Extension Factory Builder
11/05/2010 à 11:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le mandat du président, François Bozizé, devait initialement se terminer le 11 juin. Le mandat du président, François Bozizé, devait initialement se terminer le 11 juin. © AFP

L’Assemblée nationale a adopté une loi permettant la prolongation du mandat présidentiel jusqu’à l’élection, récemment reportée à une date ultérieure.

Pour éviter tout problème de vacance du pouvoir, l’Assemblée nationale centrafricaine a adopté une nouvelle loi permettant la prolongation du mandat présidentiel en cas de report de la date des élections. Une situation vers laquelle la Centrafrique se dirige sans aucun doute, depuis la récente décision de la Commission électorale indépendante (CEI) de reporter le scrutin.

« Lorsque le processus électoral déclenché dans les délais prévus par la Constitution n'aboutit pas pour cause d'événements imprévisibles (...) avant la fin du mandat du président (...), le président de la République saisit la Cour constitutionnelle afin, d'une part, de constater le risque d'expiration du mandat présidentiel (...) et, d'autre part, d'autoriser le président à conserver ses prérogatives afin de faire organiser les élections », indique le texte de loi, approuvé à 95 voix, contre six défavorables et une abstention, sur un total de 102 députés présents.

« Le processus électoral reprend à partir de la décision de la Cour constitutionnelle, et les nouveaux délais sont obligatoirement fixés en observation stricte des délais prescrits dans le code électoral », dit-il.

Reste à fixer une date

Cette modification de la Constitution devrait permettre au président, François Bozizé, de rester à son poste après l'expiration de son mandat, le 11 juin, et jusqu'à l'organisation des élections. Les scrutins, initialement prévus le 25 avril, ont été repoussés une première fois au 16 mai, puis une deuxième fois à une date ultérieure qui reste à déterminer.

Le report était réclamé par la classe politique, mais également par la société civile et des bailleurs de fonds du processus électoral, qui estiment que la Centrafrique ne rassemblait pas les conditions nécessaires pour la tenue de scrutins exempts de contestation.

Après l'annonce du report, le 29 avril, le Collectif des forces du changement, qui regroupe l'opposition et d'ex-mouvements rebelles, s'était engagé à ne pas « contester la légitimité » de M. Bozizé jusqu'aux élections.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Cinquante ans de rêves assassinés

Article précédent :
Attijariwafa avance ses pions

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Une histoire du génocide (#3) : attentat du 6 avril 1994, la thèse de la culpabilité du FPR ne tient pas la route

Une histoire du génocide (#3) : attentat du 6 avril 1994, la thèse de la culpabilité du FPR ne tient pas la route

Dans ce troisième billet sur le déclenchement du génocide rwandais de 1994, Laurent Touchard* examine les derniers éléments de la thèse accusant le Front patriotique rwandais (FPR) de Paul[...]

Mali - France : le ton monte

Les rapports entre le Mali et la France sont exécrables depuis plusieurs mois. Plus récemment, l'"affaire" Tomi et, surtout, la situation à Kidal, n'arrangent rien.[...]

Côte d'Ivoire : Yaya Touré sera présent au Mondial

Blessé dimanche, l'international ivoirien Yaya Touré ne sera indisponible qu'environ deux grosses semaines, à en croire le manager de son club. Une bonne nouvelle pour la Côte d'Ivoire qui pourra compter[...]

Nigeria : plus de 100 écolières enlevées par Boko Haram à Borno

Les combattants du groupe islamiste Boko Haram ont attaqué lundi soir une école au nord-est du Nigeria. Une attaque au cours de laquelle plus de 100 jeunes filles ont été kidnappées. Les soldats[...]

RDC : à quoi joue Léon Kengo wa Dondo ?

En évoquant une possible révision de la Constitution, le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, a jeté le trouble. A priori, il est exclu de toucher à la limitation du[...]

Football : Séwé Sport de San Pedro, le club ivoirien qui monte

Champion de Côte d’Ivoire en 2012 et 2013 et sans gros moyens, le club de la ville portuaire commence de San-Pedro à se faire une petite réputation en Afrique. Au point de faire de l’ombre[...]

Gambie : Yahya Jammeh suspend les vols en provenance des pays touchés par Ebola

La Gambie a suspendu tous les vols en provenance de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone pour prévenir toute contamination par le virus Ebola.[...]

Soudan du Sud : Djouba, la prochaine "cible" des hommes de Riek Machar

Riek Machar, chef des rebelles au Soudan du Sud, a annoncé lundi soir son intention de s'emparer de Djouba pour chasser du pouvoir le président Salva Kiir. Pour lui, la fin de la guerre ne passe que par le[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

RDC : Abdou Diouf décoré du "Grand cordon Kabila-Lumumba"

Arrivé à la fin de son mandat à la tête de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), Abdou Diouf a été décoré lundi soir à Kinshasa du plus haut grade de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers