Extension Factory Builder
23/12/2009 à 18:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des soldats de la Monuc, la force de paix de l'ONU en RD Congo, le 6 décembre 2008 Des soldats de la Monuc, la force de paix de l'ONU en RD Congo, le 6 décembre 2008 © AFP

Le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé de prolonger la Mission des Nations unies en RD Congo de cinq mois, en insistant sur la protection des populations civiles. Malgré ce que laisse entendre le gouvernement congolais, la Monuc semble avoir encore de beaux jours devant elle.

Sans grande surprise, la plus importante force déployée par les Nations Unies va continuer à occuper le terrain pour au moins cinq mois supplémentaires. Adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU à l’unanimité mercredi 23 décembre, la résolution 1906 prolonge de cinq mois le mandat des 21 000 hommes de la la mission des Nations unies en RD Congo (Monuc).

Exactions contre les civils

Le Conseil de sécurité demande à la Monuc de mieux protéger les populations civiles, qui subissent des exactions de la part des groupes rebelles et de certains éléments des Forces Armées de RD Congo (FARDC), selon plusieurs ONG. Des soldats des FARDC qui faisaient partie des groupes rebelles jusqu’à leur récente intégration sont particulièrement visés par ces accusations.

La résolution 1906, rédigée par la France, énonce les trois tâches principales de la Monuc. Ce sont, par ordre de priorité: "la protection des civils, du personnel humanitaire et de l'ONU"; "le désarmement et la démobilisation des groupes armés étrangers et congolais"; et "le soutien à la réforme du secteur de la sécurité menée par le gouvernement".

En dépit de la controverse sur le fiasco de la récente opération conjointe FARDC-Monuc, le soutien aux opérations des militaires congolais est logiquement maintenu. Le texte indique seulement que l'appui onusien "est strictement conditionné au respect du droit humanitaire international et des droits de l'homme".

Un retrait en vue ?

Contrairement aux précédentes résolutions qui prorogeaient le mandat de la Monuc d’une année, celle-ci n’est valable que pour cinq mois.

Ban ki-Moon, secrétaire général de l'ONU, doit faire le point en avril sur la situation en RDC. Il devra alors déterminer, en coopération avec le gouvernement, "les modalités d'une reconfiguration du mandat de la Monuc, en particulier les tâches essentielles qui devront être accomplies avant qu'on puisse envisager son retrait graduel sans déclencher une reprise de l'instabilité". En d'autres termes, la Monuc n'est pas près de lever le camp.

De nouvelles instructions pourraient donc être données à la Monuc dès juin 2010, date qui coïncide avec l'anniversaire de l’indépendance de la RDC.

Le mois dernier, le gouvernement de Joseph Kabila a demandé à l’ONU de réfléchir à un plan de retrait des casques bleus, impopulaires parmi la population. « Nous attendons un calendrier d'ici la première moitié de 2010, pour un retrait progressif », avait déclaré le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

La résolution votée aujourd'hui laisse donc – au moins en apparence – la porte ouverte à cette demande. (avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC - Félix Tshisekedi : 'Je n'irai pas à la mangeoire'

RDC - Félix Tshisekedi : "Je n'irai pas à la mangeoire"

À Kinshasa, il a créé la surprise. Félix Tshisekedi a accepté le principe d'un dialogue avec le président Joseph Kabila. Il s'en explique pour "Jeune Afrique".[...]

RDC 

RDC - Ève Bazaiba (MLC) : "Je ne trahirai pas Bemba"

Elle militait aux côtés d'Étienne Tshisekedi. Puis, en 2006, elle a rejoint le leader du MLC, dont elle est désormais le bras droit et à qui elle vient de rendre visite dans sa prison de[...]

RDC - Tueries à Beni : évêques et élus de l'Est montent au créneau

Face à la persistance des tueries à Beni, des évêques officiant dans l'est de la RDC ont accusé ce weekend Kinshasa de "laisser pourrir la situation". Ils ont été rejoints[...]

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

En fin de contrat avec le TP Mazembe, Patrice Carteron va finalement prolonger son aventure à la tête des Corbeaux. Avec comme objectif principal la reconquête de la Ligue des Champions.[...]

RDC : deux morts à Beni, les tueries se poursuivent

Depuis octobre, plus de 350 personnes ont été tuées à Beni, dans l'est de la RDC. Dans le même territoire, une nouvelle embuscade attribuée aux ADF a fait jeudi deux morts.[...]

CPI : le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 29 septembre

La Cour pénale internationale a annoncé vendredi que le procès du Congolais Jean-Pierre Bemba s'ouvrirait le 29 septembre.[...]

RDC : l'UDPS favorable au dialogue proposé par Kabila

L'UDPS, formation d'opposition très affaiblie, estime que le dialogue avec l'administration Kabila "doit mener à de bonnes élections".[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

RDC : pourquoi Kabila veut négocier avec l'opposition

Après avoir dépêché un émissaire - Kalev Mutond, le patron de l'Agence nationale de renseignements - auprès de ses opposants "radicaux" (Vital Kamerhe, les partisans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers