Extension Factory Builder
20/04/2010 à 18:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mithly revendique être le seul magazine gay du monde arabe musulman. Mithly revendique être le seul magazine gay du monde arabe musulman. © MITHLY.NET

Le groupe marocain Kifkif a lancé début avril Mithly, le « seul magazine gay du monde arabe musulman ». Les militants espèrent ainsi améliorer l’image des homosexuels dans la société.

« Jusqu'à aujourd'hui, tout ce qu'on pouvait lire sur nous dans les journaux marocains était profondément injurieux. On nous présentait comme des pervers, des dangers pour la société. Avec Mithly (« homosexuel », en arabe), on a voulu donner notre version des choses. En bref, procurer un porte-parole aux homosexuels », précise Mourad*, rédacteur en chef du mensuel.

Derrière le « seul magazine gay du monde arabe musulman » se trouve le groupe Kifkif, qui défend depuis 2004 les droits des gays et lesbiennes. En dépit des risques : selon l’article 489 du code pénal, « les actes licencieux ou contre nature avec un individu du même sexe » sont passibles de trois ans d'emprisonnement.

Soutien international

La loi s’applique en cas de flagrant délit, mais les arrestations se déroulent souvent en pleine rue ou dans les lieux de rencontre homosexuels, souligne Khadija Ryadi, présidente de l’Association marocaine des droits de l’homme. « Elles sont surtout fréquentes dans les zones où les islamistes ont beaucoup de pouvoir, comme à Meknès », ajoute Samir Bargachi, coordinateur général de Kifkif, basé en Espagne.

Dans ce contexte, comment le premier numéro de Mithly a-t-il pu paraître, début avril ? « Beaucoup de journalistes locaux nous soutiennent, et c’est avec leur aide que nous avons pu imprimer », révèle Samir Bargachi. Avec l’aide, aussi, des bailleurs de fonds : l’Union européenne, à hauteur de 5 000 euros, et surtout les membres de Kifkif (plus de 10 000 euros).

Tentative d’« homosexualiser » le Maroc

Cinq journalistes, qui préfèrent garder l’anonymat, rédigent tout le magazine en arabe. Cependant, « nous envisageons de faire une version française et, dans le prochain numéro, il y aura des articles en français », souligne Samir Bargachi.

Le dossier du numéro en cours est réservé aux artistes homosexuels attendus au festival Mawazine, du 21 au 29 mai, à Rabat. Parmi eux, l’Anglais Sir Elton John, dont la présence est perçue dans la presse conservatrice comme une tentative occidentale d’« homosexualiser » le Maroc.

Également au sommaire, « des témoignages, des conseils de prévention sanitaire et des analyses sur la haine des islamistes envers les gays », indique Mourad, en pleine préparation du dossier de mai sur le suicide.

Pour des raisons de sécurité, le tirage se limite à 200 exemplaires, distribués « en cachette », principalement à Rabat et Casablanca. Pour palier la faible diffusion, les articles sont toutefois accessibles sur la version Internet.

*Le prénom a été changé

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le m�me sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : Curzio Malaparte, tout oser... ou presque

Maroc : Curzio Malaparte, tout oser... ou presque

Ayant pour seuls armes une feuille de papier et un crayon, ils croquent, à pleines dents, les thèmes les plus tabous de la société : religion, sexe, chefs d'Etat, tout y passe ! Portraits choisis de c[...]

Jean-Pierre Bat : "Houphouët-Boigny était la tête de pont du système" de la Françafrique

Les archives de Jacques Foccart, le premier "Monsieur Afrique" de la Ve République livrent leurs secrets. Entretien avec le chercheur qui a la charge de ce fonds d'une richesse exceptionnelle.[...]

Ciments du Maroc consolide ses positions

Dans un marché local toujours en berne, la filiale d'Italcementi se bat pour rester numéro deux. Et permettre au groupe italien de poser ses premiers jalons au sud du Sahara.[...]

Nabil Dirar (AS Monaco) : "Je ne regrette pas d'avoir choisi le Maroc"

À 29 ans, le milieu de terrain marocain est l'un des cadres de l’AS Monaco, plus que jamais en lice pour disputer la prochaine Ligue des champions après sa victoire à Lens (3-0) dimanche. Nabil Dirar[...]

Maroc : la polémique darija divise le royaume

Faut-il ou non introduire l'arabe dialectal dans les cursus scolaires ? La question divise le royaume. Éléments de réponse.[...]

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Fin mars, les provinces du Sud étaient au centre d'un nouveau forum de l'investissement à Laayoune. À la clé, soixante projets et 6 milliards de dirhams pour une région[...]

Maroc - Laurent Sablé : "Fini les procès, place au sport !"

Au terme d'une procédure internationale d'arbitrage, la suspension des Lions de l'Atlas des CAN 2017 et 2019 a été annulée. Entretien avec l'un des avocats de la partie marocaine.[...]

Finance : le marocain OCP lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

Pour sa deuxième incursion sur les marchés internationaux en à peine un an, le géant marocain des phosphates OCP a émis un eurobond d'un milliard de dollars. L'emprunt, d'une maturité de[...]

Maroc : l'avant-projet de réforme du code pénal est-il rétrograde ?

La réforme du code pénal marocain devait permettre des avancées démocratiques. C'est raté : son avant-projet est contesté par la société civile, qui le trouve[...]

Accident d'autocar au Maroc : les victimes méritent-elles le deuil national ?

Depuis le tragique accident d’autocar, les messages de condoléances et de soutien aux familles des victimes se muent en une gronde sur les réseaux sociaux demandant un deuil national.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100420175146 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100420175146 from 172.16.0.100