtres et mutilations

En cause : une sombre affaire de « diamants du sang » ayant pour cadre le procès de l’ex-président libérien Charles Taylor, poursuivi pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, entre autres chefs d’accusation particulièrement lourds. Et très gênants pour l’image de la top-modèle, puisqu’il s’agit de meurtres, de viols, de mutilations et d'enrôlement d'enfants soldats durant la guerre civile en Sierra Leone qui a fait 120 000 morts et des milliers de mutilés entre 1991 et 2001. En clair, Taylor est accusé d'avoir dirigé en sous-main les rebelles sierra-léonais du Front révolutionnaire uni (RUF) en leur fournissant armes et munitions en échange de diamants.

L’accusation de Charles Taylor soupçonne la « Panthère » d’avoir reçu en cadeau un diamant des mains de Charles Taylor en marge d’un dîner organisé par le président sud-africain Nelson Mandela en 1997. A cette époque, toujours selon l’accusation, Taylor s'était rendu en septembre 1997 en Afrique du Sud pour vendre ou échanger des diamants reçus des rebelles sierra-léonais en échange d’armes.

Même blessée, la « bête » reste influente

Charles Taylor, 62 ans, jugé depuis janvier 2008, nie avoir jamais eu de diamants bruts en sa possession et avait démenti catégoriquement, le 14 janvier, avoir donné un diamant au mannequin. Laquelle ne s’était pas prononcée sur la réalité des faits - ce qui pourrait porter un coup fatal ou consolider la stratégie de défense de l’ancien président - mais avait déclaré publiquement ne pas vouloir être impliquée dans cette affaire.

Le TSSL avait annoncé mercredi que les juges avaient accepté que Naomi Campbell, son agent Carol White et l'actrice Mia Farrow témoignent au procès de Charles Taylor. Comme la « Panthère » souhaitait rester discrète, il fallait une citation à comparaître pour l’obliger à se présenter devant le tribunal, où elle devrait bientôt faire face à celui qu’on présente comme l'un des plus impitoyables dictateurs africains de ces vingt dernières années. Mais, même blessée, la « bête » reste influente : son procès avait été délocalisé de Freetown à La Haye pour éviter tout risque de déstabilisation de la région…
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

Accusée d'adultère, une Syrienne est lapidée par son père et des jihadistes

Accusée d'adultère, une Syrienne est lapidée par son père et des jihadistes

Une Syrienne a été lapidée par son père et des jihadistes de l'organisation de l'État islamique dans le centre de la Syrie, selon une vidéo publiée mardi sur Youtube. Elle[...]

Football : le Camerounais Samuel Eto'o élu "Boulard d'or" 2014

C'est une distinction qui manquait encore à Samuel Eto'o. Mardi, le Camerounais a été élu "Boulard d'or" par les lecteurs du quotidien "L'Équipe", devant Zlatan Ibrahimovic [...]

RDC : le docteur Mukwege lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

La course pour la direction du Bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Cinéma : "Bande de filles", quatre ado dans le vent

Porté par des actrices non professionnelles, le film de Céline Sciamma "Bande de filles" pose un regard plein de fraîcheur sur les banlieues françaises.[...]

Mali : ouverture du troisième round de négociations à Alger

Les pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés ont repris mardi à Alger. Le ministre malien des Affaires étrangères a appelé les différents mouvements à c[...]

Comores : le juge et les putschistes présumés

Aux Comores, la justice prend son temps pour traiter les dossiers des auteurs présumés de la tentative de coup d'État du 19 avril 2013.[...]

Forces irakiennes : l'armée des ombres

Désorganisées, mal formées, livrées à elles-mêmes, les forces de sécurité nationales irakiennes essuient déroute sur déroute face aux jihadistes de l'&Ea[...]

Côte d'Ivoire : incertitudes sur le début du procès de Simone Gbagbo

La date du procès de 83 personnalités pro-Gbagbo, dont l'ancienne Première dame Simone Gbagbo, censé s'ouvrir mercredi, reste hypothétique. L'un des avocats de la défense a déclar&e[...]

Soudan : Omar el-Béchir candidat à sa réélection en 2015

Le président soudanais Omar el-Béchir est candidat à sa réélection pour la présidentielle prévue pour avril 2015. Il a été réélu mardi chef du Parti du C[...]

France : Christophe de Margerie l'Africain

Surnommé "Big moustache", le dirigeant de Total Christophe Margerie, mort dans le crash de son jet à l'aéroport de Moscou, a su faire fructifier l'héritage africain du groupe français. [...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers