Extension Factory Builder
22/03/2010 à 10:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président français Nicolas Sarkozy à la sortie de l'isoloir. Le président français Nicolas Sarkozy à la sortie de l'isoloir. © AFP

Le parti du président Nicolas Sarkozy a connu une importante défaite au deuxième tour des élections régionales, dimanche 21 mars. En métropole, la droite ne dirigera donc qu'une seule région sur vingt-deux.  

La gauche française a renforcé sa victoire au deuxième tour des élections régionales, remportant toutes les régions sauf l’Alsace, la Guyane et la Réunion. Il n’y a que dans ces deux dernières régions que la droite est parvenue à prendre à la gauche. A l’inverse, la gauche a renforcé son contrôle dans la métropole en arrivant en tête en Corse, région qui avait pourtant résisté à la précédente vague rose en 2004.

A peine un tiers des voix pour la droite
Au niveau national, la gauche obtient 53,85 % des voix contre 35,53 % pour l'Union pour un mouvement populaire (UMP), le parti de Nicolas Sarkozy. Dans les régions où avait lieu le duel gauche-droite, l’opposition l’a emporté largement, avec 59 % des suffrages. Le Front National (FN, extrême droite), qui est apparu renforcé par ce scrutin, est parvenu à rassembler quant à lui 9,26 % des électeurs avec seulement 12 candidats qui s’étaient maintenus au second tour (il fallait obtenir 10 % des suffrages au premier tour pour se qualifier pour le second). Dans les régions où il était présent, le FN remporte même jusqu'à 17,5 % des voix.

Joyandet ne crée pas l’exploit, Royal confortée
La candidate à la présidentielle de 2007 Ségolène Royale a été largement réélue dans sa région Poitou-Charentes avec 60,61 % des voix.
Le secrétaire d’Etat à la coopération Alain Joyandet, candidat en Franche-Comté et principal espoir de reconquête pour la droite (il avait reçu la visite de Nicolas Sarkozy dans l’entre-deux tours) est resté à neuf points derrière la candidate de gauche. Il est donc battu comme les huit membres du gouvernement qui s’étaient présenté à ces élections.

Hier soir, le camp présidentiel s’est employé à relativiser son échec, soulignant l’importance de l’abstention (49 %) et affirmant que la « crise économique » avait joué un grand rôle dans la défaite. Le léger regain de participation entre les deux tours ne lui a pourtant pas profité. De nombreux observateurs s'attendent à un remaniement ministériel dans les prochains jours.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Suivez le "Guide"

Article pr�c�dent :
Le régime de transition veut sanctionner l'opposition

Réagir à cet article

International

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si [...]

François Durpaire : "La commémoration de la fin de l'esclavage est l'affaire de tous"

François Durpaire est historien, membre du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage.[...]

Birmanie : les nouveaux boat people

Plus d'un million de Rohingyas, musulmans, sont privés de tout droit et confinés dans des camps de déplacés dans des conditions déplorables. Leur seul espoir ? Fuir par la mer. Au[...]

Niger - Putsch de Seyni Kountché : et si la France n'y était pour rien ?

On croyait tout savoir de la chute du président Diori, en 1974. Mais des archives encore confidentielles suggèrent que le putschiste Seyni Kountché a pris tout le monde de court. Y compris Paris.[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

"Princess of North Sudan" : Disney accusé de glorifier le colonialisme

Le prochain Disney, encore dans les cartons, s'appuie sur l'histoire vraie d'un Américain venu planter l'étendard familial dans le nord du Soudan pour faire de sa fille une "princesse"... Au mépris[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Chine-Taïwan : nuages noirs sur le détroit

À huit mois d'une élection présidentielle à haut risque, la poignée de main très médiatisée entre Xi Jinping et Eric Chu Li-luan ne doit pas faire illusion :[...]

Génocide des Tutsis au Rwanda : déjà condamné en Allemagne, Rwabukombe sera rejugé

L'ancien maire rwandais Onesphore Rwabukombe, condamné l'an passé pour "complicité" dans le génocide des Tutsis en 1994, encourt désormais la perpétuité. Il est[...]

Union européenne : Brexit* or not Brexit ?

Après son succès aux législatives du 7 mai, David Cameron va devoir organiser l'an prochain un référendum sur l'éventuel retrait de son pays de l'Union européenne.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers