Extension Factory Builder
03/05/2010 à 23:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'exercice Flintlock 10 implique quinze pays dans la lutte contre Aqmi. L'exercice Flintlock 10 implique quinze pays dans la lutte contre Aqmi. © AP/Sipa

Environ 1 200 soldats américains, européens et africains participent à un exercice de manœuvres conjointes dans le Sahara. Objectif : renforcer les capacités des armées impliquées dans le cadre de la lutte contre Al-Qaïda au Maghreb islamique.

C'est un exercice de grande envergure que les militaires affectionnent particulièrement. Impliquant des soldats de plusieurs pays d'Afrique et d'Europe sous la supervision d'Africom (commandement militaire américain pour l'Afrique), ces manœuvres conjointes ont lieu chaque année depuis 2005 dans l'espace sahélo-saharien  en vue de renforcer la lutte contre de la lutte contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et la criminalité liée à de nombreux trafics (êtres humains, drogue, cigarettes...).

Dénommée « Flintlock 10 » (pour 2010), la dernière édition a été lancée lundi depuis Ouagadougou, où est établi son centre de commandement. Elle se déroulera jusqu'au 22 mai au Sénégal, au Mali, en Mauritanie, au Tchad, au Nigeria et au Maroc. Neuf pays africains (Algérie, Burkina, Mali, Maroc, Mauritanie, Nigeria, Sénégal, Tchad et Tunisie) et cinq pays d'Europe (Belgique, Espagne, France, Pays-Bas, Royaume-Uni) prennent part à l'opération dont le commandement est assuré par les Etats-Unis et le Burkina.

Environ 1 200 soldats, dont 600 des forces spéciales américaines, plus de 400 Africains et 150 Européens participent à l'exercice. Celui-ci doit faciliter « la coopération régionale en matière de sécurité et de lutte contre les organisations terroristes », a déclaré le commandant adjoint des activités civilo-militaires d'Africom, Anthony Holmes.

Pas de base en Afrique

« Il s'agit de poursuivre la mise en œuvre d'une véritable vision stratégique pour les pays de la zone sahélo-saharienne avec tous les voisins les plus proches, afin de parvenir à l'éradication du terrorisme et de la criminalité transfrontalière sous toutes ses formes », a estimé le ministre burkinabè de la Défense, Yéro Boly.

Devant la presse, le ministre a saisi l'occasion pour affirmer que « le Burkina Faso ne s'est jamais proposé d'accueillir une base militaire américaine ou d'abriter le siège militaire d'Africom », en réponse à certaines rumeurs courant depuis quelque temps à Ouagadougou.

« Nous n'avons pas demandé au gouvernement burkinabè d'abriter une base d'Africom », a confirmé Anthony Holmes, indiquant que « la position du gouvernement américain est que la base d'Africom va rester en Allemagne parce qu'il (y) existe des ressources, des infrastructures ». On s'en souvient, Washington avait tenté d'implanter sur le continent le QG d'Africom, créé en 2007, mais avait essuyé des refus de plusieurs capitales africaines, dont Alger et Lagos. (avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Après la mort de Christophe de Margerie, dont les obsèques ont eu lieu le 27 octobre à Paris, c'est Patrick Pouyanné qui prend les rênes de la major pétrolière française. [...]

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Manuel Valls, le Premier ministre français, et Christiane Taubira, la garde des Sceaux, seraient attendus en visite officielle à Alger avant la fin de l'année.L'occasion pour les familles des moines[...]

Francophonie : Annick Girardin n'a rien contre Michaëlle Jean

Dans une mise au point qu'elle a fait parvenir à Jeune Afrique, la secrétaire d'État française au Développement et à la Francophonie, Annick Girardin, s'élève contre[...]

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

"Black Panther" : Chadwick Boseman, premier super-héros noir en solo au cinéma chez Marvel

Marvel a enfin dévoilé mardi soir les neufs productions de la "phase 3" de son univers cinématographique pour les cinq prochaines années. Une nouveauté : l'Africain-Américain[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers