Extension Factory Builder
10/06/2010 à 21:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ferdinand Oyono, homme de lettres et diplomate, est décédé le 10 juin à Yaoundé. Ferdinand Oyono, homme de lettres et diplomate, est décédé le 10 juin à Yaoundé. © D.R.

Le célèbre homme politique et écrivain camerounais, Ferdinand Oyono, est décédé le matin du 10 juin, a appris "Jeune Afrique" d'une source proche de la présidence. Il venait d'assister à une cérémonie officielle donnée en l'honneur du secrétaire général des Nations unies au Palais d'Etoudi, à Yaoundé.

C'est devant la voiture qui devait le raccompagner chez lui, après avoir assisté à la réception donnée au Palais d'Etoudi en l'honneur du secrétaire général des Nations unies, le 10 juin en fin de matinée, que Ferdinand Oyono s'est effondré, à l'âge de 80 ans.

Les premiers soins lui ont immédiatement été prodigués tandis que les secours arrivaient. Il a été transporté à l'hôpital général, selon une source proche de la présidence. Il serait décédé pendant le transport, sans que l'on connaisse encore précisément les causes du malaise fatal.

Né le 14 septembre 1929 à Ebolowa (dans le sud du Cameroun), Ferdinand Oyono laisse derrière lui trois romans célèbres, souvenirs d'une Afrique au bord de la décolonisation : Une vie de boy (1956), Le Vieux Nègre et la médaille (1956), Chemin d'Europe (1960).

Après de brillantes études en France (en droit à la Sorbonne, et en diplomatie à l'ENA), il rentre au Cameroun et commence sa longue carrière de diplomate en 1959. Il sera notamment ambassadeur en France, ainsi qu'auprès des Nations unies, et ministre des Affaires étrangères de son pays. Homme de lettres, il a également détenu le portefeuille de la Culture au sein du gouvernement camerounais.

Sa mort devrait être annoncée officiellement dans les heures qui viennent.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Good luck Bafana !

Article pr�c�dent :
Aqmi, la survie au quotidien

Réagir à cet article

Cameroun

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

"Plus jamais Ebola..." : ce sera sans Manu Dibango

Manu Dibango s'est retiré d'un projet musical de sensibilisation à la lutte contre Ebola. Il n'aurait pas supporté que des personnes soient rétribuées pour ce projet censé être[...]

Boko Haram, une guerre qui coûte cher au Cameroun

Le nerf de la guerre contre Boko Haram est un souci de première importance au Cameroun.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Boko Haram : la sale guerre a commencé

Composée des troupes du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, la force régionale s'est lancée dans la bataille pour enrayer l'avancée de la secte jihadiste Boko Haram. Une course contre la[...]

Cameroun : Afriland First Bank ouvre une agence dédiée à la finance islamique

Le groupe bancaire camerounais vient d'ouvrir à Yaoundé sa première agence spécialisée dans la finance islamique et envisage une extension du réseau au reste du pays. Une première[...]

Boko Haram, la tactique du boucher

Le groupe islamiste agit-il en ordre dispersé ou suivant une véritable stratégie militaire ? De batailles en massacres, son organisation se dévoile peu à peu.[...]

Cartographie - Boko Haram sur les traces du califat de Sokoto ?

Les dirigeants de Boko Haram rêveraient-ils de faire revivre le califat de Sokoto, établi au XIXe siècle et disparu au moment de la colonisation britannique ? Leurs intentions ne sont pas claires.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100610210919 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100610210919 from 172.16.0.100