Extension Factory Builder
11/03/2010 à 16:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des soldats de la Monuc, la force de paix de l'ONU en RD Congo, le 6 décembre 2008 Des soldats de la Monuc, la force de paix de l'ONU en RD Congo, le 6 décembre 2008 © AFP

Après plus de dix ans de présence, la Mission de l’ONU en RD Congo (Monuc) devra se retirer progressivement à partir du mois de juin prochain. Son retrait définitif interviendra « courant 2011 », vraisemblablement après les élections présidentielle et législatives prévues la même année.

C’est confirmé : la mission des Nations unies en RD Congo (Monuc) commencera à se retirer à partir du mois de juin, après dix ans de bons et loyaux services. "Courant 2011, nous devons avoir constaté la fin de son retrait progressif", a affirmé le ministre congolais de la Communication, Lambert Mende, au cours d’une conférence de presse ce jeudi 11 mars. Selon lui, cette décision est "le couronnement d'un travail somme toute bien accompli et qui aura eu le grand mérite de nous aider à en finir avec une guerre qui avait failli rayer notre pays de la carte du monde."

La RD Congo peut-elle se passer de l’appui des Nations unies ? L’ONG britannique Amnesty international a exprimé le 5 mars son inquiétude sur les "conséquences désastreuses" que pourraient engendrer le retrait définitif de l'ONU alors que plusieurs conflits armés dans l'Est du pays, dont celui provoqué par les rebelles hutu des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), font encore rage.

Mission accomplie
Une situation que les autorités congolaises ne peuvent ignorer. "Après le départ de la Monuc, la RDC ne se transformera certainement pas en un paradis sur terre", reconnaît Lambert Mende. Mais il estime que "l'évolution de la situation en RD Congo au cours des quatre premières années d'existence de la Monuc, de 1999 à 2003, permet d'affirmer que les premiers objectifs assignés à cette mission ont été atteint: la guerre de 1998 a bel et bien pris fin." En clair, Kinshasa souhaite exercer désormais sa souveraineté l’ensemble de son territoire.

"Nous ne sommes pas totalement prêts"
Autre succès à mettre au crédit de la Monuc : "l'indéniable réussite de l'organisation des élections générales de 2006 [remportée par le président Joseph Kabila, NDLR] à laquelle la mission a apporté un appui logistique décisif", explique Lambert Mende. Qui, toutefois, ne précise pas si la Monuc sera encore présente pour les élections générales prévues en 2011.

L’absence de la mission onusienne lors de cette échéance électorale paraît cependant peu probable. "Nous ne sommes pas totalement prêts. Il faut aussi tenir compte des événements qui vont se dérouler chez nos voisins, comme le référendum au Sud-Soudan [en 2011, NDLR]. La RD Congo est très sensible à ce qui se passe à ses frontières", déclarait ainsi il y a peu le ministre congolais du Plan, Olivier Kamitatu, dans une interview à Jeune Afrique.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

RD Congo

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais a[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

RDC 

"Esclavage sexuel" et "travail forcé" en RDC, MSF tire la sonnette d'alarme

MSF a dénoncé mercredi les violences que les milices armées des régions minières de l'est de la République démocratique du Congo infligent aux civils. Selon l'ONG, les exploitants[...]

RDC - Me Kapiamba : "Le clientélisme a totalement détruit la justice congolaise"

Après le scandale autour de la mort d'une petite fille d'un an et demi en détention à Kinshasa, le président de l'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ), Georges Kapiamba,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers