Extension Factory Builder
20/04/2010 à 14:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des passagers patientent à l'aéroport français de Roissy-Charles-de-Gaulle, le 20 avril 2010. Des passagers patientent à l'aéroport français de Roissy-Charles-de-Gaulle, le 20 avril 2010. © AFP

Le trafic aérien européen, paralysé depuis cinq jours par l’éruption d’un volcan islandais, a repris progressivement, mardi 20 avril. Mais la situation est loin d'être normalisée, puisqu'un nouveau nuage de cendres volcaniques menace d'arriver en Grande-Bretagne.

Les vols reprennent progressivement, mardi, dans le nord de l'Europe, alors que plusieurs millions de voyageurs à travers le monde attendent toujours de pouvoir prendre leur avion. L'éruption d'un volcan, le 14 avril dans le sud de l'Islande, a provoqué des problèmes d’organisation sans précédents et des pertes historiques pour les compagnies aériennes.

Les conséquences de cette paralysie européenne se font d’ailleurs ressentir jusqu’en Afrique où de nombreux appareils restent cloués au sol et où les produits destinés à l’exportation, comme les roses kenyanes, pâtissent de la situation. Mais si la reprise du trafic est réelle, la situation reste chaotique. Les restrictions de vols et les annulations dépendent encore largement des pays et des compagnies concernés.

Un premier appareil à Roissy venant d’Abidjan

En France, le ministre de l'Écologie, Jean-Louis Borloo, a annoncé que les aéroports parisiens de Roissy-Charles de Gaulle et Orly assureraient « progressivement dans la journée » les trois quarts des vols internationaux. De fait, le premier avion, en provenance d'Abidjan (Côte d'Ivoire), s'est posé à Roissy dès 6 h du matin.

La compagnie aérienne Lufthansa a, pour sa part, estimé qu’elle pourrait assurer « environ 200 vols » dans la journée, soit moins de 15 % de son trafic mondial habituel. Dans le nord du Royaume-Uni, l'espace aérien a rouvert comme prévu mardi à 7 h (heure locale, 6 h GMT). Mais si la compagnie aérienne British Airways espère reprendre ses vols long-courriers après 16 h, elle a annulé l’ensemble de ses vols court et moyen-courriers pour la journée. En ce qui concerne la compagnie à bas coûts EasyJet, tous les vols en Europe du Nord ont été annulés jusqu’à 16 h GMT, tandis que ceux au sud de l'Europe ont été maintenus.

La Norvège, elle aussi, a de nouveau fermé, mardi matin, une partie de son espace aérien dans le sud-ouest du pays. L'Irlande a, quant à elle, repoussé jusqu'à « au moins » 12 h GMT la réouverture de son espace aérien.

Un nouveau nuage de cendres

Hier soir, une réunion des ministres des Transports européens avait permis un assouplissement des restrictions de vol imposées depuis jeudi dernier dans une grande partie de l'Europe. La présidence espagnole de l'Union européenne avait indiqué que le trafic aérien allait reprendre « progressivement » au plus tard mardi à 6 h GMT.

L'Union européenne a établi trois zones géographiques : l'une proche du centre des émissions de cendre du volcan islandais, dans laquelle les restrictions au trafic demeureront « absolues », une seconde où elles seront levées mais où la situation évoluera en fonction des relevés scientifiques, et une troisième « ne nécessitant aucune restriction d'aucun type ».

Le retour complet à la normale du trafic aérien est attendu d'ici jeudi, « si les choses continuent comme elles sont actuellement et que le volcan cesse d'émettre des cendres vers l'Europe », estime l'Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne, Eurocontrol.

Les services britanniques du trafic aérien (NATS) ne partagent cependant pas cet optimisme. Ils ont annoncé, lundi soir, que l'éruption s'était intensifiée et qu'un nouveau nuage de cendres se dirigeait vers la Grande-Bretagne. (avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
DSK s'adresse aux futurs leaders arabes

Article précédent :
Révolution royale

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

 Pour prendre la succesion de Christophe de Margerie, décédé le 20 octobre dans un accident d'avion, le groupe français Total a confié le poste de président du Conseil d'administratio[...]

Ebola : "Je suis un Libérien, pas un virus", la campagne qui veut vaincre la stigmatisation

#IamALiberianNotAVirus (comprenez : "Je suis un Libérien, pas un virus"). C'est la nouvelle campagne qui anime les réseaux sociaux américains pour lutter contre la stigmatisation des personnes[...]

Ebola : mille patients guéris en Afrique de l'Ouest et deux rémissions occidentales

Il y a parfois des nouvelles heureuses dans les tragédies. L'annonce de Médecins sans frontières du "1 000è survivant" d'Ebola sorti de ses centres en Afrique de l'Ouest, ainsi que celle de[...]

Automobile : la Chine, un leader qui pèse lourd en Afrique

Depuis dix ans, les ventes de camions chinois explosent. Pour répondre à la demande, les constructeurs commencent à implanter des usines d'assemblage. Les marques européennes contre-attaquent en[...]

France : Patrick Balkany rattrapé par ses pratiques douteuses en Afrique

Patrick Balkany, député et maire de Levallois-Perret, en banlieue parisienne, a été mis en examen, mardi, pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de[...]

Le foot n'est pas la guerre, vous êtes sûr ?

Il n'y a pas qu'en Afrique que les questions politiques font irruption sur les terrains de football.[...]

RDC : le docteur Mukwege, lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Cinéma : "Bande de filles", quatre ados dans le vent

Porté par des actrices non professionnelles, le film de Céline Sciamma "Bande de filles" pose un regard plein de fraîcheur sur les banlieues françaises.[...]

France : Christophe de Margerie l'Africain

Surnommé "Big moustache", le dirigeant de Total Christophe Margerie, mort dans le crash de son jet à l'aéroport de Moscou, a su faire fructifier l'héritage africain du groupe français.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers