Extension Factory Builder
03/05/2010 à 23:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'exercice Flintlock 10 implique quinze pays dans la lutte contre Aqmi. L'exercice Flintlock 10 implique quinze pays dans la lutte contre Aqmi. © AP/Sipa

Environ 1 200 soldats américains, européens et africains participent à un exercice de manœuvres conjointes dans le Sahara. Objectif : renforcer les capacités des armées impliquées dans le cadre de la lutte contre Al-Qaïda au Maghreb islamique.

C'est un exercice de grande envergure que les militaires affectionnent particulièrement. Impliquant des soldats de plusieurs pays d'Afrique et d'Europe sous la supervision d'Africom (commandement militaire américain pour l'Afrique), ces manœuvres conjointes ont lieu chaque année depuis 2005 dans l'espace sahélo-saharien  en vue de renforcer la lutte contre de la lutte contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et la criminalité liée à de nombreux trafics (êtres humains, drogue, cigarettes...).

Dénommée « Flintlock 10 » (pour 2010), la dernière édition a été lancée lundi depuis Ouagadougou, où est établi son centre de commandement. Elle se déroulera jusqu'au 22 mai au Sénégal, au Mali, en Mauritanie, au Tchad, au Nigeria et au Maroc. Neuf pays africains (Algérie, Burkina, Mali, Maroc, Mauritanie, Nigeria, Sénégal, Tchad et Tunisie) et cinq pays d'Europe (Belgique, Espagne, France, Pays-Bas, Royaume-Uni) prennent part à l'opération dont le commandement est assuré par les Etats-Unis et le Burkina.

Environ 1 200 soldats, dont 600 des forces spéciales américaines, plus de 400 Africains et 150 Européens participent à l'exercice. Celui-ci doit faciliter « la coopération régionale en matière de sécurité et de lutte contre les organisations terroristes », a déclaré le commandant adjoint des activités civilo-militaires d'Africom, Anthony Holmes.

Pas de base en Afrique

« Il s'agit de poursuivre la mise en œuvre d'une véritable vision stratégique pour les pays de la zone sahélo-saharienne avec tous les voisins les plus proches, afin de parvenir à l'éradication du terrorisme et de la criminalité transfrontalière sous toutes ses formes », a estimé le ministre burkinabè de la Défense, Yéro Boly.

Devant la presse, le ministre a saisi l'occasion pour affirmer que « le Burkina Faso ne s'est jamais proposé d'accueillir une base militaire américaine ou d'abriter le siège militaire d'Africom », en réponse à certaines rumeurs courant depuis quelque temps à Ouagadougou.

« Nous n'avons pas demandé au gouvernement burkinabè d'abriter une base d'Africom », a confirmé Anthony Holmes, indiquant que « la position du gouvernement américain est que la base d'Africom va rester en Allemagne parce qu'il (y) existe des ressources, des infrastructures ». On s'en souvient, Washington avait tenté d'implanter sur le continent le QG d'Africom, créé en 2007, mais avait essuyé des refus de plusieurs capitales africaines, dont Alger et Lagos. (avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Hommage : Éric Rouleau, témoin engagé

Hommage : Éric Rouleau, témoin engagé

Décédé le 25 février, Éric Rouleau, journaliste spécialiste du Proche-Orient, collabora au "Monde" et à "Jeune Afrique". Il fut aussi ambassadeur de Fra[...]

Emmanuel Macron, le coup droit de Hollande

Il est jeune, brillant et séducteur. Jusqu'ici, tout lui réussissait. L'incapacité du ministre de l'Économie à amadouer les "frondeurs" socialistes et à faire[...]

Livres : voyage au bout du Venezuela avec Miguel Bonnefoy

Le vénézuélien Miguel Bonnefoy publie un premier roman réjouissant, "Le Voyage d'Octavio". Chronique.[...]

États-Unis : un homme noir sans-abri, surnommé "Africa", abattu par la police de Los Angeles

Une vidéo montrant un groupe de policiers abattre un sans-abri noir dans un quartier défavorisé de Los Angeles, en Californie, a été publiée lundi sur les réseaux sociaux. Une[...]

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Le cardinal guinéen Robert Sarah assure que les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle au prochain synode d'octobre, reconnaissant des incompréhensions[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Retour en 5 dates sur la vie d'Earl Lloyd, légende du basket et premier joueur noir de NBA

Earl Lloyd, surnommé "The Big Cat", est décédé le 24 février à l'âge de 86 ans. Retour en cinq dates sur la carrière d'une des légendes du basket[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100503225029 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100503225029 from 172.16.0.100