Extension Factory Builder
20/04/2010 à 18:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mithly revendique être le seul magazine gay du monde arabe musulman. Mithly revendique être le seul magazine gay du monde arabe musulman. © MITHLY.NET

Le groupe marocain Kifkif a lancé début avril Mithly, le « seul magazine gay du monde arabe musulman ». Les militants espèrent ainsi améliorer l’image des homosexuels dans la société.

« Jusqu'à aujourd'hui, tout ce qu'on pouvait lire sur nous dans les journaux marocains était profondément injurieux. On nous présentait comme des pervers, des dangers pour la société. Avec Mithly (« homosexuel », en arabe), on a voulu donner notre version des choses. En bref, procurer un porte-parole aux homosexuels », précise Mourad*, rédacteur en chef du mensuel.

Derrière le « seul magazine gay du monde arabe musulman » se trouve le groupe Kifkif, qui défend depuis 2004 les droits des gays et lesbiennes. En dépit des risques : selon l’article 489 du code pénal, « les actes licencieux ou contre nature avec un individu du même sexe » sont passibles de trois ans d'emprisonnement.

Soutien international

La loi s’applique en cas de flagrant délit, mais les arrestations se déroulent souvent en pleine rue ou dans les lieux de rencontre homosexuels, souligne Khadija Ryadi, présidente de l’Association marocaine des droits de l’homme. « Elles sont surtout fréquentes dans les zones où les islamistes ont beaucoup de pouvoir, comme à Meknès », ajoute Samir Bargachi, coordinateur général de Kifkif, basé en Espagne.

Dans ce contexte, comment le premier numéro de Mithly a-t-il pu paraître, début avril ? « Beaucoup de journalistes locaux nous soutiennent, et c’est avec leur aide que nous avons pu imprimer », révèle Samir Bargachi. Avec l’aide, aussi, des bailleurs de fonds : l’Union européenne, à hauteur de 5 000 euros, et surtout les membres de Kifkif (plus de 10 000 euros).

Tentative d’« homosexualiser » le Maroc

Cinq journalistes, qui préfèrent garder l’anonymat, rédigent tout le magazine en arabe. Cependant, « nous envisageons de faire une version française et, dans le prochain numéro, il y aura des articles en français », souligne Samir Bargachi.

Le dossier du numéro en cours est réservé aux artistes homosexuels attendus au festival Mawazine, du 21 au 29 mai, à Rabat. Parmi eux, l’Anglais Sir Elton John, dont la présence est perçue dans la presse conservatrice comme une tentative occidentale d’« homosexualiser » le Maroc.

Également au sommaire, « des témoignages, des conseils de prévention sanitaire et des analyses sur la haine des islamistes envers les gays », indique Mourad, en pleine préparation du dossier de mai sur le suicide.

Pour des raisons de sécurité, le tirage se limite à 200 exemplaires, distribués « en cachette », principalement à Rabat et Casablanca. Pour palier la faible diffusion, les articles sont toutefois accessibles sur la version Internet.

*Le prénom a été changé

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le m�me sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : El Othmani, numéro deux du PJD, relance le débat sur l'avortement

Maroc : El Othmani, numéro deux du PJD, relance le débat sur l'avortement

Saadeddine El Othmani, le numéro deux du Parti de la justice et du développement (PJD, islamiste), a assuré lundi dans une tribune être "pour la légalisation de l’avortement dans certai[...]

Classement Forbes : 29 Africains dans le palmarès 2015

Le magazine "Forbes" a livré lundi sa cuvée 2015 de milliardaires en dollars dans le monde. Cette année, le chiffre record de 1 826 personnalités a été atteint (181 de plus qu'en[...]

Maroc : les galères de Rokhaya, jeune nounou sénégalaise sans papiers à Tanger

Rokhaya, jeune nounou sénégalaise sans papiers, vivote depuis des mois à Tanger et tente d'oublier une expérience récente dans une famille aisée de la ville, faite d'exploitation et de[...]

Reprise jeudi au Maroc du dialogue pour une sortie de crise en Libye

Après l'annulation d'une réunion la semaine dernière, un nouveau round de dialogue entre les deux parlements rivaux en Libye, celui reconnu par la communauté internationale et le Congrès[...]

Côte d'Ivoire - Maroc : sur le Sahara, on a frôlé la crise diplomatique

Youssoufou Bamba, l'ambassadeur ivoirien auprès de l'ONU, a eu des propos sur le Sahara occidental qui ont été désavoués par le président Ouattara en personne.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Maroc : Abdellatif Hammouchi, de l'ombre à la lumière

Il y a un an, le patron du renseignement intérieur marocain était convoqué par une juge française, ce qui provoquait une crise diplomatique entre Paris et Rabat. Aujourd'hui, la France le[...]

Libye : suspension du dialogue pour une sortie de crise

Le Parlement libyen siégeant à Tobrouk (Est), reconnu par la communauté internationale, a décidé lundi de suspendre sa participation au dialogue sur une sortie de crise parrainé par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100420175146 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100420175146 from 172.16.0.100