Extension Factory Builder
03/05/2010 à 23:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'exercice Flintlock 10 implique quinze pays dans la lutte contre Aqmi. L'exercice Flintlock 10 implique quinze pays dans la lutte contre Aqmi. © AP/Sipa

Environ 1 200 soldats américains, européens et africains participent à un exercice de manœuvres conjointes dans le Sahara. Objectif : renforcer les capacités des armées impliquées dans le cadre de la lutte contre Al-Qaïda au Maghreb islamique.

C'est un exercice de grande envergure que les militaires affectionnent particulièrement. Impliquant des soldats de plusieurs pays d'Afrique et d'Europe sous la supervision d'Africom (commandement militaire américain pour l'Afrique), ces manœuvres conjointes ont lieu chaque année depuis 2005 dans l'espace sahélo-saharien  en vue de renforcer la lutte contre de la lutte contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et la criminalité liée à de nombreux trafics (êtres humains, drogue, cigarettes...).

Dénommée « Flintlock 10 » (pour 2010), la dernière édition a été lancée lundi depuis Ouagadougou, où est établi son centre de commandement. Elle se déroulera jusqu'au 22 mai au Sénégal, au Mali, en Mauritanie, au Tchad, au Nigeria et au Maroc. Neuf pays africains (Algérie, Burkina, Mali, Maroc, Mauritanie, Nigeria, Sénégal, Tchad et Tunisie) et cinq pays d'Europe (Belgique, Espagne, France, Pays-Bas, Royaume-Uni) prennent part à l'opération dont le commandement est assuré par les Etats-Unis et le Burkina.

Environ 1 200 soldats, dont 600 des forces spéciales américaines, plus de 400 Africains et 150 Européens participent à l'exercice. Celui-ci doit faciliter « la coopération régionale en matière de sécurité et de lutte contre les organisations terroristes », a déclaré le commandant adjoint des activités civilo-militaires d'Africom, Anthony Holmes.

Pas de base en Afrique

« Il s'agit de poursuivre la mise en œuvre d'une véritable vision stratégique pour les pays de la zone sahélo-saharienne avec tous les voisins les plus proches, afin de parvenir à l'éradication du terrorisme et de la criminalité transfrontalière sous toutes ses formes », a estimé le ministre burkinabè de la Défense, Yéro Boly.

Devant la presse, le ministre a saisi l'occasion pour affirmer que « le Burkina Faso ne s'est jamais proposé d'accueillir une base militaire américaine ou d'abriter le siège militaire d'Africom », en réponse à certaines rumeurs courant depuis quelque temps à Ouagadougou.

« Nous n'avons pas demandé au gouvernement burkinabè d'abriter une base d'Africom », a confirmé Anthony Holmes, indiquant que « la position du gouvernement américain est que la base d'Africom va rester en Allemagne parce qu'il (y) existe des ressources, des infrastructures ». On s'en souvient, Washington avait tenté d'implanter sur le continent le QG d'Africom, créé en 2007, mais avait essuyé des refus de plusieurs capitales africaines, dont Alger et Lagos. (avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Daesh : revers à Kobané, coup d'arrêt à l'expansion jihadiste en Syrie

Daesh : revers à Kobané, coup d'arrêt à l'expansion jihadiste en Syrie

Après quatre mois de violents combats, l'État islamique (EI) a été chassé de la ville syrienne de Kobané par les forces kurdes. C'est la plus importante défaite du groupe jihadiste [...]

"Danser les ombres" de Laurent Gaudé : Haïti entre la vie et la mort

L'histoire du dernier roman de Laurent Gaudé, "Danser les ombres", se situe à Haïti, au moment du tremblement de terre de janvier 2010.[...]

Jean-Damascène Habarurema, marathonien philosophe, entre la France et le Rwanda

Rescapé du génocide, ce Rwandais court le marathon pour la France et travaille sur une thèse de philosophie.[...]

Syrie : Daesh revendique l'assassinat d'un otage japonais

Le groupe Etat islamique a revendiqué dimanche l'exécution d'un otage nippon, réclamant que soit relâchée une jihadiste en échange de la libération du deuxième Japonais aux[...]

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du touriste français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, doit être transféré lundi vers la France, douze jours[...]

France : presque autant d'actes antimusulmans depuis le 7 janvier que pour toute l'année 2014

Avec 128 faits recensés en deux semaines, les actes antimusulmans sont presque aussi nombreux depuis l'attentat contre Charlie Hebdo que pour toute l'année 2014.[...]

La guerre du sacré n'aura pas lieu

Dans les banlieues françaises ou à Casablanca, au Caire, à Islamabad ou à Tataouine, Charlie Hebdo n'a pas bonne presse. À cause, bien sûr, des caricatures du prophète[...]

France : un élu porte plainte après avoir reçu une lettre d'insultes racistes

Jean Paul Makengo, élu à Toulouse dans le sud de France, a porté plainte après avoir reçu une lettre d'insultes racistes début janvier.[...]

Santé : la lèpre persiste en Afrique

En régression dans le monde depuis les années 2000, la lèpre, maladie inféodée à l'homme depuis l'Antiquité, stagne depuis dix ans. L'Afrique, troisième continent le plus[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100503225029 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100503225029 from 172.16.0.100