Extension Factory Builder
01/07/2010 à 19:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La belle Naomi devra se présenter face à la 'bête' Charles Taylor. La belle Naomi devra se présenter face à la "bête" Charles Taylor. © AFP

La comparution du top model britannique Naomi Campbell au procès de Charles Taylor a été fixée au 29 juillet. Son témoignage pourrait faire capoter la défense de l'ancien président du Liberia, accusé de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre.

Mis à jour le 1er juillet à 19h20.

La belle voulait se dérober. C’est désormais trop tard : Naomi Campbell, la mannequin britannique d’origine jamaïquaine, ne devrait pas tarder à témoigner devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL), qui est hébergé à la Haye par la Cour pénale internationale (CPI). Une date est même déjà fixée : le 29 juillet.

Le tribunal avait annoncé plus tôt dans la journée du 1er juillet que la belle serait dans l’obligation de se présenter devant sa juridiction. La chambre « ordonne que l'accusation prépare et soumette sur le champ une citation à comparaître dans le but de témoigner » et ordonne de transmettre celle-ci « aux autorités compétentes de l'Etat dans lequel Mlle Campbell réside », indiquait une ordonnance datée de mercredi. Le zèle des avocats des parties civiles n'a pas tardé à produire son effet.

Viols, meurtres et mutilations

En cause : une sombre affaire de « diamants du sang » ayant pour cadre le procès de l’ex-président libérien Charles Taylor, poursuivi pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, entre autres chefs d’accusation particulièrement lourds. Et très gênants pour l’image de la top-modèle, puisqu’il s’agit de meurtres, de viols, de mutilations et d'enrôlement d'enfants soldats durant la guerre civile en Sierra Leone qui a fait 120 000 morts et des milliers de mutilés entre 1991 et 2001. En clair, Taylor est accusé d'avoir dirigé en sous-main les rebelles sierra-léonais du Front révolutionnaire uni (RUF) en leur fournissant armes et munitions en échange de diamants.

L’accusation de Charles Taylor soupçonne la « Panthère » d’avoir reçu en cadeau un diamant des mains de Charles Taylor en marge d’un dîner organisé par le président sud-africain Nelson Mandela en 1997. A cette époque, toujours selon l’accusation, Taylor s'était rendu en septembre 1997 en Afrique du Sud pour vendre ou échanger des diamants reçus des rebelles sierra-léonais en échange d’armes.

Même blessée, la « bête » reste influente

Charles Taylor, 62 ans, jugé depuis janvier 2008, nie avoir jamais eu de diamants bruts en sa possession et avait démenti catégoriquement, le 14 janvier, avoir donné un diamant au mannequin. Laquelle ne s’était pas prononcée sur la réalité des faits - ce qui pourrait porter un coup fatal ou consolider la stratégie de défense de l’ancien président - mais avait déclaré publiquement ne pas vouloir être impliquée dans cette affaire.

Le TSSL avait annoncé mercredi que les juges avaient accepté que Naomi Campbell, son agent Carol White et l'actrice Mia Farrow témoignent au procès de Charles Taylor. Comme la « Panthère » souhaitait rester discrète, il fallait une citation à comparaître pour l’obliger à se présenter devant le tribunal, où elle devrait bientôt faire face à celui qu’on présente comme l'un des plus impitoyables dictateurs africains de ces vingt dernières années. Mais, même blessée, la « bête » reste influente : son procès avait été délocalisé de Freetown à La Haye pour éviter tout risque de déstabilisation de la région…
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

Burkina : qui sont les principaux acteurs du 30 octobre ?

Burkina : qui sont les principaux acteurs du 30 octobre ?

La situation restait confuse jeudi en fin de journée au Burkina Faso. L’armée semblait avoir pris le contrôle de la situation en annonçant la dissolution du gouvernement et en instaurant une[...]

Au Burkina, l'armée annonce une transition de douze mois pour diriger le pays

Une déclaration du chef d'État-major général des armées du Burkina, Honoré Nabéré Traoré, annonce la dissolution de l'Assemblée nationale ainsi que du gouvern[...]

Exclusif : la lettre de François Hollande qui mettait en garde Blaise Compaoré

Dans une lettre datée du 7 octobre, le chef de l'État français, François Hollande, mettait en garde Blaise Compaoré. Il lui expliquait comment le Burkina pourrait "être un exemple"[...]

Niger : neuf membres des forces de sécurité tués près du Mali

Dans un communiqué officiel, Niamey a annoncé jeudi que neuf membres des forces de sécurité ont été tués dans plusieurs attaques simultanées dans la région de Tillab&e[...]

Burkina : Blaise Compaoré assure vouloir remettre le pouvoir à l'issue d'une transition

En prenant d'assaut l'Assemblée nationale, jeudi matin, à Ouagadougou, les manifestants ont eu raison du vote du projet de loi sur la modification de la Constitution burkinabè, qui doit permettre à Blai[...]

La grande mosquée Massalikoul Djinane de Dakar sort de terre

Ce sera la plus grande mosquée du pays et sans doute d'Afrique de l'Ouest. Un chantier colossal, des mensurations qui donnent le tournis... Le tout grâce à la générosité des mouride[...]

RDC : neuf nouveaux corps de civils découverts à Beni

La société civile locale a annoncé jeudi la découverte de neuf nouveaux corps de personnes assassinées dans plusieurs localités du territoire de Beni, portant le bilan de récents ma[...]

Ebola - CAN 2015 : Keita, Chermiti, Ndinga, N'Ganga... l'idée d'un report fait son chemin

Si l’avenir de la CAN 2015 (17 janvier-8 février) se jouera dans les prochains jours, les joueurs potentiellement concernés par la compétition commencent à s’exprimer. Et ceux que Jeune Af[...]

Ebola : le co-découvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Kenya : Ban Ki-Moon appelle à mettre fin à l'excision

Dans le cadre d'une campagne mondiale contre l'excision lancée avec le quotidien britannique "The Guardian", Ban Ki-moon a appelé jeudi à Nairobi à mettre fin à la mutilation gén[...]

Mozambique : le candidat du Frelimo, Filipe Nyusi, officiellement élu président

La Commission électorale nationale du Mozambique (NEC) a annoncé jeudi les résultats officiels de l'élection présidentielle du 15 octobre. Filipe Jacinto Nyusi, le candidat du Frelimo, en sort va[...]

Tortures au Zimbabwe : la police sud-africaine appelée à ouvrir des nouvelles enquêtes

À la suite d'une requête d'association des droits humains, la Cour constitutionnelle sud-africaine a ordonné jeudi pour la troisième fois à la police nationale d'ouvrir une enquête sur des c[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers