Extension Factory Builder
11/03/2010 à 16:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des soldats de la Monuc, la force de paix de l'ONU en RD Congo, le 6 décembre 2008 Des soldats de la Monuc, la force de paix de l'ONU en RD Congo, le 6 décembre 2008 © AFP

Après plus de dix ans de présence, la Mission de l’ONU en RD Congo (Monuc) devra se retirer progressivement à partir du mois de juin prochain. Son retrait définitif interviendra « courant 2011 », vraisemblablement après les élections présidentielle et législatives prévues la même année.

C’est confirmé : la mission des Nations unies en RD Congo (Monuc) commencera à se retirer à partir du mois de juin, après dix ans de bons et loyaux services. "Courant 2011, nous devons avoir constaté la fin de son retrait progressif", a affirmé le ministre congolais de la Communication, Lambert Mende, au cours d’une conférence de presse ce jeudi 11 mars. Selon lui, cette décision est "le couronnement d'un travail somme toute bien accompli et qui aura eu le grand mérite de nous aider à en finir avec une guerre qui avait failli rayer notre pays de la carte du monde."

La RD Congo peut-elle se passer de l’appui des Nations unies ? L’ONG britannique Amnesty international a exprimé le 5 mars son inquiétude sur les "conséquences désastreuses" que pourraient engendrer le retrait définitif de l'ONU alors que plusieurs conflits armés dans l'Est du pays, dont celui provoqué par les rebelles hutu des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), font encore rage.

Mission accomplie
Une situation que les autorités congolaises ne peuvent ignorer. "Après le départ de la Monuc, la RDC ne se transformera certainement pas en un paradis sur terre", reconnaît Lambert Mende. Mais il estime que "l'évolution de la situation en RD Congo au cours des quatre premières années d'existence de la Monuc, de 1999 à 2003, permet d'affirmer que les premiers objectifs assignés à cette mission ont été atteint: la guerre de 1998 a bel et bien pris fin." En clair, Kinshasa souhaite exercer désormais sa souveraineté l’ensemble de son territoire.

"Nous ne sommes pas totalement prêts"
Autre succès à mettre au crédit de la Monuc : "l'indéniable réussite de l'organisation des élections générales de 2006 [remportée par le président Joseph Kabila, NDLR] à laquelle la mission a apporté un appui logistique décisif", explique Lambert Mende. Qui, toutefois, ne précise pas si la Monuc sera encore présente pour les élections générales prévues en 2011.

L’absence de la mission onusienne lors de cette échéance électorale paraît cependant peu probable. "Nous ne sommes pas totalement prêts. Il faut aussi tenir compte des événements qui vont se dérouler chez nos voisins, comme le référendum au Sud-Soudan [en 2011, NDLR]. La RD Congo est très sensible à ce qui se passe à ses frontières", déclarait ainsi il y a peu le ministre congolais du Plan, Olivier Kamitatu, dans une interview à Jeune Afrique.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

RD Congo

Carte interactive : où et quand se tiennent les élections de 2015 en Afrique

Carte interactive : où et quand se tiennent les élections de 2015 en Afrique

Du Nigeria au Burundi en passant par la Côte d'Ivoire et la Centrafrique, les élections présidentielles, législatives et locales sont nombreuses en 2015 sur le continent africain. "Jeune Afrique&quo[...]

RDC : qui est responsable de la mort de Mamadou Ndala ?

Près de neuf mois jour pour jour après les faits, le procès des accusés du meurtre du colonel congolais Mamadou Ndala s'est ouvert mercredi devant la cour opérationnelle militaire du[...]

Séance académique

Un après-midi de septembre, quelque part à Kinshasa, une école supérieure de commerce est en effervescence. La raison en est simple : des étudiants doivent défendre leur travail[...]

RDC : manifestation contre la modification de la Constitution

Plus de deux mille personnes ont manifesté, samedi matin, à Kinshasa, contre l'intention prêtée au président Joseph Kabila de modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir.[...]

RDC : Joseph Kabila "réaffirme la tenue des élections conformément au calendrier arrêté"

Les élections en RDC se tiendront conformément au calendrier prévu. C'est ce qu'a affirmé Joseph Kabila jeudi aux Nations unies.[...]

RDC - Kimwaki (TP Mazembe) : "Ne pas laisser Sétif respirer"

Même s’il conserve toutes ses chances de disputer la finale de la Ligue des champions, le TP Mazembe, battu (1-2) par les Algériens de Sétif le 20 septembre, n’est pas forcément en[...]

RDC : l'AS Vita Club monte en puissance face au TP Mazembe

L’AS Vita Club, vainqueur de Sfax (2-1) le 21 septembre en demi-finale aller de la Ligue des champions, ne dispose pas des mêmes moyens que le TP Mazembe, son grand rival de Lubumbashi. Alors qu’une finale[...]

Évolution d'Ebola en RDC : Kinshasa et l'OMS ne parlent pas le même langage

Alors que les autorités congolaises affirment que l'épidémie est "en bonne voie d'être maîtrisée", l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé mardi qu'il[...]

RDC : Ebola a fait 40 morts, l'épidémie en voie d'être "maîtrisée"

L’épidémie d’Ebola a fait 40 morts dans une zone reculée du nord-ouest de la République démocratique du Congo où la maladie est en voie d’être[...]

RDC : remue-ménage à la tête de l'armée

Pas moins de 29 ordonnances ont été signées entre mardi et jeudi par le chef de l'État congolais, Joseph Kabila. Objectif : accélère la réforme de l'armée.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers