Extension Factory Builder
06/05/2010 à 11:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Gilbert Fossoun Houngbo avait accédé à la primature en octobre 2007. Gilbert Fossoun Houngbo avait accédé à la primature en octobre 2007. © D.R.

Comme on s’y attendait, le Premier ministre togolais, Gilbert Fossoun Houngbo, a remis sa démission au chef de l’État, Faure Gnassingbé. Le président veut composer un nouveau gouvernement « de large ouverture ».

Selon un communiqué de la présidence, Faure Gnassingbé a accepté, mercredi 5 mai, la démission du Premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo et « félicité le Premier ministre et l’ensemble du gouvernement pour la qualité du travail accompli ».

« Le président de la République lui a demandé d'assurer l'expédition des affaires courantes jusqu'à la nomination d'un nouveau Premier ministre, ajoute le communiqué. Des discussions politiques seront engagées avec l’ensemble de la classe politique pour la formation d’un nouveau gouvernement de large ouverture politique. »

La démission de Houngbo intervient quarante-huit heures après la prestation de serment du président togolais, réélu le 4 mars dernier pour un deuxième mandat de cinq ans.

Bilan mitigé

Nommé le 7 septembre 2008 au poste de Premier ministre du Togo, Gilbert Fossoun Houngbo est expert-comptable de formation, anciennement secrétaire général adjoint des Nations unies et directeur « Afrique » du Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud). Il avait succédé à la primature en octobre 2007 à Komlan Mally, membre du Rassemblement du peuple togolais (RPT au pouvoir) et actuel ministre de la Santé.

Si Faure Gnassingbé l’a félicité pour la « manière exemplaire » dont il a conduit l’organisation de l'élection présidentielle ainsi que « pour l'immense tâche qu'il a accomplie à la tête du gouvernement », son bilan apparaît cependant mitigé.

En ce qui concerne le scrutin présidentiel, de nombreuses irrégularités dans l’organisation du scrutin présidentiel ont été pointées du doigt par l’Union européenne. Il n’en reste pas moins que les principaux bailleurs étrangers, qui avaient rompu leur coopération avec le Togo depuis une quinzaine d’années, ont progressivement accepté d’aider à nouveau le pays. (avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Les émeutiers de Vélingara condamnés

Article pr�c�dent :
Le spleen des patrons

Réagir à cet article

Togo

Exclusif : Pourquoi le tribunal d'Abidjan a lourdement condamné Ecobank

Exclusif : Pourquoi le tribunal d'Abidjan a lourdement condamné Ecobank

Jeune Afrique révèle le contenu de la décision du Tribunal de commerce d'Abidjan ayant mené à la condamnation du groupe Ecobank, du sud-africain PIC et de Daniel Matjila à payer 7,5 m[...]

Vers une présidentielle en avril au Togo ?

Dans un climat politique tendu, la Cour constitutionnelle doit néanmoins annoncer sans tarder la date du prochain scrutin présidentiel. On se dirigerait vers une élection en avril.[...]

Affaire Ecobank/Tanoh : "La décision du Tribunal d'Abidjan est dépourvue de tout fondement", estime Ecobank

Suite à sa condamnation à payer 7,5 milliards de FCFA à Thierry Tanoh, son ancien directeur général, Ecobank conteste dans un communiqué la compétence du Tribunal de[...]

France : la "marche républicaine" des dirigeants africains à Paris

Plusieurs présidents et ministres du continent ont défilé dimanche à Paris aux côtés de dirigeants du monde entier pour la "marche républicaine" contre le terrorisme. De la[...]

Togo : qui exploitera le mégagisement de Kpémé ?

Désignés en 2012, dans le cadre d'un appel d'offres, trois candidats pour l'exploitation du gisement carbonaté de Kpémé ont dû déposer des offres initiales[...]

Goodluck Jonathan, Laurent Gbagbo, Alpha Condé... Ils seront au coeur de l'actualité en 2015

Qui sera président du Burkina Faso dans un an ? La chute de Blaise Compaoré aura-t-elle un effet au Togo ? Quel sera l'impact de Boko Haram sur le vote des Nigérians ? Qui affrontera Alassane Ouattara[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Le Camerounais Alain Nkontchou rejoint le conseil d'administration d'Ecobank

 Le conseil d'administration d'Ecobank a annoncé la nomination de quatre nouveaux administrateurs non-exécutifs à son conseil d’administration, parmi lesquels le financier camerounais Alain[...]

Togo : les trois réformes que l'opposition réclame à cor et à cri

À quelques mois de l'élection présidentielle de 2015, pouvoir et opposition se déchirent sur la question des réformes institutionnelles et constitutionnelles. Les modifications[...]

Togo : l'opposition appelle à de nouvelles manifestations

L'opposition togolaise a appelé jeudi à un rassemblement "massif" et réclamé une réforme de la Constitution qui n'empêche pas en l'état le président Faure[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100506112041 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100506112041 from 172.16.0.100