Extension Factory Builder
09/12/2009 à 23:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Dans Fissures, Marcela Moura se montre nue lors d’une scène de sexe extrêmement crue Dans Fissures, Marcela Moura se montre nue lors d’une scène de sexe extrêmement crue © DR

Peu d'actrices marocaines osent tourner des scènes de nu. Ni même embrasser leur partenaire à l'écran. Un phénomène qui freine l'expression artistique du cinéma marocain.  

Dans The man who sold the world, les frères Noury ont choisi la française Audrey Marnay pour incarner le personnage féminin. Dans des scènes d’une grande sensualité, on voit l’ancienne mannequin, en culotte et soutien gorge, dans un lit avec son amant.

Pour interpréter la femme amoureuse et suicidaire de Fissures, Hicham Ayouch a engagé une brésilienne, Marcela Moura, qui n’hésite pas à se montrer nue lors d’une scène de sexe extrêmement crue. Si ces deux comédiennes sont étrangères, c’est loin d’être un hasard. Pour certains rôles, les réalisateurs marocains doivent souvent chercher très longtemps avant de trouver l’actrice qui acceptera de les suivre hors des sentiers battus. 

 

"J'embrasse pas !"
« C’est très simple, si on engage des actrices étrangères, c’est parce qu’au moins deux tiers des actrices marocaines n’ont qu’un mot à la bouche : « J’embrasse pas! » Alors jouer nue ou dans une scène de sexe, n’y songez même pas !», regrette le cinéaste Mohamed Achaour. Même son de cloche chez la productrice Lamia Chraïbi. « Quand Achaour dit les deux tiers des actrices, il est gentil !, dit-elle. Pour le film Terminus des Anges, nous avons mis plus de deux mois à trouver une actrice qui accepte de tourner nue ! »


Les comédiennes, même les plus grandes, sont catégoriques. « Si j’embrasse un homme dans un film, les gens vont me prendre pour une femme de mauvaise vie. Et puis ensuite, je risque d’être cataloguée par les réalisateurs eux-même qui ne m’offriront que ce genre de rôles! », déplore une actrice très célèbre.


Chez les débutantes, pourtant, certaines sont prêtes à tout et revendiquent le fait de n’avoir aucune limite : « Le principe même du métier de comédienne, c’est de savoir faire la différence entre soi et son personnage, non ? », dit Myriam, apparemment peu concernée par le « paradoxe du comédien. »
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Maroc

Justice : brèche humanitaire entre le Maroc et la France

Justice : brèche humanitaire entre le Maroc et la France

Selon un responsable du ministère marocain de la Justice, le royaume chérifien s'apprête à transférer en France des détenus français.[...]

Ces magnats africains qui dament le pion aux multinationales

Ils ont mis en place des services, une production et une distribution locale : une poignée d'hommes d'affaires dominent leur marché et partent à la conquête du continent.[...]

Algérie - Maroc : vingt ans après, faut-il rouvrir la frontière commune ?

Vingt ans après sa fermeture, la frontière commune entre le Maroc et l'Algérie n'est toujours pas rouverte. Une situation préjudiciable pour les deux États qui se contentent, pour l'instant, de[...]

Maroc : quand Mohammed VI se fait arrêter par la Guardia civil espagnole

Selon le quotidien espagnol "El Mundo", une patrouille de la Guardia civil espagnole a arrêté, par erreur, le yacht du roi du Maroc le 7 août dernier au large de Ceuta. Une bourde de taille qui n'a[...]

Football : le Mondial des clubs 2014 maintenu au Maroc par la Fifa

Le Mondial des clubs 2014, avec entre autres le Real Madrid vainqueur de la Ligue des champions, pourra se tenir en décembre comme prévu au Maroc, le pays n'étant pas touché par[...]

Mohammed VI : le Maroc peut intégrer "le concert des pays émergents"

Lors de son discours, mercredi, à l'occasion de la "Fête de la révolution, du roi et du peuple, Mohammed VI a estimé que le Maroc avait vocation à intégrer "le concert des pays[...]

Maroc : Rachid Andaloussi, horizon CasArts

L'architecte marocain Rachid Andaloussi a dessiné, avec Christian de Portzamparc, le projet CasArts, à Casablanca. Un théâtre conçu comme une "medina culturelle" qui vise à[...]

Au Maroc, le combat d'une mère célibataire contre l'exclusion

"Je me bats pour mon fils malgré les regards et les jugements impitoyables", lance avec détermination Khadija, une mère célibataire de 27 ans, dans un rare témoignage sur le combat[...]

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des "indigènes"

Avant le grand débarquement, la reconquête des Alliés est amorcée par la Corse et l'Italie. Des batailles aussi épiques que méconnues menées par les[...]

Maroc : nouvel assaut massif de migrants subsahariens sur la barrière de Melilla

Plusieurs centaines de migrants subsahariens ont tenté mardi d'entrer dans l'enclave espagnole de Melilla depuis le Maroc. Par ailleurs, 470 autres ont été secourus dans le détroit de Gibraltar.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex