Extension Factory Builder
21/06/2010 à 18:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le tanker Probo Koala battait pavillon panaméen. Le tanker Probo Koala battait pavillon panaméen. © Reuters

Ouvert le 1er juin, le procès à Amsterdam de la société Trafigura, qui avait affrété le Probo Koala en 2006, est à un tournant. Avant les plaidoiries de la défense, la procureure a demandé une amende de deux millions d’euros contre la multinationale et des peines de prison ferme contre plusieurs de ses employés.

Jugé à Amsterdam, la société Trafigura est poursuivie dans l'affaire du Probo Koala pour infraction aux législations sur les importations, les exportations de déchets et la protection de l'environnement, ainsi que pour faux en écriture. Le négociant en produits pétroliers encourt une amende de 2,1 millions d'euros. Et il aura bien du mal à y échapper.

Lundi 21 juin, trois semaines après l'ouverture du procès, le réquisitoire du parquet a clairement pointé du doigt la responsabilité de Trafigura. Le négociant en produits pétroliers avait affrété le Probo Koala, le cargo qui, en 2006, avait déversé ses déchets toxiques en Côte d'Ivoire provoquant, selon la justice ivoirienne, 17 décès et des milliers d'intoxications (ce que la multinationale a toujours nié).

La procureure du tribunal d'Amsterdam, Renske Mackor, a requis une amende de deux millions d'euros contre la multinationale qui, selon elle, porte « la responsabilité finale pour toute la procédure à bord du Probo Koala ». La société a « placé ses propres intérêts commerciaux au-dessus de ceux de la santé et de l'environnement, aussi bien ici aux Pays-Bas qu'en Côte d'Ivoire », a-t-elle encore affirmé.

Aucun dirigeant présent

Celle-ci a également demandé des peines d’emprisonnement à l’encontre de plusieurs employés de Trafigura : un an de prison pour Naeem Ahmed, 43 ans, qui avait coordonné l'escale du cargo dans le port d'Amsterdam, et 4 mois de prison pour le capitaine ukrainien du cargo, Sergiy Chertov, 46 ans. Ils n’étaient pas présents au procès. Pas plus qu’aucun dirigeant de la multinationale, d'ailleurs.

Le parquet a également requis 6 mois de prison dont 3 mois avec sursis contre l'ancien directeur de la société spécialisée dans le traitement des déchets Amsterdam Port Service (APS), Evert Uittenbosch, 60 ans, jugé pour infraction à la législation sur la protection de l'environnement. Pour cette même infraction, des amendes de 250 000 euros à l'encontre d'APS et de 150 000 euros à l'encontre de la ville d'Amsterdam ont été réclamées.

« Les employés de Trafigura avaient connaissance de la nocivité des déchets », a souligné la procureure dans son réquisitoire. Le Probo Koala avait accosté le 2 juillet 2006 dans le port d'Amsterdam où ses slops (résidus de nettoyage des cales) devaient être traités. Mais l'opération avait été annulée car APS avait demandé un prix de traitement trente fois supérieur à celui convenu, les slops s'avérant plus toxiques qu'annoncé. Le cargo était reparti trois jours plus tard.

Nouvelles poursuites aux Pays-Bas ?

C’est la première fois que Trafigura comparaît devant un tribunal pour cette affaire, des accords à Londres et Abidjan ayant entraîné l'abandon des poursuites contre la multinationale pour le déversement des déchets en Cote d'Ivoire. Si les indemnisations des victimes ont enfin commencé, le ministre de l’Intérieur, Désiré Tagro, est visé par une enquête pour corruption et détournements éventuels des sommes allouées aux victimes.

« Ce que nous trouvons dommage, c'est que Trafigura ne soit pas poursuivi ici pour le déchargement (des déchets toxiques) en Côte d'Ivoire », a déclaré Marietta Harjono, une porte-parole de Greenpeace présente à l'audience. L’ONG de défense de l’environnement avait saisi le 16 septembre 2009 la justice néerlandaise pour que les responsables du déversement de déchets toxiques en Côte d'Ivoire soient poursuivis aux Pays-Bas. Mais la justice néerlandaise ne s’est pas encore prononcée dans ce volet de l’affaire. Le procès doit s'achever le 9 juillet, avec un jugement attendu pour le 23 du même mois. (Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : la commission électorale, cocktail explosif

Côte d'Ivoire : la commission électorale, cocktail explosif

L'accord sur la composition de la commission électorale ivoirienne, signé le 11 août entre les partis, est fondamental pour la tenue de la prochaine présidentielle en 2015. S'il s'effrite, les dém[...]

Côte d'Ivoire : l'ombre de gbagbo

Laurent Gbagbo sera bien jugé à la Cour pénale internationale (CPI). C'est officiel depuis le 12 juin, date à laquelle les juges ont confirmé les quatre charges de crimes contre[...]

Ebola : la Côte d'Ivoire annonce l'ouverture de couloirs humanitaires avec la Guinée et le Liberia

La Côte d’Ivoire, épargnée par l'épidémie d'Ebola, a annoncé lundi soir l’ouverture de couloirs humanitaires avec la Guinée et le Liberia. Ses frontières avec ces[...]

Côte d'Ivoire : le siège du FPI attaqué et vandalisé par des jeunes

Un groupe d'une vingtaine de jeunes a saccagé lundi à Abidjan le siège du Front populaire ivoirien (FPI), de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo. Plusieurs membres du parti ont été[...]

Côte d'Ivoire - Christian Bouquet : "Certains n'ont pas tiré de leçons du passé"

Selon Christian Bouquet, spécialiste français de la Côte d'Ivoire et auteur du "Désespoir de Kourouma", des symptômes inquiétants pour la démocratie subsistent.[...]

Côte d'Ivoire : présidentielle 2015, les lièvres et la tortue

Alors que la présidentielle de 2015 se dessine, les grands leaders politiques s'apprêtent à se lancer dans la course. Alassane Ouattara, déjà candidat, préfère, lui, rester[...]

Côte d'Ivoire : le FPI se déchire au sujet de la commission électorale

Le parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo se déchire sur sa participation à la nouvelle commission électorale, chargée d'organiser la cruciale présidentielle de 2015. Pour les[...]

Côte d'Ivoire : un VRP nommé Ouattara

Pour le président ivoirien Alassane Ouattara, qui savourait fin août ses derniers jours de vacances à Mougins, dans le sud de la France, la rentrée s'annonce chargée avec un voyage en[...]

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Après avoir octroyé 60 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lutter contre l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la Banque africaine de[...]

Côte d'Ivoire : la commune du Plateau se fait noter

La commune du Plateau est devenue la deuxième collectivité locale d’Afrique occidentale francophone, après la ville de Dakar, à se faire noter par Bloomfield Investments.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex